search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids
Moi aussi je veux flotter et nager ! Ou quand tu rêves de plonger dans les pages de ton propre roman 😂 D’ailleurs, il est frais, ce bouquin ! Comme un sorbet à la fraise, m’a-t-on dit une fois. Du coup si vous ne savez plus quoi faire pour lutter contre la canicule, vous pouvez toujours le lire 😇. Allez, je retourne à mon ventilo. #cestencoreloinlebonheur #premierroman #feelgoodbook #bookstagram #livrestagram #moinscherquunvoyageennorvege
On a atteint des températures où la moindre image d’eau me donne envie d’y plonger. Si vous êtes comme moi, voilà, c’est cadeau. On serait pas bien, là ? Un plouf et ensuite on sèche sur les marches. Et puis re-plouf. Et puis une glace, un kulfi qui sent la cardamome et la cannelle. Et puis re-plouf. Oh ouais. #inde #india #canicule #dreamlake

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 717 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

La joie des sorties en famille (nombreuse)

Coming out : parfois, je regarde les nullipares, et je les envie.

Ne te méprends pas, toi qui me lis. Et vous mes chéris, mes trois magnifiques enfants que j’aime plus que tout, ne soyez pas vexés. À aucun moment (même couverte de vomi -le votre- à 4 heures du matin, voyez si je vous adore) je ne regrette de vous avoir mis au monde.

Mais il n’empêche, parfois je les regarde, ces couples sans enfants, ces célibataires, insouciants, et je les envie. Parce qu’ils sont libres de leurs mouvements, ils voyagent léger, bouger est facile pour eux.

Alors que les sorties pour nous, famille « nombreuse », c’est tout sauf spontanéité, légèreté et licornes bondissantes.

D’abord il faut me préparer. Autant le dire tout de suite : pour le moment je ne rentre dans aucune de mes fringues « normales ». Déprime intense au moment de choisir ce que je peux mettre qui ne serait ni informe ni tâché et si possible un peu seyant. Néant. Impression de ressembler à un sac. Avec des racines apparentes (t’as essayé d’aller te faire faire un balayage avec un chinchilla accroché aux seins ?). Ceci dit les racines, ça détourne un peu l’attention de mon maquillage approximatif, réalisé d’une main pour cause de berçage constant du chinchilla sus-nommé. Classe.

Ensuite il s’agit d’harnacher les gnomes. Entre la Mini qui hurle dès qu’on la pose dans le cosy, le Grand qui refuse de mettre autre chose qu’une chemise rouge (celle qui est au sale depuis une semaine, mauvaise mère) et le Petit qui veut emmener la moitié des jouets de la maison, c’est un chic moment de poésie familiale. Et puis c’est l’hiver, donc manteau, écharpe et bonnet pour tout le monde. Le temps de scratcher les chaussures des garçons, on a perdu la moitié de nos capacités auditives, beaucoup de patience, et l’amitié de nos voisins.

Arrive le moment de grimper en voiture. Toi qui crois qu’une voiture avec 5 places est suffisante pour une famille avec 3 enfants, tu n’as probablement jamais manipulé un siège auto (veinard). C’est à moi que revient la chance de me glisser entre les sièges des garçons à l’arrière. Trajet sur une fesse, les épaules en diagonale. Un délicat relent de vomi de l’année dernière parvient à mes narines. Trajet sans ceinture bien sur, impossible à attacher dans cette configuration. Remarque que ça ne m’inquiète pas, hein. Mon mari conduit très bien, déjà. Et puis au pire, le sac à langer taille maxi XL que j’ai dans les bras amortira le choc. C’est l’avantage de transporter un kilo de couches sur ses genoux.

Bien sur dans ces conditions on ne peut pas aller bien loin. Heureusement remarquez, parce que c’est pas facile de chanter « mon poisson rouge ayant appris » tout en comptant les feux rouges, surtout avec un bébé qui hurle dès qu’on ralentit. A noter que le bébé qui hurle en voiture s’endort systématiquement 200 mètres avant l’arrivée. Tu peux tester, c’est une loi immuable.

Et puis enfin on peut s’extirper -avec une grâce variable- de notre véhicule, rassembler les poussins sur le trottoir et aller, coeur joyeux et mains moites, à la rencontre de notre destination.

Voilà voilà. Tout ça pour vous demander, chers amis, de ne pas nous en vouloir si on ne vient pas vous présenter la Mini dans l’immédiat. Avant de pouvoir dépasser les 5 kilomètres de trajet, il faut qu’on économise pour acheter un carrosse à la taille de notre smalah. On se voit en 2025, donc.

Bisous.

sorties en famille Légo blog maman amélie

 

Il est encore temps de voter pour le blog ici et m’aider dans le concours Famili ! Merci !!

12 comments on “La joie des sorties en famille (nombreuse)

  1. unjourunjeu dit :

    Hahaha hihihi (rire jaune chameau), je connais tellement bien ce sujet !! Et la plupart du temps, on est déjà crevé et en sueur avant même d’avoir commencé la promenade 🙂 Y’a plus qu’à s’accrocher et à leur faire payer plus tard ;-)))

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Hahaha oui tu as raison, il fait garder une vision à long terme 😂😂

      J'aime

  2. benetzelie dit :

    Le dodo une minute avant l arrivée me met tjrs dans tous mes états!
    On attend comme des nouilles dans la voiture ou on supporte la crise,les grognements qui vont suivre si on le réveille!

    J'aime

  3. fabuleuxfab dit :

    Ah la joie renouvelée de te lire !

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai la chance d’avoir des beaux-enfants (un tout petit peu) grands qui sont capables de s’habiller seuls (sauf quand ils ont perdu leur écharpe/chaussure et oublié de faire pipi..). Mais il y a toujours Petit Colis et LE truc qu’on a oublié.
    Il y a aussi les siège à clipser dans notre mini voiture qui nous font perdre un temps fou. Un jour, nous en aurons une grande, très grande, ou l’on pourra tout jeter et s’en aller!

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Ouais ça sera bien… Freedom at last… Bon ben on garde la foi en attendant 😁

      J'aime

  5. Lucky Sophie dit :

    quand ils grandissent un peu c’est déjà plus gérable, ça devrait donc pouvoir être plus facilement faisable avant 2025 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Tu es la voix de la sagesse ! Avec des réhausseurs je serais déjà moins comprimée à l’arrière. Sinon on a le droit de mettre ses lardons dans le coffre ?

      J'aime

  6. Julie dit :

    Ahahhhhh ! J’adore te lire, ça me fait marrer car c’est criant de vérité ! Moi c’est mon 1er et en effet, je transpire avant de devoir l’emmitoufler pour partir en imaginant d’avance toutes les étapes avant soit que la poussette roule enfin ou que l’on démarre la voiture ! Car j’ai de la chance après ça, il dort tout le trajet, quel amour !!! Alors j’imagine avec 3… :/ je n’ai qu’un mot à dire : bravo !

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Roooh avec les petits c’est vraiment le pire : ils se retrouvent bardés comme des bibendums, y’a plus que le nez qui dépassent… Et nous on galère !! Merci du compliment merciiiiiii 💛💛

      J'aime

  7. éloely dit :

    PTrès bien vu cet article : moi je passe mes trajets en contorsion totale pour remettre la tetine dans le cosy arrière car je suis devant (pas de place a l’arriere) la place du mort n’a jamais aussi bien porté son nom (pas de ceinture je peux pas faire autrement) ah vivement la fin des sieges auto tiens

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Aaaaah ! Les joies du retournement en roulant pour remettre la tétine/ramasser un jouet… Le meilleur moyen de se coller la gerbe et de se flinguer le dos !

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :