search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids
Moi aussi je veux flotter et nager ! Ou quand tu rêves de plonger dans les pages de ton propre roman 😂 D’ailleurs, il est frais, ce bouquin ! Comme un sorbet à la fraise, m’a-t-on dit une fois. Du coup si vous ne savez plus quoi faire pour lutter contre la canicule, vous pouvez toujours le lire 😇. Allez, je retourne à mon ventilo. #cestencoreloinlebonheur #premierroman #feelgoodbook #bookstagram #livrestagram #moinscherquunvoyageennorvege
On a atteint des températures où la moindre image d’eau me donne envie d’y plonger. Si vous êtes comme moi, voilà, c’est cadeau. On serait pas bien, là ? Un plouf et ensuite on sèche sur les marches. Et puis re-plouf. Et puis une glace, un kulfi qui sent la cardamome et la cannelle. Et puis re-plouf. Oh ouais. #inde #india #canicule #dreamlake

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 717 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

On entend régulièrement que le cododo, ou cosleeping, qui consiste à dormir avec son bébé, est une pratique dangereuse. Des campagnes d’information assez marquantes ont été diffusées aux Etats-Unis, pour dissuader la population de cosleeper. En France, globalement, le discours officiel prône qu’un bébé doit dormir sur le dos, seul dans un lit adapté, et éventuellement dans sa propre chambre.

cosleeping danger usa

De l’autre côté, les partisans de la méthode défendent le cododo avec ardeur, se basant sur des millénaires de sommeil partagé entre mamans et bébés, et sur une pratique qui perdure -apparemment sans dommage- dans nombre de pays.

Les uns blâment le cododo dans des morts subites du nourrisson. Les autres avancent que le cosleeping réduit ce risque, et que les MSN sont par exemple inconnues dans certains pays où on cosleepe traditionnellement.

So what ?

Nous, avant d’avoir le Grand, on n’avait pas tellement d’avis sur la question. On avait acheté un lit à barreau pour le lardon, on l’avait mis dans sa chambre… Naïfs que nous étions.

Il s’est rapidement avéré que notre bébé n’aimait pas, ne voulait pas, dormir seul. Sur nous : bébé dort. Tout seul : bébé hurle. Dans les bras : dort. Dans le transat : hurle. Dans notre lit : dort. Dans son lit : hurle. (En fait, notre bébé avait quelque chose en lui du BABI, le bébé aux besoins intenses. Pour en savoir plus sur le sujet, c’est par ici)

Nous sommes donc devenus des pratiquants du cododo non par conviction, mais par pragmatisme. C’était le seul moyen de pouvoir dormir nous aussi.

Bien sur on a flippé. On a eu peur de l’écraser, de lui mettre des coups, de le faire tomber (car il a aussi dormi sur nous un paquet de fois), qu’il s’étouffe dans la couette, qu’il se colle le museau dans un de nos oreillers. Mais en fait on n’a eu aucun problème. Un bébé tout petit ça ne bouge pas beaucoup, ça a plutôt tendance à rester là où on le pose. On lui a mis un lange entre nos oreillers, histoire de limiter les dégâts en cas de gerboulis. On le mettait sur le dos, dans sa turbulette, bien en haut du lit, ses pieds par dessus notre couette. On a pris l’habitude de dormir chacun vers son bord pour lui laisser de la place. Et ça a roulé.

On a aussi eu peur qu’il ne quitte jamais notre lit, qu’il ait des problèmes psychologiques (le nombre de bêtises qu’on peut lire sur les « dangers » du sommeil partagé, merci la psychanalyse une fois de plus…).

Et puis bien sur se pose la question de l’intimité du couple quand un bébé dort entre les deux parents. J’ai juste envie de dire : il n’y a pas que le lit dans la vie.

Le bilan de notre expérience, c’est que le cododo, bien que peu pratiqué en France et vu globalement comme « pas très normal ni safe », est une pratique sans danger à condition de respecter des règles de base et présente bien des avantages… ainsi que quelques inconvénients.

Avantages :

  • dans notre cas de bébé collant, il permet tout simplement de dormir
  • facilite l’allaitement maternel puisque bébé est juste à côté
  • pas besoin de se lever pour vérifier qu’il respire (ne te moque pas, on l’a tous fait)
  • on peut vérifier la température, la couche ou tout ce qu’on veut sans sortir du lit

Inconvénients :

  • on dort un peu moins profondément et on est moins libre de ses mouvements
  • en cas de fuite c’est un grand drap qu’il faut laver et changer

Les règles à respecter

  • matelas pas trop mou
  • bébé de préférence dans sa turbulette et pas sous la couette/drap des parents
  • bébé sur le dos
  • pas de doudou ou d’oreiller ou de truc mou à proximité du bébé
  • ne pas boire ni fumer ni se droguer, ne pas prendre de somnifères ou autre médicament altérant la vigilance
  • ne pas laisser bébé tout seul dans le lit
  • ne pas cosleeper si un des parents a le sommeil très agité/violent

Le Grand est resté dans notre lit quelques semaines ou mois, je ne sais plus trop. Ensuite il a dormi dans son lit à barreaux dans notre chambre (plus facile pour lui remettre sa tétine dans le bec). Puis vers 6 ou 8 mois il a dormi dans sa chambre tout seul. Il n’a jamais eu de troubles du sommeil, ce n’est pas un gros dormeur mais il dort super bien.

Le Petit, lui, a très peu dormi dans notre lit. Bébé zen, il a rapidement pioncé dans son petit lit collé au notre. C’est un autre mode de cododo, plus rassurant je trouve. Vous pouvez voir le lit ici, d’ailleurs. Vers 6 ou 8 mois, quand il a fait ses nuits systématiquement, il a rejoint la chambre de son frère dans le lit à barreaux.

Pour la Mini on pensait remettre le couvert avec le petit lit collé au notre… il a fallu revoir notre copie car la mouflette ne dort pas seule.

berceau cododo

Retour au cododo entra papa et maman, voire sur maman… mais on retentera le petit lit dès qu’elle dormira un peu mieux la nuit. En attendant, au moins, c’est facile pour la nourrir la nuit et elle fait des plages de sommeil beaucoup plus longues collée à nous, donc… cosleeping again.

cododo cosleeping

A lire pour avoir différents points de vue :

22 comments on “Notre expérience du cododo

  1. bcommeb dit :

    Merci pour cet article très complet ! Comme souvent je me retrouve pas mal dans ton expérience : on a codormi avec le petit pendant environ deux mois parce que c’était bien simple, sinon, il ne dormait pas ( et nous non plus ) donc plus par pragmatisme que par conviction. Et là je pense tenter le berceau en mode cododo collé au lit pour la petite, encore une fois surtout pour l’aspect pratique ( ne pas se lever la nuit, ne pas se pencher après la césarienne, allaiter plus facilement). Et aussi un peu parce que je me dis qu’ils doivent être bien flippés quand même les pauvres loulous, après 9 mois au chaud dans un petit utérus, de se retrouver parachutés tout seuls dans un grand lit, dans une grande chambre, loin de la chaleur humaine. Déjà que moi maintenant je n’arrive plus à dormir sans mon mec alors bon, ça me rend plus compatissante pour eux 😉 )

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Le petit lit collé au grand, c’est vraiment le top je trouve ! Bon faut avoir un bébé qui veut bien, mais c’est hyper pratique et rassurant. Moi aussi ça me fait mal au coeur, ces ptits bébés jetés dans le grand monde froid 💕

      J'aime

  2. grame dit :

    Joli article, que j’ai lu avec plaisir même si j’ai très peu pratiqué le cododo avec mes 3 loulous…
    C’est tendre et si vrai ce que tu écris…

    J'aime

  3. Salome dit :

    Oh purée ! Les 2 ou 3 X où Milo s’est endormi avec moi dans le lit j’ai eu droit au petit sermon de belle maman, inconsciente que j’étais 😛 ! Et ne parlons pas de cododo à mon mari non plus qui me réveillait des qu’il voyait que je m’endormais à côté de Milo 😛 ! Après on a eu de la chance pour un 1er. Pendant 1 mois, Milo dormait dans notre chambre dans un lit parapluie et ensuite il a retrouvé la sienne sans problème. Et il a vite fait ses nuits.

    Merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Oui ça fait souvent peur, par méconnaissance en fait ! Je me demande quelle proportion de la génération de nos mamans et belles-mamans ont cododoté… Il devait bien y en avoir, mais elles ne devaient pas oser le dire !

      J'aime

  4. fabuleuxfab3 dit :

    Rho la qualité des articles de ce site ! Ca vaut bien plus que ce que l’on pourrait trouver sur des sites spécialisés voire payants.

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Et tu es parfaitement objectif en plus 😉

      J'aime

  5. aurelia dit :

    waouh, le sens de la mesure de la campagne américaine!
    Sinon, je nous reconnais bien, encore une fois, dans ton expérience : nous n’avions pas du tout « prévu » de faire du cododo…mais bébé était impossible à poser! Les 2 premiers mois, il n’a dormi que SUR nous (dans l’écharpe de papa, au sein, ou sur moi semi-assise…), puis petit à petit à côté…puis (je la fait courte) vers 10 mois, enfin dans son lit, et dans sa chambre! On ne s’y attendait pas, et la culpabilité que l’entourage nous faisait sentir a été assez difficile pour moi. Mais j’étais déterminée à répondre aux besoins de mon petit, alors on a fait avec!

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Roooh comme j’en ai marre, moi, de dormir semi-assise !! En tout cas avec le recul tu sais que tu as fait comme il fallait, que tu as répondu à ses besoins comme tu le dis si bien ! Bravo !!

      J'aime

  6. nursemama1983 dit :

    Nous ça fait deux ans qu’on fait du cododo et on est tous très contents 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Article très intéressant. Chez nous, petit Colis a longtemps dormi dans un berceau à côté de nous parce qu’il perdait sa tétine une dizaine de fois par nuit.
    Je n’aimais pas qu’il dorme à côté ou avec nous (même si c’était nécessaire) parce que je ne dormais que d’un oeil. J’étais vraiment épuisée… je n’ai pas aimé cette période!

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Je te comprends, c’est sur qu’on dort différemment avec un bébé à proximité !

      J'aime

  8. Julie dit :

    Avant d’avoir moooosieur, je me disais qu’il ne fallait surtout pas céder et laisser bebe dormir avec nous, j’avais peur que ce soit foutu pendant des années ! Et puis déjà à la maternité, il a dormi un qqs nuits avec moi, j’avais tellement de mal à le laisser dans son petit lit transparent… De retour à la maison, on a vraiment eu de la chance car il dort très bien dans son berceau, mais il n’est pas très loin de nous. Je le prenais souvent le matin quand il se réveillait tôt. Mais jamais de nuit complète depuis le retour de la mater. Et vendredi soir, impossible de le faire dormir, on a tout essayé, il s’endormait dans nos bras mais dès qu’on le reposait dans le berceau, il pleurait, du coup, vers 23h30, on a capitulé et on l’a pris dans le lit, il a dormi jusqu’à…. 5h30 😦 C’est quand même parfois un grand mystère un bébé… On aimerait tellement réussir à comprendre ce qu’ils ont… Par contre, les nuits en cododo ne sont pas de tout repos… : coups, bruits,… Un vrai bonheur !!!!
    Ps : ton berceau est adorable !!! 😀

    J'aime

  9. Milady dit :

    Notre expérience du cododo (par pragmatisme également) est mot pour mot semblable à la tienne! L’impression de lire tout ce que nous avons vécu. Une fois qu’il a décidé de ne plus prendre mon lait au sein (à 2 mois), il l’a eu en biberon et a fait toutes ses nuits (12 heures) et ses 2 siestes en journée de suite, seul, dans son lit. Bref, suivre son instinct et se faire confiance. Au diables les avis malveillants et ignorants…

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      C’est fou… Et avec ton lait au bib il dormait tout ça ?? Parfois quand j’en ai ras le bol je me dis qu’avec du lait artificiel ça irait mieux… Mais j’ai pas le coeur de la sevrer en plein hiver. Ces bébés, ils nous font bien tourner en bourrique parfois !

      J'aime

      1. Milady dit :

        Oui je tirais et conservais mon lait et il faisait ses nuits, puis rapidement on est passé au lait relais parce que ça devenait limite en quantité. Une belle expérience tout de même, chaque jour passé= un jour de gagné, c’est ce que je me disais, pour le vivre bien, le meilleur pour lui, sans pression.

        Aimé par 1 personne

      2. Amélie dit :

        T’as du mérite d’avoir tenu au tire-lait, moi j’ai horreur de ça !! Je suis d’acc avec toi, chaque jour est un jour de gagné

        Aimé par 1 personne

  10. Elodie dit :

    Notre baby refuse lui aussi de dormir seul dans sa chambre. Chez nous c’est cocoonababy entre nous dans le lit, depuis le retour de la mater il y a 2 semaines. C’est pas mal comme compromis, il est bien calé et ça nous évite de lui rouler dessus… Et histoire d’être des mauvais parents jusqu’au bout, notre chat dort aussi dans le même lit, à nos pieds 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Ah oui, c’est chouette le cocoonababy ! Ça doit bien sécuriser tout le monde ! Oh le chat… C’est un avantage pour les allergies, non ? Puis c’est mignon, toute la famille dans le même lit 😄 Merci pour ton passage, et bon courage à vous tous !! Et bienvenue au bébé !

      J'aime

  11. maarcsi dit :

    les SF et la consultante en lactation m’ont appris comment cododoter sans danger á la maternité… parceque on le fait toutes un jour pour un millier de raisons qu’elles ont dit, alors autant savoir faire correctement. Cette maternité ne se trouve pas en France. Marrant de voir que les débats sur l’éducation change d’un pays á l’autre.

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Elles ont eu une attitude rationnelle, dommage qu’ici ça ne se passe pas comme ça… Et elles t’ont dit quoi alors ?

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :