search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Il a dit : « plus tard je veux habiter ici et mon travail ce sera vérificateur de marée. Tu sais, c’est vérifier que la marée elle monte et elle descend à la bonne heure ». Du coup moi aussi je veux habiter ici, et mon travail ce sera décolleuse de goëlands. Comme vous le voyez, j’ai du potentiel. #normandie #ilfaitpasbeau #maisonkiffequandmeme
Il fallait au moins le Taj Mahal pour fêter le retour de lecture de @petite_lectrice 😊😉Écrire, c’est un truc éminemment solitaire. On a une idée, une envie, un message en tête. On aligne les mots, on les efface, on corrige et on recommence jusqu’à avoir trouvé la musique qui devrait faire passer les émotions voulues. Mais au bout, rien ne garantit que celui/celle qui tourne les pages les ressentent. Alors à chaque fois qu’un lecteur/trice me parle de bonheur, qu’il dit avoir voyagé avec Madie, entendu les chansons des flashbacks ou senti les parfums de l’Inde, c’est une joie... tajmahalesque 😄 Ça vaut toutes les ratures, les heures devant le clavier et la frousse permanente. Merci Estelle 💛 #cestencoreloinlebonheur #roman #inde#india #premierroman #feelgoodbook #livrestagram #bookstagram #happy #tajmahal #lire #ecrire #autrice
3 minutes avant de se prendre l’averse sur la tête. On aurait ptet dû se méfier des nuages. Ptet. #normandie #justeungrain
Enfin !! Les pieds dans le sable, à la chasse aux coquillages 💛💛💛
Le chemin ou la destination ? Le hasard ou le destin ? Je me pose beaucoup de questions en ce moment, sur ce qu’est mon chemin, mon but, ma place. La philosophie du yoga établit que nous avons tous un devoir. Plus que des obligations, c’est un peu le sens de notre vie, la mission que nous devons accomplir lors de notre passage sur terre. Alors je m’interroge. Quelle est ma mission ? Vous vous demandez ça, vous aussi ? Et sinon : une beauté lumineuse à Udaipur. #roman #cestencoreloinlebonheur #livrestagram #bookstagram #feelgoodbook #yoga #philosophie #inde #india #ecrire #questions
Magie du cadrage, la mare du parc prend des airs de campagne. #myboys

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 716 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

« I want every little girl who is told she is bossy to be told she has management skills »

bossy

 

Cette citation de Sheryl Sandberg (actuellement directrice des opérations chez Facebook) pourrait être traduite par  « A chaque petite fille qu’on a traitée d’autoritaire, je veux qu’on dise qu’elle a des compétences managériales ».

Et cette petite phrase reflète assez bien ce que je pense des clichés de genre.

Je ne nierai pas l’inné, ni le rôle des  hormones sur les comportements (j’en suis suffisamment imprégnée actuellement pour mesurer leur pouvoir) mais je crois fermement que la majorité des différences entre filles et garçons, hommes et femmes, sont les résultats de l’acquis.

Je crois que si les petites filles sont (vues comme) plus sages, c’est parce qu’on tolère moins de leur part qu’elles soient turbulentes, courent en tout sens et hurlent comme des folles.

Je crois à la plasticité du cerveau humain, et suis heureuse que des travaux scientifiques aient pu prouver que non, les femmes n’ont pas plus de vocabulaire parce que leur matière grise porte l’héritage de millénaires passés à grogner puis parler au coin du feu/du lavoir/du fourneau pendant que les mâles allaient à la chasse au mammouth/au boulot. C’est plus simplement parce qu’on encourage d’avantage les petites filles à parler, qu’on leur colle plus de bouquins dans les mains, qu’on valorise d’avantage cette aptitude chez elles que chez leurs camarades masculins.

Je crois que nous (parents, éducateurs, société) renvoyons aux enfants en permanence ce que nous projetons sur eux et que c’est cela qui modèle leurs cerveaux, leurs aptitudes et la façon dont eux vont se voir comme être, comme fille ou comme garçon.

Qu’on calme un enfant un peu trop autoritaire avec ses camarades ne me gêne pas. Ce qui me dérangerait, ce serait qu’on laisse faire le petit gars « bossy » et qu’on houspille la petite fille… L’égalité des sexes, ça commence bien plus tôt qu’on ne le croit.

A lire, pour ceux que ça intéresse :

Cerveau, sexe et pouvoir de Catherine Vidal

Cerveau rose, cerveau bleu de Lise Eliot

4 comments on “« I want every little girl who is told she is bossy to be told she has management skills »

  1. lilytop91 dit :

    bonne réflexion ,merci

    J'aime

  2. lilytop91 dit :

    A reblogué ceci sur lilytopet a ajouté:
    on évolue …

    J'aime

  3. Smidge dit :

    Tout à fait d’accord.

    D’ailleurs, je recommande (pour offrir je dirais :|) le petit livre de Catherine Vidal « Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau ? », très bien fait, très pédagogique, pour ceux qui douteraient encore…

    J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :