Les invasions minuscules {des Kapla dans mes Kickers}

 

Est-il possible d’avoir des enfants sans se faire envahir ?

Je ne parle pas du transat et du tapis d’activité qui intègrent le salon dès les premières semaines. Ni du Babycook qui trône sur le plan de travail un peu plus tard. Ni même de la collection de poussettes, tricycles, trottinettes, vélos, draisiennes et autres véhicules à roues et roulettes qui transforment au fil des ans l’entrée et/ou le balcon en garage pour nain.

Je n’évoque pas ici le fait de devoir partager le placard à chaussures, le bord de la baignoire et les placards à provisions avec les bottes en caoutchouc, les petits bateaux et les pom’potes (dans cet ordre ou pas, selon le degré de fatigue parentale) de nos mouflets.

Non, je parle des invasions minuscules.

Celles qui font qu’on retrouve des miettes de Krisprolls dans notre lit le soir, en même temps que le doudou qu’on a cherché partout.

Celles qui alourdissent nos poches de marrons, de mouchoirs usagés, de fleurs vite fanées ou de noyaux de cerises bien sucés (selon la saison) . Celles qui créent des réflexes étranges comme secouer ses chaussures avant de les enfiler (pour en retirer les Lego, de toute évidence) ou inspecter l’intérieur du caisson de basses régulièrement (parce que c’est tellement drôle d’y fourrer des tétines et des billes).

On croit, au départ, que certains espaces nous resteront dévolus… naïfs que nous étions !

Cars in my shoes

tacot culturel Viesdamelie

make up and toys viesdamelie Nuxe

 

IMG_9088

 

La marque de mes enfants se trouve partout. Dans ces petites voitures que nous retrouvons sur et sous tous les meubles de la maison (sauf dans leur chambre, cela va de soi), dans ces grains de riz colorés qui se collent sous nos pieds, dans leurs dessins glissés dans le bac de l’imprimante…

Parfois, ça me fait râler, ces jouets éparpillés. Ces chocolats mâchouillés retrouvés dans un tiroir. Ces Duplo cachés sous mon oreiller.

Et puis je me souviens que les Duplo, ils ont été déposés par une petite main ce matin, et qu’au bout de la petite main il y avait un petit mouflet, venu tout chaud se glisser contre nous. Alors oui, nous sommes envahis. Oui, il m’est arrivé à l’occasions d’attraper un feutre en cherchant un crayon à paupières et de récupérer des pommes de pin dans le sèche-linge. Mais c’est parce qu’ils ont essayé de ranger, à leur façon. Ou tout simplement parce que, pour faire un câlin, il fallait avoir les mains libres…

Depuis qu’ils en sont capables, nous leur apprenons à ranger, et ils participent généralement de bon coeur.

Alors les invasions minuscules… j’apprends de mon côté à les tolérer avec le sourire.

Lego et tomates cerises Viesdamelie

Advertisements

9 réflexions sur “Les invasions minuscules {des Kapla dans mes Kickers}

  1. Haha je me retrouve tellement là dedans… En plus je me sens coupable pour le riz ! 😀
    Vega trouve que son pain est meilleur si elle le mange dans mon lit, et mon sac, misère, si tu voyais l’état de mon sac. Y a des couches, des jouets, des miettes de pain et des vieux bouchons de compote.

    J'aime

  2. Tout pareil… Avec mes principes d’avant et puis, Bébédoux est arrivée. Comme en plus elle n’a pas vraiment sa propre chambre, le salon est son territoire (et notre chambre…et la salle de bain…). Oui, parfois, je suis agacée et rêve de pouvoir retrouver la pureté de mon salon (sans retrouver une boule de la pieuvre magique dans un vase) ou de ma chambre (sans jouets dissimulés sous mon oreiller). Mais quand je la vois les manipuler avec ses petites mains dodues et que je la regarde jouer. J’oublie tout temporairement… bah oui… Jusqu’à ce que mademoiselle ait l’âge de comprendre qu’il faut ranger (faut pas pousser mémé dans les orties quand même) 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s