Quel type de yoga est fait pour vous ?

« Et je choisis quoi, comme cours de yoga ? »

C’est une question que m’ont souvent posée les amis qui voulaient débuter le yoga. Alors quand j’ai vu sur Pinterest ce petit organigramme, je me suis dit que ça pourrait être l’occasion de faire un point sur les différents types de yoga, et la façon de choisir son cours.

yogastyles

Le yoga, depuis son arrivée en occident, s’est diversifié en de nombreux courants et écoles, certains assez farfelus, d’autres restés très proches de l’enseignement des maîtres qui l’ont fait sortir de l’Inde (pour un petit rappel de l’histoire du yoga moderne, je vous conseille de voir le film Le souffle des dieux et/ou de lire l’article que j’avais écrit à son sujet ;D).

Le schéma ci-dessus reprend les plus répandus ou populaires de ces courants, et permet de déduire quel cours vous est le plus adapté, en fonction de vos envies et besoins.

Ainsi si vous avez envie de faire un exercice soutenu, et besoin de vous dépenser, vous pourrez choisir entre vinyasa, ashtanga et bikram.

Le vinyasa yoga, ou vinyasa flow, correspond à une pratique où l’on enchaîne postures et contre-postures, au rythme de la respiration. On arrive ainsi à une sorte de chorégraphie, où les postures (autrement appelées asanas) s’enchaînent de façon fluide et s’accordent au souffle. Les mouvements s’inscrivent à l’intérieur de la respiration, c’est elle qui guide et délimite. Le vinyasa yoga a été « créé » par Krishnamacharya en Inde au début du XXème siècle, alors qu’il cherchait à proposer au roi de Mysore un exercice physique pour le maintenir en forme. Le nombre d’enchaînements est quasi illimité, chaque pratiquant -pour peu qu’il connaisse les asanas- peut se créer son propre flow… Au niveau des cours, le rythme peut être très soutenu, avec une pratique « sportive », ou plus lent et propice à la détente… à voir selon le professeur.

Pour un sympathique flow avec Ester Ekhart, vous pouvez visionner ça.

standing-practice develop-strength stability-and-grounding_1

L’ashtanga yoga repose également sur le principe de l’enchaînement de postures synchronisées au souffle, mais au contraire du vinyasa les enchainements sont ici fixes (6 séries précises). L’ashtanga a été initié par Patabhi Jois, il s’agit d’un yoga physique, certaines postures avancées étant particulièrement acrobatiques. Une attention particulière est portée à des points de focus ou drishtis.

Pour une intro à l’ashtanga avec la très pompomgirly Kino Mc Gregor, c’est par ici

YL13_FRONT-Kino-Mcgreggor

Le bikram yoga, enfin, assure au participant de transpirer puisque le cours à lieu dans un local chauffé à 40 degrés… Ici aussi les séances reposent sur un enchaînement de postures (26) selon un ordre précis et invariable.

La chaleur est sensée favoriser l’élimination des toxines (le fameux mythe de la toxine à éliminer activement, argument si pratique pour les marketeurs de tous bords…). S’il est certain que la chaleur favorise la détente musculaire et la souplesse (tout yogi régulier vous dira qu’on ne pratique pas de la même façon en été et en hiver, ni même le matin et le soir), le bikram peut aussi représenter un risque de blessure si on ne dose pas l’étirement, mais aussi de déshydratation ou d’hypotension. A déconseiller en cas de problèmes cardiaques ou à tous ceux qui ont un mauvais retour veineux.

article-1063237-02B1E31A00000578-424_468x317

Si l’exercice physique n’est pas votre objectif premier, vous pourrez plutôt opter pour les branches plus « calmes » du yoga, à savoir le hatha, le restorative ou le yin, et le yoga Iyengar.

Le hatha yoga est un terme un peu flou, car tous les cours de yoga que l’on peut suivre en occident sont finalement des cours de hatha yoga… puisque le hatha yoga correspond à la composante physique (« violente ») du yoga, en parallèle des autres voies du yoga traditionnel (renonciation, dépouillement, connaissance…).

Le cours qui se présentent comme hatha yoga proposent en général une approche globale, mêlant pratique des asanas, de la respiration, de la méditation, voire une introduction aux 8 principes du Raja yoga (aussi appelé ashtanga yoga… mais on ne parle pas du même que celui dont on parlait plus haut… ok j’arrête, je sens que je vous perds…). Les 8 principes en question étant entre autres la discipline, le contrôle des sens, la méditation, la pratique des asanas, la réalisation du soi…

En général, un cours de hatha yoga est un bon choix pour un débutant qui souhaite se familiariser avec les postures classiques, le rythme y est moins soutenu que dans les classes d’ashtanga ou vinyasa, mais n’exclut pas de transpirer de temps à autres. On y pratique aussi le pranayama (travail sur la respiration), et on peut rapidement expérimenter les bienfaits à la fois physiques et moraux du yoga.

La délicieuse Kathryn Budig enseigne par exemple le vinyasa et le hatha yoga

Kathryn-Budig-vashi-variation

Le yoga Iyengar se rapproche du hatha yoga décrit plus haut, mais avec une attention particulière portée aux alignements dans les postures. Les asanas peuvent être tenus un certain temps, et l’usage d’accessoires est fréquent et recommandé. Pas question d’aller au-delà de ses capacités, de forcer : les sangles, blocs et autres coussins sont là pour que le pratiquant puisse maintenir un alignement parfait sans pour autant se ruiner une articulation. Ce courant du yoga porte le nom de son créateur, B.K.S. Iyengar, décédé récemment.

iyengar

 

Enfin le restorative yoga et le yin yoga mettent d’avantage l’accent sur la relaxation, une respiration profonde et les étirements. Dans un cours de yin, par exemple, une posture peut être tenue durant plusieurs minutes (voire dizaines de minutes). Les accessoires sont utilisés pour que la douleur ne s’installe et que l’étirement des ligaments soit optimal. En restorative yoga, le but poursuivi est la relaxation totale, le calme de l’esprit. Ici aussi, les accessoires sont largement utilisés pour que les efforts soient réduits au minimum.

6442103_orig

Alors en pratique, comment choisir ?

Et bien maintenant vous avez une idée plus précise de ce que vous réservent les différents cours de yoga. N’allez donc pas vous égarer dans un cours d’ashtanga si vous souhaitez avant tout vous détendre, vous ouvrir à la méditation ou si vous êtes allergique à la transpiration.

De manière générale, adressez-vous à des professeurs expérimentés, qui se réclament d’un courant connu et peuvent vous parler de l’histoire du style qu’ils proposent et des professeurs qui le lui ont enseigné.

Mais l’important est aussi  de tester. Découvrir, pratiquer et aimer le yoga, c’est trouver le ou la professeur qui saura vous guider. C’est une question de feeling, comme chantait l’autre.

Généralement, il est possible de pratiquer un cours d’essai avant de s’engager pour une année, alors profitez-en. Soyez attentif à ce que le professeur vous dit, et fait. Il vous regarde, il corrige votre posture ? Bon point. Vous tremblez sous l’effort et il ne dit rien ? Mauvais point.

Alors, quel type de yoga est fait pour vous ? N’hésitez pas à commenter pour partager votre expérience !

Namaste ;D

Advertisements

5 réflexions sur “Quel type de yoga est fait pour vous ?

    • Jamais testé le bikram, j’ai horreur de la chaleur, ça n’est vraiment pas pour moi… mais ça doit carrément sentir le fénnec !! J’ai regardé quelques vidéos de ballet beautiful sur youtube, la demoiselle qui faisait la démo est tout à fait gracieuse et ravissante, mais le côté répétitif des exercices me rebute un peu. Par contre je m’achèterais bien un justaucorps ;D

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s