Dépassement de terme : mon bébé joue les prolongations

On ne nous prévient pas. On a cette date un peu magique, on s’y attache, on y croit. La DPA.

On la note sur le calendrier et on se dit « c’est ce jour-là que je vais voir mon bébé« . Quand on nous demande « c’est pour quand ? » c’est elle qu’on annonce fièrement. D’ailleurs la CPAM calcule les dates du congé maternité à partir de cette date fabuleuse, c’est dire si elle est importante.

Et puis on apprend que cette DPA, cette date prévue d’accouchement, c’est plutôt une date potentielle d’accouchement. Car la datation d’une grossesse n’est pas une science exacte, même avec les échographies les plus sophistiquées. Parce que, surtout, les bébés sont des êtres facétieux qui naissent à peu près quand ils veulent.

La grossesse dure 9 mois ? C’est presque ça… On peut parler en semaines de grossesse, d’aménorrhée ou en épisodes des feux de l’amour, dans tous les cas le moment de la naissance est impossible à prévoir précisément.

La DPA, c’est de la théorie.

La réalité, c’est une surprise.  Un travail qui commence à J-18 ou une rupture de la poche des eaux à J-6… et parfois, c’est un bébé qui à J-0 ne pointe toujours pas le bout de son nez.

Bienvenue dans le quatrième trimestre de la grossesse, celui qu’on n’attendait pas.

Une grossesse, c’est long. Surtout quand on a la tête dans la cuvette des toilettes, mal au dos, un RGO ou des insomnies. Les dernières semaines sont interminables. Mais le dépassement de terme… c’est incommensurable.

« C’est pour quand ?« , demande la boulangère.

Pour hier.

Et la boulangère de s’étonner : on peut donc aller au-delà de la date magique ?

Oui, on peut.

On peut avoir ses valises prêtes depuis des semaines et rester à la maison.

On peut remplir le frigo consciencieusement en prévision du post-partum et se retrouver à devoir tout manger avant l’arrivée du bébé.

On peut se laver les cheveux et se raser les jambes « pour être impec vu que là c’est imminent », tous les matins pendant une semaine. Ou plus.

On peut envoyer des SMS du genre « garde ton portable à côté de toi cette nuit, ça va pas tarder » 6 soirs d’affilée.

On peut y croire à chaque série de contractions, sourire à l’idée de rencontrer -enfin- son bébé, frémir d’excitation. Et puis c’est tout.

C’est pas une date de péremption, la DPA.

Bien sur une grossesse qui dépasse le terme est suivie de près. Le jour J un monitoring et un examen sont de rigueur, pour vérifier que tout va bien du côté du squatteur et évaluer l’état du col. Mais si tout va bien, si la crevette flotte toujours bien peinarde dans son liquide, tant que la placenta joue son rôle, c’est retour à la case maison, chère madame.

Rebelote à J+2… et à J+4…

Hier, j’ai démarré mon quatrième trimestre, le 10ème mois, la 42ème semaine. Et comme tout va bien pour la Mouflette, on attend.

J’ai cru que le travail allait commencer au moins 10 fois dans les semaines précédentes. J’ai compté les contractions, j’ai pris des bains en me disant que ce seraient les derniers avant un moment. Souvent.

J’ai compté sur la pleine lune, la présence de ma famille, le jour férié, le ménage, les parties de cache-cache ou de jambe en l’air… pour déclencher le travail. En vain.

Le point positif est que je sais maintenant qu’au grand max, on me déclenchera dimanche ou lundi. Au moins maintenant, on a une date précise, une vraie. Mais je suis sure que la mouflette nous fera la surprise avant… enfin j’espère !

viesdamelie

 

 

 

Publicités

21 réflexions sur “Dépassement de terme : mon bébé joue les prolongations

  1. Tu peux pas savoir comme je compatis ma pauvre… J-11, J-4 et J-17 pour mes 3, si j’avais dû dépasser le terme je sais pas comment j’aurais réussi à le vivre sans en vouloir à la terre entière. Je trouve que t’es zen quand même, moi je serais pas en train de poster mais au fond de mon lit à pleurer haha. La bonne nouvelle malgré tout c’est que à priori les bébés finissent tous par naître ! Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai accouché à J+6, et encore parce qu’on m’a décollé les membranes. Aucun signe de travail, col long et postérieur à J+5 … Le désespoir intégral quoi. Je ne voulais pas du décollement, finalement dans un instant de doute j’ai dit oui. Je n’ai pas regretté car le prétravail s’est enfin mis en route 🙂
    La semaine précédent mon accouchement je ne répondais plus au téléphone ni aux SMS, ni messages FB, et quand on m’annonçait un accouchement pourtant prévu après le mien je passais la journée à pleurer, j’avais la rage … J’ai pourtant tout fait pour accoucher mais quand ils sont au chaud, ils y restent … Courage c’est le dernière et courte ligne droite !

    Aimé par 1 personne

    • Merci Bé pour ton message ! Je m’interroge justement sur le décollement, on nous l’a proposé il y a deux jours, je pense qu’ils vont nous le proposer à nouveau, mais apparemment ça ne marche pas à tous les coups. Ça a été douloureux pour toi ? Ça a déclenché le travail vite ??

      J'aime

      • Je réponds un peu tard et tu es peut être partie à la maternité mais au cas où …
        Le décollement ne fait pas du bien, c’est clair. J’ai trouvé ça assez douloureux mais je tiens tout de même à souligner que c’est une manoeuvre très rapide (quelques secondes), certes désagréable sur le coup mais la douleur ne dure pas. Deux minutes plus tard j’étais sur pieds sans avoir mal. Et mon travail a débuté environ 30mn plus tard. Bon il a duré très longtemps (18h entre les premières contractions et la naissance de mon fils) mais c’est une autre chose … Le décollement a bien fonctionné pour moi et je ne regrette pas d’avoir choisi de le faire, je voulais un accouchement le plus naturel possible donc le déclenchement ne m’enchantait pas …

        Aimé par 1 personne

      • Merci de ta réponse ! Je suis toujours à la maison, on y retourne demain pour le monito et lundi quoiqu’il arrive ils déclenchent. J’en ai marre, tellement marre… C’était ton premier ? 18h, je crois que c’est ce qu’a duré l’accouchement de mon aîné aussi. Heureusement que les suivantes ça va plus vite. Merci en tout cas et très bonne fin de semaine à toi 💛

        J'aime

  3. Ma maman me disait pendant ma première grossesse que finalement les médecins ils font bêtement des moyennes. Qu’il y a des grossesse plus courtes, plus longues, etc. Mais on nous file une date, une norme, et du coup quand ça dépasse on en peux plus (enfin j’imagine !).
    Mais courage ! Tu vas retrouver ta mobilité *un jour, forcément !* Comment ça je ne t’aide pas *évite le coup de parpaing rotatif, quelle violence O.o !*
    *déjà loin*

    J'aime

  4. Pingback: DIY kids : le calendrier de l’Avent | Les vies d'Amélie

  5. Les joies du dépassement de terme, je connais que trop bien (J+7 et J+5) … Ca me fait presque toujours plaisir quand j’en vois une autre dans mon cas (me sens moins seule pour le coup) et quand c’est si bien décrit, c’est encore mieux 😉

    Profite bien de ta puce 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s