Dis maman, c’est quand que tu vas plus avoir un gros ventre ?

Ouch.

Il y a les fois où la candeur de nos enfants nous colle la honte. Et les fois où elle nous égratigne directement.

En l’occurence, si jamais j’avais oublié un instant les 10 kilos d’excédent de bagage que je me trimballe depuis la naissance de la Mini, mon Grand s’est chargé de mes les rappeler de façon tout à fait subtile. « Maman, il va partir quand, ton gros ventre ? Elle est sortie, la petite soeur, c’est bon maintenant« .

Et par un charmant hasard, cette délicate remarque est intervenue le jour même où la guichetière à la Poste m’avait gentiment proposé d’aller faire la queue du côté des prioritaires. Des femmes enceintes, donc. Moi qui avais accouché 4 semaines auparavant.

Ouch. Mais merci pour le temps gagné à ne pas faire la queue à la Poste la semaine avant Noël ;D (note pour moi-même : penser à porter ce pantalon si je dois prendre le RER prochainement, il me fera surement gagner une place assise).

Donc il est temps de regarder la vérité en face : j’ai un baby bump. Mais sans le baby dedans. Comme Jenifer Garner, mais ça ne rend pas la chose plus classe pour autant.

Résolution pour la nouvelle année ? Ne plus avoir l’air enceinte d’ici la fin 2015, et ptet même avoir des abdos.

Et apprendre à mon fils à avoir un peu de tact, peut-être ?

Bonne fin d’année à tous !!

4th-trimester-body-project

 

(Photo issue du 4th trimester body project, dont je vous parlais ici)

Publicités

DIY déco : guirlande de papier (bis)

De retour avec un DIY de guirlande de papier ! La dernière fois on a confectionné une guirlande plate ultra-simple, cette fois-ci on va mettre un peu de volume pour une guirlande à peine plus compliquée.

IMG_5594

DIY-guirlande-papier

Guirlande de papier double

Matériel

  • du papier ou du carton fin
  • une perforatrice
  • une machine à coudre

Première étape : découper avec la perforatrice des ronds (ou autres motifs si vous le voulez) dans le papier. Ici c’est une perforatrice Hema, et du papier rose assez fin. Comme on va coudre les motifs deux par deux, mieux vaut un papier pas trop épais, à moins que vous ayez une machine vraiment costaud (ce qui n’est pas mon cas).

DIY guirlande papier washi perforatriceDIY guirlande papier washi perforatrice

Étape suivante : la couture. Superposez deux ronds et cousez-les ensemble, puis continuez avec la paire suivante, et ainsi de suite. Vous pouvez laisser un peu d’espace entre les paires successives.

Petite astuce pour coudre au milieu des ronds : placer deux morceaux de washi tape pour vous servir de guide :

DIY guirlande papier machine à coudre washi tapewashi tape machine à coudre DIY guirlande papier

Une fois la longueur voulue atteinte, il suffit de faire un noeud avec les fils d’un côté, une boucle de l’autre pour pouvoir suspendre et de couper ce qui dépasse.

Dernière étape : plier les ronds le long de la couture pour donner du volume. Un peu fastidieux, mais ça en vaut la peine.

DIY guirlande papier washi perforatrice machine à coudreIMG_9374

DIY guirlande papier washi perforatrice machine à coudre

Et voilà, une idée de guirlande de papier déclinable selon vos envies et les couleurs de votre intérieur… ou à adapter pour le réveillon ?

DIY guirlande papier washi perforatrice DIY guirlande papier washi perforatrice machine à coudre

Bon DIY les amis !

8 pics a week #4 (petits bonheurs de la semaine)

sablés noel

Préparer des sablés en famille, pour en offrir à ceux qu’on aime… une tradition qui se met en place ;D

 

merci maman blog famille

Des câlins, plein de câlins !

 

sablés noel sapin washi tape

Laisser à manger et à boire pour le père Noël (et bien penser à ne laisser que des miettes avant que les enfants ne se lèvent)

 

tisane allaitement Picot

Enfin une tisane allaitement qui n’a pas un goût infâme !

 

cabane à Eugène règles de la maison

Voir mon grand lire un peu mieux chaque jour…

 

cape enfant DIY

Profiter de la sieste de la mini pour coudre vite-fait deux capes de super-héros pour les garçons

 

salomé Repetto or rose

Il est sympa ce Père Noël… c’est exactement ce que je voulais ;D

 

Légo Playmobil noel

Entre Légo et Playmobil chez nous le choix est assez clair… à votre avis, lequel ?

 

8 pics a week #3 (petits bonheurs de la semaine)

IMG_0327

Emballer les paquets pour Noël, j’adore !

IMG_0108

Ils sont pas canons, ces jeux ??

IMG_0328

Qu’est-ce qui est meilleur qu’une crêpe maison ? Une crêpe maison nutella chantillyyyyyyyy !

IMG_0331

Recevoir des produits directement du fabricant, le kif ! Ici c’est The Gro Company qui nous a proposé de tester un Grobag. Ça tombe bien, on adore passer les turbulettes au crash-test !

IMG_0338

Mmmmm le pastis d’Amélie… merveille du sud-ouest, tout simplement la meilleure brioche au monde. Merci Papou !

IMG_0339

Des Totoro, des pits des gros, on en a tamponné partout grâce au Club des Sottes !

IMG_0435

Retourner enfin sur mon tapis de yoga, c’était pas un petit mais un GRAND bonheur ! OK, je me sens mollasse, faiblarde et rouillée, mais c’était cool quand même ! En plus les garçons ont voulu se joindre à moi ❤

IMG_0428

Sortir le tricotin pour un projet DIY improvisé et laisser la manivelle au Grand, ça c’était marrant !

 

1 mois déjà…

Ma toute-petite, tu as un mois.

Un mois passé collée tout contre toi, un mois de câlins, de longues tétées, de têtes à têtes nocturnes et de siestes volées.

Un mois de bras occupés, de douches vite prises, de déjeuners vite avalés.

Un mois à guetter tes sourires, à plonger dans tes yeux gris-presque-bleus, à écouter ton souffle et caresser ta peau douce, si douce.

Un mois à te sniffer et te humer, toi et ton odeur de bébé.

Un mois de petits bisous dans ton cou ou sur tes joues de plus en plus rondes.

Un mois de petite chipie endormie entre ses parents mais râlant dans son lit.

Un mois où ton papa, moi, et notre couple, avons eu un an de plus.

Un mois où mon grand-père nous a quittés. Il aura eu le bonheur de voir sa première arrière-petite-fille avant de partir. Il t’a trouvée vraiment belle.

Un mois où tu as pris ta place dans notre famille désormais « nombreuse », ton grand frère voulant toujours te porter, et le Petit demandant où tu es, « le bébé ».

Un mois à te parler, à murmurer ton prénom, et à me dire qu’il te va vraiment bien.

Un mois de parenthèse, à materner avec bonheur.

Un mois d’amour encore plus grand pour toute notre famille.

Joyeux premier messiversaire, ma chérie jolie ❤

IMG_0247

 

La cuisine est une activité sensorielle {recette des cookies aux flocons d’avoine}

Dans la mesure du possible, j’essaie de faire participer le Grand Mouflet (4 ans et quelques) aux préparations culinaires. Tant qu’il ne risque pas de brûler ou de se couper, il a le droit de grimper sur son marche-pied et de mettre la main à la pâte… il s’agit d’ailleurs le plus souvent de pâtisserie.

Bien sur on a dû ramasser quelques oeufs cassés un peu brutalement et pas mal de farine, mais dans l’ensemble il est super appliqué et tellement content de participer !

Ce qu’il préfère par-dessus tout, ce sont les préparations à faire à la main. La pâte à crumble qu’il faut émietter « pour faire comme du sable », il adore. Et cette préparation de cookies aux flocons d’avoine lui a aussi beaucoup plu.

cookies flocons d'avoine

Voici donc une recette toute simple, facile à faire avec les enfants, et qui donne un résultat vraiment canon. Les cookies sont moelleux et délicieux, les flocons d’avoine apportent une touche différente sans que la goût change radicalement.

Cookies aux flocons d’avoine

  • 120 g de flocons d’avoine
  • 240 g de  farine
  • 2 oeufs
  • 100 g de pépites de chocolat (noir, au lait, caramel, c’est selon vos goûts)
  • 150 g de sucre roux
  • 120 g de beurre mou
  • 1 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
Commencez par préchauffer le four à 180°C.
Mélanger les flocons, la farine et les sucres, le sel, la levure puis (c’est la partie patouillage) malaxer à la main avec les oeufs et le beurre. Ajouter les pépites (j’ai coupé du chocolat à pâtisser en petits cubes, ça fait très bien l’affaire).
Formez de petites boules de pâte puis applatissez-les légèrement  sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfurisé, bien espacées (ça gonfle).
Enfourner 10 à 12 minutes environ, laissez tiédir et savourez !
Ils se conservent une semaine sans problème, si vous les gardez dans une boîte fermée.
 IMG_9599 IMG_9600

Et tu crois qu’allaiter c’est tranquille, toi ?

Et ton bébé a 3 semaines. Tu as survécu aux crevasses, combattu les engorgements à grand renfort de massages aréolaires, enfin tes seins ne ressemblent plus à deux obus douloureux et tu peux à nouveau serrer ton mari et tes enfants dans tes bras.

Et puis survient… la poussée de croissance. D’un coup ton bébé si mignon qui laissait passer 3 heures entre les tétées se mue en sangsue avide et la revoilà ventousée à tes nénés toutes les deux heures maxi, jour et nuit. Ça pompe grave, c’est moi qui vous le dis.

allaitement sein blog tétée

Après deux jours à ce rythme, tu as atteint la production journalière d’une charolaise de belle taille. Si ton bébé pleure tes tétons commencent à picoter, si tu as le malheur de dégainer un nichon à ce moment-là tu peux arroser la pièce sur un rayon d’un mètre environ. A vrai dire il suffit que tu regardes un de tes enfants avec tendresse pour que tu te mues en fontaine laitière. Bonheur et plénitude de ton bébé, qui devant tant d’abondance en laisse couler la moitié sur tes fringues. Normal.

charolaise

C’est pas une charolaise ?

 

Et puis ton bébé chope un rhume. Un bon petit rhume avec nez qui coule et tout ça. En même temps, tes autres enfants et ton mari reniflent et toussent depuis des jours, alors la petite se met au diapason. L’esprit de famille, quoi. Tu flippes ta race qu’elle s’étouffe, quand elle tête elle ronfle pire qu’un bouledogue français, et en plus à force de renifler elle gerboule tout ce qu’elle a mangé. Le linge sale s’entasse aussi vite que les cernes bleuissent sous tes yeux.

Car ton bébé malade ne veut dormir que sur toi. Mais ton bébé malade n’a plus faim. Dort 6 heures d’affilée. Tétouille à demi et se détourne, épuisée de tous les efforts à fournir pour respirer. Et se rendort sur toi, bien calée entre deux seins prêts à exploser. Le top du confort, croyez-moi.

Après deux jours à ce rythme, adieu la charolaise. Tes seins se sont gentiment adaptés au nouveau rythme, tu es capable de te pencher sans inonder tes pieds. Avouez que c’est pratique pour vider le lave-linge.

Et puis d’un coup ton bébé va mieux et réalise que depuis deux jours elle dort trop, mange trop peu et décide de rétablir l’équilibre. A minuit. Pendant trois heures. Ton bébé ne ronfle plus quand il tête, non. En revanche tu as l’impression d’avoir un chinchilla enragé accroché à ton sein. Ça râle, ça s’énerve : forcément y’a plus grand chose à manger. Tu te répètes « elle va mieux, c’est génial », mais vers deux heures du mat’ alors que tu t’es assoupie pour la quatrième fois sur ce qui t’évoque de plus en plus un Gremlin sous coke, tu ne sais plus que ce que « génial »  veut dire. Tu te promets que la prochaine fois tu tireras du lait pour maintenir la lactation, que tu lui donneras avec un biberon. Dans un semi-sommeil tu divagues, tu rêves de seins qui produisent à la demande et à l’instant… Tu vois des robinets sur tes tétons, d’ailleurs tu entends le robinet glouglouter…

Ah non, c’est juste ton bébé qui vient de péter.

Les joies de la maternité.

Miranda Kerr allaitement breastfeed tétée

Il me grossit pas un peu, ce pyjama ?