search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Drôle de chose que l’inspiration... c’est un peu comme une boule à neige, comme cette bouteille à paillettes : par moments ça foisonne, ça part dans tous les sens, j’ai mille choses à mettre dans mon histoire, je les agite et les admire mais rien ne connecte, je n’arrive pas à établir de liens entre mes particules. Et puis en laissant faire le temps. En prenant une pause. En laissant retomber les particules au fond du bocal, quelque chose se dessine. Un début de cohérence, une trame. Vous voyez ? Comme quand on patauge dans l’eau et que le sable ou la vase rend tout opaque. Et puis en restant immobile, la transparence revient, la clarté. Aujourd’hui je crois que j’ai réussi à voir le fond du bocal. Pourtant hier j’aurais juré que j’en étais bien loin. Comme disait Alanis : « wait until the dust settles ». #glitters #bookstagram #livrestagram #ecrire
Mon « bureau ». Comme vous pouvez le constater, je tiens à maintenir une certaine distance entre l’écriture et la famille. Une distance très réduite. Ok, je fais mes recherches en massant les pieds de ma fille. Je prends des notes en surveillant son sommeil. Souvent j’écris avec ses frères qui jouent devant moi. Ok, y’a zéro distance mais de toute façon mon bureau c’est le canapé alors on ne peut pas dire que je ne l’ai pas cherché. #ecrire #enfantsextraordinaires #mykids #writing #autrice #homeoffice #merciikea #maviesurlecanapé
Ça et l’odeur de l’herbe coupée : 👌🏻 #nofilter #kifdujour #passiongazon
SE SOUVENIR. Je crois que si j’écris, si je tiens un journal depuis mon adolescence, c’est en grande partie par peur d’oublier. Il me faut tracer sur papier les histoires, graver la mémoire, la préserver à tout prix. Car j’ai peur de ça : des savoirs qui disparaissent, des anecdotes perdues, des vies ensevelies. J’ai peur des noms qui s’effacent et du vide ignorant. J’ai peur des erreurs qu’on refait parce qu’on a oublié. J’ai peur de perdre des morceaux de mon histoire, et peur que notre société occulte des pans de la sienne. Depuis quelques semaines je fais des recherches, prends des notes, je commence à construire une histoire qui parle de l’Histoire. Je n’avais pas réalisé qu’on approchait des 75 ans du D-day. Aujourd’hui je regarde ces commémorations avec une émotion profonde. Il n’y aura bientôt plus de vétérans. Nos grands-parents ou arrière-grands-parents ne pourront plus témoigner. Ne laissons jamais ces souvenirs-là s’effacer. #dday #6juin1944 #débarquement #omahabeach #utahbeach #junobeach #swordbeach #goldbeach #memory #worldwar2 #ecrire #souvenir
Et sinon, le beau temps revient quand ? #inde #india #rajasthan #amerfortjaipur #travel #roadtrip #roman
Quand on arrive à Jaipur par Amber Road, et qu’on jette un oeil sur le lac, à gauche, on a de grandes chances de tomber sur ça : le Jal Mahal, ou Lake Palace. Contrairement à ce qu’annonce Roshan Lal à Madie dans le roman, ce n’est pas un hôtel... mais il le deviendra peut-être un jour. Un truc fascinant à son sujet : le palais compte 5 étages mais quand le lac (en fait un réservoir d’eau pour la ville) est plein, 4 étages sont sous l’eau. Ça me donne rudement envie d’y retourner pour le voir en entier ! #jaipur #inde #india #incredibleindia #rajasthan #cestencoreloinlebonheur #roman #bookstagram #livrestagram #lire #funfact

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 716 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Les enfants sont merveilleux, n’est-ce pas ? Attendrissants de candeur et de spontanéité. Et champions toutes catégories pour vous coller la honte.

Ainsi, vous qui vous apprêtez à accueillir un ou des enfants en votre foyer, dites-vous bien que votre dignité va rapidement en prendre un coup.

Voici un petit tour d’horizon de ce à quoi vous n’échapperez (probablement) pas.

Vous allez forcément, à un moment ou à un autre, sortir avec une trace de morve séchée sur l’épaule, une empreinte de main au Nutella sur le genou, de la bave sucrée sur une joue et tout un tas de taches diverses et variées. Et vous ne vous en apercevrez pas. Enfin si… après cette réunion importante, cet entretien avec le boss ou ce rendez-vous à ne pas louper.

Vous allez devenir experts en coins pipis inopinés. A vous les buissons et les arrières-cours. A vous aussi les chaussures éclaboussées. Les leurs bien sur… et les vôtres.

ballerines au pipi

« Maman, pourquoi elle est grosse la dame ? » . La vérité sort de la bouche des enfants ? Souvent, oui. Et parfois pas au bon moment. Du petit doigt pointé vers un membre manquant (« elle est où, la jambe du monsieur ?« ) à la phrase assassine (« pas de bisous, elle sent pas bon!« ), vous voudrez bâillonner vos enfants plus d’une fois, croyez-moi.

Dans la série « mon enfant communique sans filtre », attendez-vous aussi à ce qu’il partage allègrement toutes les informations qui lui semblent intéressantes, y compris celles qu’on penserait réservées à la sphère intime. Un conseil : si vous ne voulez pas que le monde entier soit au courant de votre grossesse toute fraîche ou de la mycose du petit frère… taisez-vous. Et gardez votre salive pour essayer d’expliquer au mouflet bavard pourquoi on ne peut pas parler de son zizi à tout le personnel scolaire.

Les enfants, ces cambrioleurs en culotte courte. Parce qu’ils sont vifs, qu’ils ont envie de tout et que vous n’avez pas d’oeil dans le dos, vous aurez probablement un jour la surprise de retrouver dans votre caddie ou dans leurs poches, en rentrant des courses, des objets que vous n’avez pas achetés. Et là deux techniques s’affrontent : aller expliquer à la caissière que votre môme est un petit voleur, ou tenter discrètement la contre-cambriole, ou l’art subtil de remettre en magasin l’objet que votre enfant a braqué.  Dans les deux cas, c’est évidemment un chic moment à passer.

Bien sur, vos enfants mangent leurs 5 fruits et légumes par jour. Vous avez pris soin de leur faire goûter tout un tas d’aliments histoire d’éveiller leurs palais de petits gourmets, du panais au physalis, en passant par le quinoa, le fruit du dragon et les crosnes. Vous cuisinez maison, vous diversifiez les menus, vous veillez à respecter la pyramide alimentaire. Mais quand on leur demande ce qu’ils vont manger dimanche ? « Des frites et des burgers« . Ce qu’ils ont mangé hier ? « Des frites et des burgers« . Ce qu’ils voudraient manger ce soir ? « Des frites et des burgers« . Voilà. Pour le monde entier, vous êtes ce parent qui engraisse ses enfants au Big Mac. Bienvenue au club.

honte

Et vos enfants ? C’est quoi leur dernière trouvaille pour vous afficher en public ??

5 comments on “Parents, dites au revoir à votre dignité

  1. Eve dit :

    Salut Amélie… Juste pour contribuer moi aussi à l anecdote délicieuse du club des parents dont la dignité à déménagé au pôle sud depuis la naissance du mouflet, je commente: alors moi, ma préféré, c est lorsque le telephone sonne, et que mon fils se precipite, décroche et assure le job de standardiste avec un plaisir de pervers polymorhe assumé: »Maman, elle peut pas te parler, elle fait caca! » Et ce vis à vis de n importe quel interlocuteur bien sur, et de manière inappropriée, c est plus fun, ainsi, je me vois conseiller des consultations chez le Gastro entero pour transit intempestif ( cela devient inquiétant à cette fréquence). Donc le sport officiel, chez moi, c est le sprint-plongeon-goal!!! Du téléphone. Voilà, c est tout pour moi, en te souhaitant que mini mouflette se pointe enfin, je te salue bien bas pour ce blog qui me fait bien rire et qui est si bien écrit, et espère qu il se poursuivra entre deux tetées couches pleurs rires et bonheurs familiaux incommensurables. Bises.

    Aimé par 1 personne

  2. Amélie dit :

    Hello Eve !! Mouahahahaha mais c’est une crapule ton fils !! Quel âge il a ?? Merci pour les compliments, je sais que tu suis sur facebook aussi et ça fait super plaisir ! J’espère bien continuer à blogger avec la mouflette dans les bras… si elle se décide à sortir un jour (je commence légèrement à désespérer). Bises et très bonne fin de semaine !

    J'aime

  3. aie aie aie, ça me fait rire! Mon petit Colis est encore trop petit pour parler mais je crois que je ne me suis jamais autant changée depuis que je l’ai….
    Mes beaux-enfants me font quelques petites sorties sympathiques de temps en temps…
    La dernière était chez un primeur chez qui on ne va pas souvent. Je demande s’il a des clémentines et il me dit qu’il n’en a plus. Dot’s me dit devant lui à voix haute : »Viens Marie, on va à la ferme, de toute façon, c’est mieux là-bas! Ici j’aime pas! ». J’ai fait un grand sourire et je suis partie….

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Aaaah, le grand sourire *pas du tout gêné* qu’on affiche si souvent… je connais !! On l’utilise à parts égales avec le *je ne connais pas cet enfant qui hurle pour avoir une sucette* et le *avouez qu’il est craquant, non ??*

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :