search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Nouvel article sur le blog. Parce que c’est important d’avoir de l’ambition dans la vie, voyez. Le lien est dans ma bio 😝 #cestpasgagné #blog #hiphop
La rentrée. Pour la plupart des enfants elle signifie retour à l’école. Pour ma douce c’est la reprise des RDV médicaux : les toxines, le suivi neuro et ophtalmo, les appareillages. Aujourd’hui c’est Necker, lundi prochain Nanterre, puis Necker à nouveau et encore après Montreuil. Retour à la vie de taxi, de salles d’attente, de temps suspendu. Et encore : on n’a pas encore trop besoin de s’emmitoufler dès qu’on met le nez dehors ! #pasvivementlhiver #polyhandicap #vieshopital #maladierare
• ECRIRE • Le carnet qui ne me quitte plus. Même un samedi après-midi au parc, alors qu’on se traine déjà 25 livres (25 !) empruntés à la médiathèque. Parce que je sais qu’en traversant la rue, en observant des passants, en me posant sur un banc, l’histoire qui se construit en ce moment dans ma tête et ne me quitte jamais vraiment va s’imposer d’une façon ou d’une autre. J’avais pris l’habitude de prendre des notes sur mon téléphone mais finalement, le carnet, on n’a pas fait mieux. Il y a un peu de tout dedans : des débuts de dialogues, des arbres généalogiques, des pistes abandonnées, des idées en vrac et d’autres qui s’organisent. Il y a les pages que je reconsulte souvent parce qu’elles sont la base de tout, et celles que j’ai barrées d’un gros NON mais que je n’arrive pas à arracher. C’est le chaos qui prend forme, les pièces éparses qui s’agencent, l’exploration tous azimuts qui se resserre vers le chemin, le seul, celui que mes personnages emprunteront à la fin. #ecrire #writer #autrice #roman #workinprogress #romanencours #prochainroman #ecrireunroman
Ma Douce se repose, les garçons sont à l’école, j’avale une tasse de thé et reprends mon cahier. Elle est là, l’histoire, elle volète dans mon esprit, jamais loin. Elle se dérobe puis surgit, grignote mes nuits, obsède mes journées, s’impose avec l’urgence de l’inachevé. Des vies s’écrivent, presque à mon insu, des vies qui ont le goût de la vérité quand elles n’existent que dans mon esprit. Nous cohabitons. Un monde dans ma tête. Vertige de la tendresse portée à des héros d’encre et de papier. #écrire #jenesuispasfollevoussavez
Le bonheur, c’est simple comme un tour en balançoire 🌟Fin de dimanche dans la verdure, avec du sable entre les orteils et de très grands arbres pour horizon. Les garçons ont roulé dans l’herbe, j’ai rempli mes yeux de vert. C’est le dépaysement d’un coup de RER, un air de vacances en plein Paris. #montsouris
• CONCOURS • Les vacances sont terminées mais il est encore temps de s’évader ! Si vous avez envie de voyager en Inde, de passer quelques heures dans la grouillante Delhi ou dans la sérénité de l’ashram, tentez votre chance pour gagner un exemplaire dédicacé de mon roman C’est encore loin, le bonheur ? 😊 Pour participer c’est simple : •likez ma page et ce post •laissez-moi un commentaire ici •c’est tout ! Une chance de plus si vous partagez ce post en story (pensez à me tagger). Et bien sur vous pouvez inviter vos ami(e)s aussi 💛 Le tirage au sort aura lieu jeudi prochain, France only, d’ici là bonne chance 🍀 ! EDIT : CONCOURS TERMINÉ ! Merci à tous de vos participations, ça fait chaud à mon ptit coeur ! La gagnante est @delfscrap, félicitations !! #bookstagram #livrestagram #lire #roman #feelgoodbook #concours #giveaway #madie #inde #cadeau #àlire #rentreelitteraire

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 728 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Et vous, ça vous dirait de filmer votre accouchement ?

C’est une question que je me pose pour la naissance de la mouflette : et si je regardais comment ça se passe ?  Pour les garçons, je me souviens m’être penchée pour tâter la tête, je crois même qu’on m’a proposé un miroir pour regarder… mais impossible de me souvenir si c’est un effet de mon imagination, et le cas échéant si j’ai regardé ou pas.

Et pourtant il se passe un truc de ouf, là en-bas. Je veux dire, un truc suffisamment rare et important et impressionnant pour que ça mérite d’être vu, non ?

Bien sur j’ai regardé quelques vidéos. Avant la première naissance, en future parturiente morte de trouille et avec certainement une pointe de masochisme, j’ai cherché sur youtube des vidéos d’accouchement par voie basse. Ben on en trouve. Plein. J’en ai regardé quelques minutes en grimaçant, en me disant que c’était une catastrophe et en jurant que jamais,  JAMAIS, je ne laisserais mon mari regarder ça quand naitrait notre enfant.

Depuis, j’ai accouché deux fois par voie basse, et mon périnée a survécu. Mon mari a vu ce qui se passait en-bas, et notre vie de couple n’en a pas pâti. J’ai vu d’autres images, et j’ai presque réussi à les regarder sans fermer les yeux.

Alors je me demande : et si je regardais, moi aussi, cette fois-ci ? Et même,  je me demande si ça ne serait pas bien de filmer… Après tout, ce sont les premiers instants de vie à l’air libre de notre enfant, est-ce qu’on ne serait pas heureux d’avoir ce souvenir ailleurs que dans nos mémoires ?

D’un autre côté, ce sont des moments dont on veut être acteur, pas spectateur, et encore moins cadreur ! Y compris le papa, même si ce n’est pas lui qui fait le gros du boulot.

Voilà où j’en suis…. et vous ? Parmi vous, y’en a-t-il qui ont regardé ce qui se passait en-bas ? Ça vous tenterait ou c’est un non catégorique ? Et les papas ?? Et est-ce que certains ou certaines ont gardé des images du travail et de la naissance même ? Laissez-moi un commentaire, je suis vraiment curieuse d’avoir vos retours sur le sujet !

IMG_8817

10 comments on “Et vous, ça vous dirait de filmer votre accouchement ?

  1. daljaa dit :

    Sans anesthésie, je t’avoue que ce qui se passait ne m’intéressait vraiment pas… Et puis c’est la nature donc je n’ai pas de honte à ce propos, mais les 3 fois pendant la poussée j’ai eu droit à pipi et autres si tu vois c’que je veux dire, donc filmer, bof bof. Et mon mari je l’ai pas laissé regarder, pour cette raison précise 🙂

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Je vois ce que tu veux dire ;D
      Pour le doudou, au départ j’étais vraiment opposée, et puis finalement… mais bon, il n’a pas passé son temps à scruter mon périnée non plus, hein. Et puis comme il avait déjà vu des accouchements avant, je me suis dit qu’il devrait tenir le choc. T’as gardé beaucoup de souvenirs de tes accouchements ? Il semble que plus la douleur est intense moins on garde de souvenirs.

      J'aime

      1. daljaa dit :

        Oui je me souviens bien des choses. J’ai même l’impression que plus ça fait mal et plus ça me tient réveillée au taquet et que ça grave bien tout en mémoire. Par contre, il y a des choses que j’ai zappé volontairement, comme par exemple ce que disait une personne pendant une contraction. Mais je crois pas que c’est parce que j’entendais pas : plutôt parce que je voulais pas écouter.

        Aimé par 1 personne

      2. Amélie dit :

        T’as du subir un/une abruti(e) ? Y’a un truc que j’avais totalement zappé pour le premier accouchement, c’est Igor qui me l’a rappelé après : la SF lui a demandé de m’appuyer sur le ventre pour aider le bébé à descendre. ça l’a légèrement traumatisé. Pis moi quand j’ai réalisé que c’était une expression abdominale et que c’est pas recommandé du tout, j’étais assez furieuse…

        J'aime

  2. daljaa dit :

    Ah oue c’est vrai c’est pas cool d’appuyer sur le ventre. Mais souvent quand on est allongée sur le dos il faut trouver des solutions pour qu’il descende puisque la position n’est pas physiologique… Non j’ai pas eu d’abruti, mais je me souviens par exemple : au début, la sage femme remplissait les papiers entre 2 contractions. A un moment, elle a demandé mon numéro de téléphone. Ca me saoulait trop de répondre, donc j’ai rien dit, et j’ai entendu que mon mari sortait son téléphone et fouillait dans son répertoire pour lui répondre à ma place. Je me suis dit « jsuis pas cool il suffirait que je le dise » mais non ça me gonflait trop. Donc tu vois c’est assez précis les souvenirs que j’ai, et même 6 ans en arrière pour ma grande je me souviens assez bien. Même pour l’expulsion, je me rappelle la position que j’ai prise, le froid des barres de métal de la table que j’agrippais pour pousser plus fort et tout.

    Aimé par 1 personne

  3. Amélie dit :

    Ça a l’air bien gravé dans ta mémoire effectivement. La douleur aide à fixer certaines choses, c’est vrai. Moi je me souviens très clairement avoir détesté l’auxiliaire de puériculture qui me caressait gentiment les cuisses en me disant que ça allait bien se passer. Je l’ai aimée beaucoup plus après la péridurale hahahaha

    J'aime

  4. Maristochat dit :

    J’ai tellement souffert lors de mon accouchement et je suis tellement traumatisée que je ne me suis jamais posé la question. Je pense que si quelqu’un me disait qu’il l’avait filmé et que je peux regarder, je ne le ferais pas. Mais j’imagine que lorsque tout se passe bien, on pense les choses différemment!

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Ah oui je comprends… ça s’est si mal passé que ça ??

      J'aime

  5. fabuleuxfab dit :

    J’ai jamais cherché à me documenter sur la question. L’accompagnement que nous procure notre haptonome m’apporte au moment opportun les réponses aux questions que je ne me pose pas encore vraiment. Quant à filmer, j’ai toujours pensé que c’était une idée d’américain (au pas bon sens du terme) et je ne l’ai jamais envisagé ; je trouve même surprenant que l’idée est germée dans ta tête… mais toutes les questions sont bonnes à prendre.

    Le meilleur argument que tu proposes est le côté acteur/sujet. Le côté documentaliste des moindres heures de la vie de son enfant me semble un peu auto-groupie, voire déificateur et il y a un côté narcissique qui me dérange, mais sûrement à tord : il y a sûrement d’autres motivations plus honorables qu’elles soient formulées ou pas. La curiosité suffit comme bonne raison d’ailleurs. Tu as clairement identifié ta motivation ?

    Voilà une autre question : si aujourd’hui on me proposait de regarder la vidéo de ma propre naissance, je ne pense pas que j’accepterais. Je ne vois pas ce que ça m’apporterait.

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      comme je l’ai écrit, mon corps va faire un truc de fou et d’un côté je voudrais vraiment voir comment ça se passe. C’est mon coté scientifique… Puis les premiers instants de ma fille. La naissance de son enfant est un des moments les plus incroyables dans une vie. A côté de ça, c’est quand même pas très ragoutant… Jsuis pas sure que l’émotion puisse resurgir en regardant ce genre d’images. Vraiment aucune idée.
      Quant à regarder une vidéo de ma naissance ? Jamais de la vie. Iaaaark
      Un côté narcissique ? Dans le fait de documenter ‘les moindres heures » ou simplement de prendre ses enfants en photo ? Faudra qu’on en reparle quand tu seras papa ;D

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :