Vas-tu lâcher ce sein, à la fin ? {et voici revenir le pic de croissance}

Donc ton bébé est cool, même que la nuit dernière il a laissé passer 5 heures entre deux tétées. Tu t’es réveillée en sursaut à 7 heures du mat en flippant terriblement qu’il lui soit arrivé quelque chose. Et tu l’as trouvé dormant si paisiblement, avec un visage si calme, et ses deux petits bras en l’air tellement mignons que tu en aurais versé une larme (si tu ne t’étais pas rendormie dans les 10 secondes).

La journée démarre calmement : tétée du matin, ton bébé mignon prend un sein, deux seins. Proute avec entrain. Et repionce derechef.

Seulement 45 minutes plus tard, le lardon s’énerve. S’agace. Couine. C’est dommage, hein, tu étais à deux doigts de pouvoir prendre ta douche. Tu le promènes, le changes, le calines, le bisouille, le berces. Rien n’y fait. Il ne peut pas avoir faim, n’est-ce pas ? Il a si bien mangé à peine une heure avant… Oui mais quand ledit bébé commence à vouloir bouffer ton pull, ton bras et manque de s’étouffer en suçant ses doigts, tu décides de tenter le coup. Un sein ? Oui madame, il se jette même dessus comme la misère sur le pov’ monde.

Il se rendort, tu le poses… et la mignonnerie de la nuit se mue en furie. C’est le retour du chinchilla enragé. Donc tu lui redonnes un sein, qu’il attrape rageusement. Il s’énerve, tu le changes de côté. Et recommence. Encore. Et encore. Au bout de 20 minutes de lutte il daigne se rendormir. Mais le répit est de courte durée. Dommage, c’est pas encore aujourd’hui que tu te raseras les jambes.

À midi tu as les tétons en feu, et tu commences à t’inquiéter pour la santé de ton enfant. Et là fais gaffe, petit scarabée de l’allaitement, car si tu n’as pas reconnu le diabolique et néanmoins trop mal connu pic de croissance, tu t’exposes à l’enchainement d’événements suivants : une personne bien intentionnée (ta mère, ta voisine, ton époux…) va te dire « mais il a faim cet enfant, tu es sure que tu as assez de lait ? ». Tu vas douter, tu vas culpabiliser, tu vas oublier d’avoir confiance en tes nénés. Cette personne bien intentionnée va enchainer par « tu pourrais peut-être lui donner un biberon en complément ». Peut-être même que tu vas de toi-même aller le préparer, ce bib de lait, parce que tu as peur que ton chinchilla enragé ne meure d’inanition.

Attention, pause, respire, relaxe ! Pas facile avec les seins tous griffés, une nuit pourrie derrière toi et les tétons douloureux, j’en sais quelque chose, mais essaie. Ton bébé fait-il bien pipi ? Fait-il toujours des bouses toutes jaunes avec des grumeaux ? A-t-il l’air éveillé comme d’habitude ?

Si la réponse est oui à ces trois questions, il n’y a aucune raison de t’inquiéter, à part pour ta santé mentale. Ressors ton tube de Purelan, tartine-toi les mamelons, et va t’allonger sur le canapé avec ton chinchilla enragé, la télécommande, et une tisane fenouil-carvi. Profites-en pour te faire servir, laisse ton mari commander du japonais (peux pas faire à dîner, j’ai pic de croissance) et envoie tes aînés te chercher des bouteilles d’eau, ton bouquin ou ton tricot. Change ton bébé de sein dès qu’il s’énerve (oui oui, même si c’est 24 fois de suite).

Et puis attends.

This is a pic de croissance. This is chiant. Mais this is pas grave ! Dans deux ou trois jours le marmouset devrait revenir à son rythme habituel, stopper de te frapper la poitrine de rage avec ses tout petits poings, et toi tu pourras à nouveau faire deux ou trois trucs de tes journées.

Allez courage, et garde la foi, c’est presque fini… jusqu’au prochain ;D

photo-bébé-en-colère

chinchilla-2Y’a pas comme un air de ressemblance ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

31 réflexions sur “Vas-tu lâcher ce sein, à la fin ? {et voici revenir le pic de croissance}

    • Ah oui c’est étrange… Il prend des médicaments ? Il mange autre chose que ton lait ? Il est enrhumé ? Si les selles sont explosives ça peut ausi être qu’il a trop de lait de début de tétée et pas assez de lait de fin. Il grossit bien ?

      J'aime

  1. Non aucun médicaments, que le sein et je m’assure qu’il tète plus de dix minutes pour ne pas avoir que du sucre, il n’est pas enrhumé mais des petites « louloutes » que j’enlève presque quotidiennement avec une mèche. Ses selles déjà on changé lors du premier pic de croissance à 3 semaines, elles sont passées de la moutarde de charroux à vert épinard et maintenant depuis 10 jours un genre de marron jaune vert. On me dit de ne pas m’inquiéter tant qu’elles ne virent pas sur le blanc ! Il fait toujours des coliques hyper fréquentes, dort tellement peu que je pense à me suicider (je rigole mais suis parfois au bord du rouleau). Et sinon oui il grossit bien il a pris un peu plus de 1 kg par rapport à son poids de naissance et à la dernière mesure 5 cm de plus.

    J'aime

    • pauvre poulet, et pauvre toi… je sais que c’est hyper dur quand c’est comme ça… Essaie de te dire que ça ne va pas durer (difficile, je sais) et de faire des siestes. tu as essayé de le mettre au même sein deux tétées de suite ? et les probiotiques genre Biogaia ?

      J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ton billet… Si vrai ! J’ai souvent eu le sentiment d’être esclave de mes nourrissons, que mes seins ne m’appartenaient plus… Et puis l’absence de douche, d’epilations, la journée en pyj avec des traces de lait dessus… Au final ce sont de merveilleux souvenirs et je suis fière d’avoir tenu 4 mois 1/2 pour le premier et 5 mois pour le deuxième, en faisant fi des commentaires bien-pensants de l’entourage, qui te donne envie de leur dire FERME TA GUEULE.
    Merci de me remémorer ces souvenirs 😉

    J'aime

  3. Pingback: Revue de web n°22 | Maman à Paris

  4. Pingback: La joie des sorties en famille (nombreuse) | Les vies d'Amélie

  5. Qu est ce que ça fait du bien de lire ton billet !
    Ça m’à blindé contre les commentaires que je vais entendre aujourd’hui…
    J’ai un peu perdu confiance en ma poitrine, j’ai l’impression qu elle est moins gonflée. Enfin qu elle n’a pas le temps de se remplir…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s