search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Drôle de chose que l’inspiration... c’est un peu comme une boule à neige, comme cette bouteille à paillettes : par moments ça foisonne, ça part dans tous les sens, j’ai mille choses à mettre dans mon histoire, je les agite et les admire mais rien ne connecte, je n’arrive pas à établir de liens entre mes particules. Et puis en laissant faire le temps. En prenant une pause. En laissant retomber les particules au fond du bocal, quelque chose se dessine. Un début de cohérence, une trame. Vous voyez ? Comme quand on patauge dans l’eau et que le sable ou la vase rend tout opaque. Et puis en restant immobile, la transparence revient, la clarté. Aujourd’hui je crois que j’ai réussi à voir le fond du bocal. Pourtant hier j’aurais juré que j’en étais bien loin. Comme disait Alanis : « wait until the dust settles ». #glitters #bookstagram #livrestagram #ecrire
Mon « bureau ». Comme vous pouvez le constater, je tiens à maintenir une certaine distance entre l’écriture et la famille. Une distance très réduite. Ok, je fais mes recherches en massant les pieds de ma fille. Je prends des notes en surveillant son sommeil. Souvent j’écris avec ses frères qui jouent devant moi. Ok, y’a zéro distance mais de toute façon mon bureau c’est le canapé alors on ne peut pas dire que je ne l’ai pas cherché. #ecrire #enfantsextraordinaires #mykids #writing #autrice #homeoffice #merciikea #maviesurlecanapé
Ça et l’odeur de l’herbe coupée : 👌🏻 #nofilter #kifdujour #passiongazon
SE SOUVENIR. Je crois que si j’écris, si je tiens un journal depuis mon adolescence, c’est en grande partie par peur d’oublier. Il me faut tracer sur papier les histoires, graver la mémoire, la préserver à tout prix. Car j’ai peur de ça : des savoirs qui disparaissent, des anecdotes perdues, des vies ensevelies. J’ai peur des noms qui s’effacent et du vide ignorant. J’ai peur des erreurs qu’on refait parce qu’on a oublié. J’ai peur de perdre des morceaux de mon histoire, et peur que notre société occulte des pans de la sienne. Depuis quelques semaines je fais des recherches, prends des notes, je commence à construire une histoire qui parle de l’Histoire. Je n’avais pas réalisé qu’on approchait des 75 ans du D-day. Aujourd’hui je regarde ces commémorations avec une émotion profonde. Il n’y aura bientôt plus de vétérans. Nos grands-parents ou arrière-grands-parents ne pourront plus témoigner. Ne laissons jamais ces souvenirs-là s’effacer. #dday #6juin1944 #débarquement #omahabeach #utahbeach #junobeach #swordbeach #goldbeach #memory #worldwar2 #ecrire #souvenir
Et sinon, le beau temps revient quand ? #inde #india #rajasthan #amerfortjaipur #travel #roadtrip #roman
Quand on arrive à Jaipur par Amber Road, et qu’on jette un oeil sur le lac, à gauche, on a de grandes chances de tomber sur ça : le Jal Mahal, ou Lake Palace. Contrairement à ce qu’annonce Roshan Lal à Madie dans le roman, ce n’est pas un hôtel... mais il le deviendra peut-être un jour. Un truc fascinant à son sujet : le palais compte 5 étages mais quand le lac (en fait un réservoir d’eau pour la ville) est plein, 4 étages sont sous l’eau. Ça me donne rudement envie d’y retourner pour le voir en entier ! #jaipur #inde #india #incredibleindia #rajasthan #cestencoreloinlebonheur #roman #bookstagram #livrestagram #lire #funfact

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 716 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Dans ma valise pour la maternité 1/2 : le sac du jour J

Plus que 4 semaines avant l’accouchement !

J’ai (enfin) préparé nos valises pour la maternité, en commençant par le petit sac qui nous accompagnera en salle de travail. Inutile en effet de tout se trimballer au départ, il suffit d’emmener avec soi les quelques indispensables pour attendre et accueillir bébé dans de bonnes conditions.

En général les maternités fournissent une liste de ce qu’il faut prévoir… je l’ai agrémenté de petites astuces pour nous rendre ces heures plus confortables.

IMG_9188

*Pour moi *

Une robe t-shirt Petit Bateau. Elle est large, ample, les manches sont courtes… donc elle permettra sans souci de poser perfusion, brassard de tensiomètre ou je ne sais quelle autre joyeuseté. Elle pourra aussi être relevée facilement au moment de poser le Mouflette en peau à peau sur mon ventre… Dire que ça va arriver dans un mois, j’ai encore du mal à réaliser ! Ah ! et détail qui a son importance, la robe est noire, c’est un peu moins salissant que la chemise de nuit rose que j’avais la première fois.  Oui parce que un bébé qui sort d’un ventre, c’est pas hyper propre, voyez-vous. Et vu que j’avais pas réussi à me doucher ou me changer le premier jour, je l’avais un peu passé en mode gore.

Une robe de chambre. Parce que dans la maternité où nous allons on peut déambuler avec sa péridurale, donc au cas où… Il faut plutôt chaud dans les maternités en général mais on ne sait jamais.

Des chaussettes. La péridurale, ça peut donner froid. Donc toujours au cas où… Je n’ai pas pris de chaussons, parce que de toute façon au stade où j’en suis je ne porte que des chaussures faciles à enfiler. Avant de vous moquer, essayez de lacer des chaussures avec une pastèque géante collée à votre ventre, pour voir.

Un brumisateur. Pas tellement pour me faire pshitter la face, non.  La femme qui accouche transpirante, rougeaude, hurlante de douleur et échevelée… je crois que c’est surtout dans les séries télé. En tout cas moi je n’ai pas souvenir d’avoir hurlé (on a sa dignité. Ah non pardon, ça s’appelle la péridurale). Ni d’avoir transpiré. Rouge (voire violette) je l’ai peut-être été à l’occasion au maximum des poussées. Mais de toute façon dans ces moments-là on a autre chose à faire que de demander à se faire brumiser la face. Non, en vrai, le brumisateur c’est pour me faire pshitter la bouche, parceque c’est un peu la seule façon d’arriver à boire de l’eau.

Des bonbons à la menthe. Interdiction de boire ET de manger quand on est en travail, au cas où il faudrait réaliser une césarienne et donc une anesthésie générale. Mais sucer un bonbon, on a le droit, non ?

Un (magnifique) slip en filet. Le top du top du glamour, mais de toute façon le glamour quand on vient de faire passer un melon par son vagin, hein…

*Pour la mouflette*

Un body. J’ai pris celui-ci parce qu’il est trop mignon et qu’il m’a été offert par une copine que j’adore… mais à la réflexion je crois que pour ce premier habillage on prendra un body qui se ferme en se croisant, c’est quand même plus simple.

Un pyjama tout doux. J’aime particulièrement ceux de Natalys parce qu’ils ont ce petit élastique derrière la cheville, qui permet au pied du pyj de rester bien en place. Comme les nouveaux-nés ont tendance à se recroqueviller, on retrouve souvent leurs pieds remontés dans les jambes des pyjamas et ça n’est pas pratique. Je préfère aussi les pyjamas qui se boutonnent devant, ils ne sont pas forcément plus pratiques au moment de les changer, mais comme les bébés doivent dormir sur le dos, je me dis que c’est plus confortable pour eux que d’avoir les pressions dans le dos…

Un gilet. Les bébés se refroidissent vite, donc on prévoit en général de quoi bien les couvrir. En vrai, je pense que si tout se passe bien la mouflette restera déjà un maximum de temps en peau à peau, et probablement ensuite on aura regagné notre chambre et elle nos bras ou la turbulette… mais autant prévoir.

Un bonnet et des chaussons. Ça perd plein de chaleur par la tête, un bébé, donc on les tient au chaud en leur mettant des bonnets… et puis on rajoute des chaussettes ou des chaussons par-dessus le pyjama histoire de bien tout couvrir. Après 9 mois passés à température constante de 37°, le monde extérieur doit sembler bien froid… Et les bébés ne régulent pas encore leur température corporelle. En avant donc pour les chaussons tricotés par mamie.

Une couche. Je pense qu’ils en ont en salle de naissance, mais dans le doute…

IMG_9187

*Pour le papa*

Vous ne pensiez pas qu’on allait l’oublier, le papa, quand même ? Cher&Tendre entend bien être présent tout du long, comme pour les garçons. Et moi pareil. Donc il faut aussi penser à son confort avec :

De quoi grignoter. Il aura le droit de manger, lui… Deux compotes et un blondie histoire qu’il ne tombe pas en hypoglycémie.

Des pièces pour la machine à café. On a bon espoir que cette fois notre enfant ne vienne pas au monde au milieu de la nuit (et aussi que ça ne dure pas des heures, c’est quand même la troisième fois !), mais au cas où, il doit pouvoir se requinquer à la caféine.

De quoi nous occuper l’esprit. OK, ça n’est pas totalement pour lui, c’est plutôt pour nous. Comme un accouchement peut durer longtemps, on aime bien emporter de quoi jouer ou lire. Pour la naissance du Petit, Cher&Tendre m’avait fait la lecture et des quiz, et on avait bien rigolé. Pour le Grand on avait chanté. Ce coup-ci, il nous a déniché un jeu autour des secrets historiques… On va avoir un bébé super calé en Histoire, c’est moi qui vous le dis.

IMG_9183*Et aussi*

Le dossier de la grossesse avec les échos, la carte de groupe sanguin, les analyses de sang et autres…

La carte vitale, carte de mutuelle, et un moyen de paiement.

L’iPhone, bien sur. Pour avoir de la musique, tenir les proches au courant, faire des photos ou des vidéos…

 

Et vous, vous avez des astuces pour rendre ce moment plus cosy ou plus confortable ? Qui vous accompagnera ou vous a accompagnée en salle de travail ?

18 comments on “Dans ma valise pour la maternité 1/2 : le sac du jour J

  1. Moi aussi, j’avais planqué quelques bonbons dans ma valise hihi
    Par contre, je n’avais pas pensé au papa, du coup il était parti manger un sandwich tranquillement au bar du coin ^^

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Oh lala, j’aurais tellement peu que quelque chose se passe pendant qu’il n’est pas là… la machine à café au bout du couloir, c’est le plus loin que je puisse tolérer pour lui !!

      J'aime

  2. Maristochat dit :

    Ca me rappelle des souvenirs tout ca… Je pense que j’avais plus ou moins préparé la même chose. Et bien sûr, je n’ai pas utilisé la moitié… Je m’étais acheté pas mal de revues pensant lire tranquillement durant le travail, quelle naïveté!!

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      ;D Oui j’ai pensé aux magazines aussi… comme tu peux le voir je les ai laissés de côté ! Je compte sur le doudou pour me faire la lecture ❤

      J'aime

  3. Rachel dit :

    Pour la salle de travail, rien de plus que ce que tu as déjà prévu (ceci dit, moi, j’avais eu le droit de boire un peu de jus de pomme pour me requinquer). Mais pour la valise de maternité, le truc ultime, c’est de prendre une petite lampe (lampe de poche, ou mieux veilleuse de lit). Pour bouquiner tranquillement quand le mouflet dort ou le changer en pleine nuit sans avoir à profiter de la douceur des néons des hôpitaux (en tout cas, dans ma maternité, c’était néons blafards dans toutes les chambres !)

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Alors ça, c’est astucieux… et puis ça donne une ambiance un peu plus sympa que ce qu’on faisait : laisser la porte de la salle de bain entrebaillée avec la lumière allumée dedans. C’est vrai qu’ils pourraient faire l’effort de mettre des PETITES lampes de chevet. Ceci dit dans notre mater, on ne peut pas changer les bébés dans les chambres… faut aller dans une autre pièce. Les trajets en mode zombie, la nuit, dans la mater déserte, c’était… bizarre.

      J'aime

      1. Rachel dit :

        Dans une autre pièce ??? Tiens donc, c’est étrange ça ! Tu n’as pas la possibilité de planquer un paquet de couches et un peu de coton pour changer le bébé sur un coin de ton lit ? Et comment font les cesarisées et celles qui, comme ce fut mon cas, peuvent à peine se lever suite aux ratés de péridurale ?

        J'aime

      2. Amélie dit :

        Oui, c’est bizarre… mais ça ne m’avait pas frappée avant de savoir que ça ne se passe pas comme ça ailleurs ! C’est aussi la salle où donne les bains. Je crois que pour n°2 on l’a effectivement changé sur le lit (mais je ne me souvient pas trop bien, on est restés à peine une journée). Quant aux mamans qui ne peuvent pas se lever… ben j’en ai aucune idée en fait. Elles appellent les puéricultrices, j’imagine… si elles n’ont pas le papa sous la main (les papas peuvent dormir sur place)

        J'aime

      3. mamanlouve dit :

        Pour chacun de mes 3 à la maternité en effet il fallait les changer , les baigner en salle commune mais c’est ce qui était dit personnellement je n’ai jamais donné le bain en salle commune j’aime laisser bébé « tranquille « et leur donner le premier bain à la maison je ne dis pas que le personnel était forcément à 100% ok mais j’ai agréablement mais fermement insisté pace que il y en à toujours une qui te regarde hahurie se demandant ce que tu lui racontes pour le change idem j’ai toujours changé bébé dans ma chambre sur le lit en mettant une protection (avec d’autres de rechange pour le séjour!) et ca n’à choqué personne j’amenais juste bébé dans la salle commune pour les visites médicales. Alors oui la veilleuse c’est agréable dans la chambre la nuit pour nourrir bébé.

        J'aime

      4. Amélie dit :

        Hello mamanlouve ! Oui c’est curieux comme le personnel n’aime pas qu’on essaie de faire les choses à notre façon. C’est pourtant tellement personnel, un accouchement et les premiers jours avec bébé. Ceci dit, j’étais contente d’avoir l’équipe pour le premier, parce que je ne savais vraiment rien faire du tout ! J’avais peur de le changer !!

        J'aime

  4. daljaa dit :

    Prend à manger pour toi aussi ! Moi on m’a jamais interdit de becter, donc peut être que tu auras cette chance, et ensuite, oublie pas que le plateau repas après l’effort, tu peux parfois l’attendre plus longtemps que le messie 😀

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Oui mais toi t’avais pas la péri, par de perf, je crois… il me semble que c’est plus souple dans ce cas. Dans notre mater ils ont pas trop l’air de rigoler avec le fait de manger pendant. Par contre après ils sont mignons, comme on a toujours accouché à des heures pas possible ils nous ont systématiquement préparé des plateaux. Mais t’as raison, je vais rajouter une plaquette de chocolat ;D!!

      J'aime

  5. Rachel dit :

    Un autre truc que je ne comprends pas : pourquoi diable ces fameuses culottes filets au look douteux (certes, on s’en fout, mais il est quand même appréciable de retrouver rapidement une sorte de féminité) et au confort très très relatif ? Pour mon second accouchement, je les avais troquées pour un lot d’anciennes culottes en coton détendues et bonnes à jeter (et jetées d’ailleurs, on s’en doute).

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Pareil ! J’ai prévu un slip filet pour le jour J (il était là, alors bon, autant l’utiliser…), mais après ce sera culottes moches ;D

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :