search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Juste pour se souvenir des vacances, du soleil, du sable chaud sous nos pieds, des rires, du lac et de l’océan, des virées en vélo, des discussions de fin de soirée, des petits-dej au son des cigales. Juste pour savourer encore un peu tout ça. . . . . . Sur ce je vous laisse, je vais sniffer le tube de crème solaire. #vacances2019 #seignosse #nosombreslandaises
C’est pareil tous les ans, je devrais m’y habituer, mais non. Le retour à la ville, à la vie « normale », citadine, après nos vacances landaises... c’est toujours aussi déprimant. Je tourne en rond, rien ne m’amuse, j’ai juste envie de me gaver de films et de chocolat, ou alors d’écrire beaucoup. Mais je ne peux pas parce que j’ai les enfants avec moi. Et cette année, ils sont encore plus dépités que moi. Alors cet aprem on va mettre les maillots et allez nager à la piscine. Pour barboter encore un peu. Et puis au parc. Pour voir du vert. Et puis on s’habituera à ne plus vivre dehors, à ne plus entendre les cigales, à ne plus buller dans le hamac, on oubliera la nostalgie et on profitera du mois d’aout quand même. Et comme à chaque fois, je me demande : ça serait aussi bien, les vacances, si c’était tout le temps ? C’est le retour à l’habituel qui fait que c’est si dur ? Ou on n’est juste pas faits pour vivre dans le béton ? #deprimepostvacances
On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 718 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Dernière semaine de garde partagée

Voilà maintenant deux ans que nous sommes en garde partagée pour Petit et Grand Mouflet. Nous avons toujours gardé la même Nounou, SuperOuaoua, mais avons eu successivement 3 familles différentes. Depuis un an, nos garçons sont avec un petit copain plus jeune, et la garde a lieu presque uniquement chez nous, puisque le papa de notre « cofamille » travaille fréquemment à domicile.

À la rentrée, comme je serai en congé mater, on a du trouver un arrangement différent… toujours avec SuperOuaoua, mais sans autre famille. Une garde simple, en somme.

Alors que les vacances sont imminentes, c’est le bon moment pour faire un petit bilan de ces deux années de garde partagée, de ce qu’on a aimé… mais aussi de ce qu’on est très contents de voir se terminer !

La garde partagée, c’est super parce que : 

Quand la garde a lieu chez soi, les enfants ne sont pas dépaysés. Ils gardent leurs repères, ils dorment dans leur lit, ils ont leurs jouets préférés sous la main… c’est un avantage pour les petits pas aventureux ou un peu peureux, comme pouvait l’être Grand Mouflet.

De la même façon, quand la garde est à la maison, on sait exactement ce qu’ils mangent, on peut préparer leurs repas à l’avance et être sur de ce qu’ils avalent. Quand c’est la semaine dans l’autre famille, il suffit de se mettre d’accord au début sur les grandes règles (par exemple pas de sucreries, fruits et légumes frais à tous les repas… c’est un point important à aborder quand on cherche une cofamille) et éventuellement apporter les aliments spécifiques que l’autre famille n’a pas (lait infantile, produits bio ou autres).

Quand la garde a lieu dans la cofamille (en théorie la moitié du temps), ils sont dans un environnement proche du leur, ils restent dans le même quartier (si la cofamille est à perpèt’, ça perd un peu de son intérêt), peuvent fréquenter les mêmes parcs qu’avec les parents et y voir les copains de l’école pour ceux qui sont scolarisés.

C’est super confortable pour les parents : pas besoin d’emmener les enfants à la crèche ou chez l’assistante maternelle (pas forcément à proximité immédiate), c’est la nounou qui vient à la maison. Pour peu qu’on ait trouvé une cofamille très proche, les temps de trajet sont vraiment réduits, et nuls la semaine où la garde est chez soi. Autant dire que cette année, Cher&Tendre a apprécié de ne pas avoir à installer les deux lardons dans la voiture matins et soirs pour aller chez la nounou et en revenir !

C’est encore plus confortable pour les enfants ! Cette année, Grand Mouflet était en petite section de maternelle. Comme l’école est à 5 minutes à pied, SuperOuaoua est allée le chercher tous les midis pour manger à la maison. Et comme on ne voyait pas l’intérêt de le renvoyer à l’école juste pour faire la sieste, il a pu dormir tranquille dans son lit tous les après-midis. Pas de garderie, pas de journées à rallonge… du sur-mesure pour un petit garçon qui aime son cocon. Pendant les vacances, quand la garde est chez soi, pas besoin de les réveiller, de les presser pour qu’ils finissent leur petit dej ou s’habillent… ils peuvent prendre leur temps, et ça c’est vraiment appréciable.

bobrentree

Mais il y a quand même quelques petites choses que je suis contente de voir se terminer : 

Enfin, on ne va plus avoir un lit parapluie déplié dans notre chambre la moitié du temps. Ça m’évitera de me cogner les orteils dedans quand je me lève pour aller faire pipi (environ 10 fois par nuit, je vous rappelle que je suis enceinte).

Enfin, ne plus voir la poubelle se remplir à ultra grande vitesse, en raison de tous les repas et d’une double ration de couches… ptêt même que bientôt il n’y aura plus de couches du tout si Petit Mouflet se décide à utiliser le pot.

trash

Enfin, je vais pouvoir ranger l’égouttoir à biberons (le Béaba multicolore) qui ne nous sert plus depuis des lustres (les garçons ont rapidement dit non aux biberons). Je vais le bazarder, cet égouttoir, n’en peux plus de le voir là depuis 4 ans ! Pour l’arrivée de Mini Mouflette, on en trouvera un autre… d’ailleurs si vous avez des modèles favoris, n’hésitez pas à me dire lesquels !

Enfin, je vais pouvoir blinder mon congélateur sans avoir à me justifier ! Parce que SuperOuaoua, elle dit que si j’étais sympa je lui laisserais un tiroir rien que pour ses surgelés à elle, et moi je lui réponds que faut quand même pas pousser et que je suis déjà cool de lui laisser une étagère dans le frigo, ce à quoi elle répond que de toute façon c’est une demi-étagère parce que Cher&Tendre y met ses bières et que c’est un scandale… Bref je ne vais plus avoir à réfléchir si les petits pois Picard sont à nous ou à Ouaoua, na !

Enfin je vais retrouver (peut-être) les choses là où je les ai posées. Oui, parce que mine de rien, la maison, elle vit en notre absence. Elle vit même vachement. Du coup on cherche ces coquines de lunettes de soleil  (qui sont souvent dans la poussette de l’autre famille), ce farceur de thermomètre (qui s’est si bien caché qu’on n’a jamais remis la main dessus), cette facétieuse bouteille de liniment oléocalacaire (qui a tendance à se retrouver dans la cuisine ou dans le salon)… Et puis on découvre les chaussures du co-copain dans notre chambre, des boîtes de conserve sur la terrasse, du chocolat sur les coussins et de nouvelles traces de feutres sur les murs… Ben oui, la garde partagée, c’est le potentiel de bêtises de vos enfants multiplié par celui du co-copain (non, ça ne s’additionne pas, ça se multiplie, c’est scientifiquement prouvé) à la puissance inverse de la consommation de café de la nounou.

Enfin, ENFIN, la maison ne va plus ressembler à une halte-garderie, avec jouets éparpillés un peu partout en permanence.

daydreaming

Heu… Non, ça en fait ça ne va pas changer…

Enfin bref, la garde partagée c’est super, mais je suis quand même bien contente de faire une pause !

happy

10 comments on “Dernière semaine de garde partagée

  1. Phyllis raissa dit :

    Salut. J’ai minitieusement lu votre article. Cela dit côté tarif.combien les deux familles payent elles à la nounou à domicile. Chaque famille paye le smic par enfant ? Ou alors c’est le smic/2 ;si c’est le cas, de quel avantage bénéficie la nounou de s’occuper de deux enfants au prix d’un seul ?

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Bonjour, en général on se met d’accord avec la nounou sur le salaire mensuel (il y a des tarifs horaires minimaux) puis on répartit entre les familles au prorata du nombre d’enfant.

      J'aime

  2. Nelly Botonnet dit :

    Et quand les familles n ont pas le même jour de repos ?
    La nounou travaille du coup toute la semaine et les familles dlivent ils payer le salaire exacte de ses heures effectuées en totalité ou chacune leurs heures ? Nounou alors payée 40h au lieu de 50h
    Merci de me répondre

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Si la nounou travaille 50h, elle doit être payée 50h !

      J'aime

  3. meriem dit :

    Merci pour votre éclairage! je m’intéresse à ce mode de garde car je ne peux parfois pas quitter mon boulot pour chercher mon enfant s’il est malade par exemple…Pensez-vous que ce soit le meilleur mode de garde dans ce cas? car si la nounou tombe malade, c’est le même problème…Merci par avance:)

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Hello Meriem ! De mon expérience, les enfants ont été beaucoup plus souvent malades que la nounou ! Après j’imagine que ça dépend des nounous mais les petits sont souvent malades les premières années et j’ai vraiment apprécié qu’ils puissent rester tranquilles à la maison, ou que notre super nounou puisse aller les récupérer à l’école en cas de besoin. Pour moi, avoir une assistante parentale, c’est vraiment un confort génial

      J'aime

      1. Lassouani dit :

        Bonsoir madame,
        Je suis assistante maternelle à Chambray les tours ; je voulais juste rectifier quelque chose; vous dites que parmi les avantages de la garde partagée une maman n’aura pas à aller chercher son enfant à la crèche ou chez l’assistante maternelle s’il a un peu de fièvre ; et ben je tiens à vous dire qu’an tant qu’assistante maternelle agrée depuis 27 ans quand un enfant a un peu de fièvre , j’apporte à l’enfant les soins nécessaires ( ordonnance remis par les parents au préalable pour le Doliprane par exemple ) sans omettre de prévenir les parents bien sûr . L’enfant peut rester à mon domicile jusqu’à l’arrivee de ces derniers qui n’ont pas à quitter leur travail précipitamment .
        Merci

        J'aime

      2. Amélie dit :

        Je ne crois pas avoir écrit ça…

        J'aime

  4. catherine meunier dit :

    Bonsoir votre blog est bien sympa. je suis gouvernante d’enfants au domicile des parents. Le mois prochain, je commence dans une nouvelle famille dans laquelle nous avons prévu une garde partagée mais avec plusieurs autres familles, car les fillettes ont le même âge et vont aller dans la même école. Mais il parait que c’est impossible? Savez-vous où je pourrais trouver le texte de lois référent à la garde partagée multiple famille? Bonne continuation. Catherine

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Aucune idée, désolée !

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :