8 pics a week #24 (petits bonheurs de la semaine)

kolam

La kermesse de l’école, et un chouette atelier où les enfants ont créé des dessins dans des cercles avec des bouchons de toutes les couleurs… une super idée !

 

coco

une noix de coco, ça fait toujours plaisir !

 

PESN

Le boule de la Mini dans la PESN ❤

IMG_3532

Juste pour le fun

 

IMG_3533

Une tuerie de beignet de pomme à l’ancienne !

 

IMG_3551

Profiter de la fête au parc voisin pour voir plein d’animaux, jardiner et ramener plein de ballons !

 

IMG_3552

cake au citron glaçage citron… miam !

 

IMG_3554

Un joli cadeau reçu pour la fête des mères… l’amour à l’infini

 

Ce sirop, il est encore bon ? {conservation des médicaments}

« Le flacon de Doliprane, là, il est encore bon ? Et le tube de Polysilane ? »

Vous vous êtes déjà posé cette question ? Alors cet article pourrait vous être utile…

Autrefois, j’étais pharmacienne. En blouse blanche, derrière un comptoir, tout ça. Après, j’ai été journaliste scientifique. Plus de blouse, plus de comptoir, mais toujours de la pharmacie.

Maintenant je suis… entre parenthèses ! Mon avenir professionnel reste à définir, parce que je le veux différent de ce que j’ai connu, plus adapté à ma vie de famille.

Mais la pharmacienne et la journaliste sont toujours là, et je me suis dit que je pourrais mettre ces expériences à profit sur le blog.

Voici donc le premier article d’une nouvelle sériée dédiée aux enfants et à la famille (toujours) mais aussi aux médicaments, à la cosméto… bref une nouvelle rubrique pharma/parapharma ! Vous me direz si ça vous plait, et si des sujets vous intéresseraient particulièrement ?

On commence avec une liste récap à afficher dans l’armoire à pharmacie : les durées de conservation des médicaments.

Gouttes et sirops

En général, 6 mois après ouverture (valable pour Doliprane, Advil…)

Pour le gel de polysilane en tube, c’est 1 an.

Quelques exceptions :

Conservation 7 jours après ouverture :

• Augmentin suspension/gouttes
• Clamoxyl/amoxicilline sirop
• Érythrocine suspension

Conservation 1 mois après ouverture :

• Atarax.
• Codenfan.
• Débridat suspension buvable.
• Dépakine.
• Gaviscon suspension buvable nourrissons.
• Imodium suspension buvable.
• Rhinathiol.
• Tussidane avec et sans sucre.

Conservation 2 mois après ouverture :

• Célestène.

Conservation 3 mois après ouverture :

• Gaviscon suspension buvable adulte.
• Motilium suspension.

Comprimés, capsules, suppositoires, ovules, poudres

Quand ils sont conservés dans leur emballage d’origine, dans des conditions normales de température et d’humidités (voir plus bas), ils se gardent jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’emballage. C’est donc valable pour les gelules de Dafalgan, les comprimés de Doliprane, le Smecta en poudre, les suppos de Spasfon, les ovules de Gyno-pévaryl, etc…

Collyres, gels et pommades ophtalmiques

Sauf mention contraire sur l’emballage, se conservent 1 mois après ouverture.

Quelques exceptions : Cébémyxine, Fucithalmic, Maxidrol, Naaxia, Tobrex (15 jours), Cromabak et Larmabak (8 jours),

Gouttes auriculaires 

1 mois après ouverture. Attention, on ne partage pas entre membres de la famille !

Gouttes, sprays et pommades nasales

1 mois après ouverture, et idem, on ne partage pas, c’est perso !

 

Pommades, crèmes, gels

En général, les tubes et les flacons se conservent 1 an après ouverture. Les pots se conservent 3 mois après ouverture.

Quelques exceptions :

• Bétadine alcoolique, bain de bouche, dermique, gynécologique, pommade, scrub : 1 mois.

• Cetavlon : 1 mois

• Crème Emla : 28 jours.

• Dakin : 1 mois.

• Flammazine : 8 jours.

• Fucidine crème et pommade : 10 jours.

 

Trucs et astuces : 

Où mettre sa trousse (ou son armoire) à pharmacie ? Surtout pas dans la salle de bain ! Les variations de température et d’humidité sont calamiteuses pour la conservation des médicaments. La cuisine ? Pas top non plus pour les mêmes raisons. L’idéal sera donc une chambre, un salon, l’entrée ou les toilettes éventuellement. Et toujours hors de portée des enfants, bien sur.

Comment s’y retrouver pour la conservation des médicaments ? Ça demande un peu d’organisation : garder ce récap à portée de main, avec un stylo et du sparadrap ou du washitape. Quand vous entamez une bouteille ou un tube, notez la date du jour dessus. Si c’est un tube en métal, collez un morceau de sparadrap ou de washitape et notez la date dessus. Et voilà !

Le coup du sparadrap est aussi bien utile pour noter sur les gouttes nasales, par exemple, à qui elles appartiennent. Pratique quand on a deux marmots enrhumés en même temps 🙂

En espérant que ça soit utile, et à plus !

armoire pharmacie

Coup de coeur livre pour enfant : Violette Mirgue

Je reçois de temps en temps des livres lors de leur sortie, sans forcément en parler ici : si je ne suis pas emballée, je laisse de côté.

Mais aujourd’hui j’avais envie de partager un coup de coeur, que j’ai eu pour cet album pour enfants : Une aventure de Violette Mirgue, Un ours à réveiller dans les Pyrénées.violette mirgue pyrénées

Nous l’avons reçu la semaine dernière, lu avec plaisir pour l’histoire du soir vendredi… et nous y sommes revenus plusieurs fois depuis. Il faut dire qu’il cumule les bons points : des dessins mignons, de jolis détails, une histoire sympathique, il a pile la bonne longueur pour une lecture avant d’aller au lit (non parce que c’est bien, l’histoire du soir, mais on n’a pas envie d’y passer une heure non plus), mais il permet surtout d’apprendre plein de choses (ben quoi, c’est important,  non ?).

En l’occurence, on part à la découverte des Pyrénées, et j’avoue que ça me fait bien plaisir. J’ai vécu à Pau, snowboardé sur les pistes de Gourette, Luz Ardiden, Puyvalador ou Cauterets, ramassé des fleurs et des framboises à Saint Lary, surfé au pays basque. Les Pyrénées, avec ou sans neige, je les aime.

Avec ce livre, les garçons ont fait la connaissance du cirque de Gavarnie, des isards, des vautours, de la tomme, des sources thermales, du pic du midi et de bien plus encore… on y croise des animaux, des fruits, des lieux et des aliments typiques des Pyrénées, ce qui constitue une chouette base pour dialoguer avec les enfants. En plus, au cours du récit, les saisons alternent, ce qui permet d’explorer les montagnes sous divers aspects : l’été avec les moutons qui se baladent, l’hiver avec le ski, l’automne et ses champignons, le printemps plein de fleurs.

violette mirgue pyrénées IMG_3480

Chaque illustration recèle de petits détails, de petites choses à lire ou à regarder, pour enrichir l’histoire et papoter, et la dernière page invite à feuilleter à nouveau l’album pour trouver un farfadet ou des animaux cachés.

IMG_3482 IMG_3479

Bref pour moi c’est un bouquin malin, joli et instructif. Bien sur ce n’est pas une encyclopédie des Pyrénées, on reste dans le conte. Pour vous dire deux mots de l’histoire : la souris Violette Mirgue est invitée par son amie Margote la marmotte dans les Pyrénées pour résoudre un mystère. Depuis que l’ours est malade, les saisons sont toutes détraquées. Violette et son acolyte Cluque arrivent donc à la rescousse et se mettent en quête du remède qui guérira l’ours… en train, à dos de vautour, et jusque dans la maison d’une gentille sorcière. S’il est besoin de le préciser, tout finit merveilleusement bien, à coup de pique-nique géant agrémenté de spécialités locales (et l’ours ne mange personnes, promis).IMG_3481 violette mirgue pyrénées

Lu et approuvé par la famille T., on le conseille aux amoureux des Pyrénées mais aussi à tous les autres ! D’ailleurs le tome précédent se passait à Toulouse (une aventure de Violette Mirgue, Mystère et fromage à Toulouse)… pourvu que le prochain se passe à Bordeaux ou Paris, je serais ravie !

Une aventure de Violette Mirgue, Un ours à réveiller dans les Pyrénées

de Marie-Constance Mallard

Editions Privat

32 pages, 12,90€

 

 

8 pics a week #23 (petits bonheurs de la semaine)

IMG_3391

Mon papa venu prendre soin des garçons cette semaine, un Papi au taquet !

IMG_3446

Un nouveau livre très chouette reçu cette semaine, parfait pour l’histoire du soir

IMG_3447

Au parc avec les ptits poulets

IMG_3448

Une robe à jolies cerises avec le bloomer assorti trop choupi pour ma mimi Mini

IMG_3449

Elle a dormi toute une nuit dans son lit, la Mini !!

IMG_3450

3 jours d’hospitalisation cette semaine… pas un bonheur en soi, mais à défaut de poser un diagnostic, ça a permis d’éliminer certaines vilaines maladies

IMG_3457

On joue à chache-cache dans le labyrinthe ?

IMG_3459

Yoga avec mon grand, qui s’applique ❤

 

Vendre en vide-grenier : quelques astuces pour passer une bonne journée

Il y a quelques mois, j’ai participé pour la première fois à un vide-grenier côté exposant. Et c’était assez marrant !

Nous avons eu la chance que ce vide-grenier ait lieu dans notre résidence. Du coup on était à deux pas de chez nous (pratique pour aller faire pipi), nos voisins de stand étaient nos voisins tout court (et ils sont vachement sympas), il y a avait plein d’enfants de la résidence (les garçons se sont beaucoup amusés) et on a pu au fur et à mesure de la journée rectifier rapidement les petites erreurs et oublis qu’on avait commis.

Forte de cette expérience toute fraîche, voici ma check-list des choses à prévoir avant !

  • Des sacs plastique pour que vos acheteurs puissent y mettre leurs (nombreuses) acquisitions
  • De la monnaie. Parce qu’en vide-grenier, on vend souvent des choses à petit prix. Et le chaland lambda, comme vous et moi, n’a pas forcément de pièces de 1 ou 2 euros sur lui…
  • De quoi installer vos objets. Une planche sur des tréteaux est une bonne solution, et c’est plus confortable pour les acheteurs de ne pas avoir à se baisser. Faute de matos approprié, nous avons juste posé une bâche à terre, et utilisé des cartons retournés pour surélever certaines choses… et ça n’était pas si mal.
  • Une bouteille d’eau. Ça donne soif, de négocier avec les acheteurs.
  • Des trucs à grignoter. Ça donne faim aussi !
  • Un marqueur ou des feutres et du papier. Pour faire des panneaux ou des étiquettes de prix
  • Si vous avez, une ardoise et des craies… c’est plus joli pour afficher ses messages ou les prix.
  • Si vous partez avec vos enfants, pensez à embarquer de quoi les occuper. Si vous avez papier, crayons, ardoise et craies, vous êtes déjà pas mal…  Mais un livre, un cahier de vacances, une tablette ou quelques jouets seront aussi bienvenus. C’est long, une journée sur un stand, et il n’y a pas toujours de petits copains disponibles pour jouer.
  • Des post-its ou des étiquettes si vous souhaitez mettre les prix sur les articles
  • Du scotch pour fixer vos panneaux, étiquettes, le numéro de votre stand… En bonne poulette girly, j’avais bien sur embarqué plusieurs rouleurs de washi ;D
  • Un bon bouquin ou un magazine pour passer le temps.
  • Un fauteuil, un siège, une chaise… quelques chose pour poser son séant confortablement !

IMG_8973

Le jour J, armez-vous d’un grand sourire et d’un peu de patience. Pensez à mettre en avant vos plus beaux objets, ou ceux qui vous semblent les plus « vendeurs », ils serviront à faire approcher les passants. Organisez votre stand par thématiques, rassemblez les objets qui se ressemblent… vous aurez plus de chances de réaliser des « ventes associées ».

Ce qui marche bien dans les vide-greniers : le matériel de puériculture, les jouets et les vêtements enfants, à condition qu’ils soient en bon état. Les objets « vintage » ou anciens. Le matériel hi-fi s’il n’est pas trop vieux, les DVD, les vinyles…

Préparez-vous à négocier ferme, et ne vous faites pas trop d’illusion : les habitués des vide-greniers y viennent parce qu’on peut y trouver des choses très chouettes, mais toujours à petit prix. Prévoyez le cas échéant des petits objets que vous pourrez donner. Je trouve plus avantageux pour ma part de faire un petit cadeau que de baisser trop un prix… et puis mon objectif premier était de vider la maison !

Au final on a fait de la place pour l’arrivée de la mini-mouflette, gagné une centaine d’euros et passé une chouette journée d’automne dehors… à refaire, définitivement !

8 pics a week #22 (petits bonheurs de la semaine)

IMG_3336

Une jolie carte reçue avec un commande passée chez Emoi Emoi… comme un mantra

 

IMG_3350

Petits mollets dodus en plein air

IMG_3351

Ciel bleu, beaux arbres… comme un air d’été

 

IMG_3352

On a ressorti le vélo du Grand, qui se débrouille comme un chef !

 

IMG_3335

Un tour au marché pour faire le plein de vitamines

 

IMG_3353

Une maman et une Mini qui prenne le soleil un dimanche en fin d’après-midi, ça ressemble presque à des vacances

 

IMG_3330

On a reçu un colis de nos amis indiens, avec de jolies poupées faites main

 

IMG_3334

Pain, beurre, confiture. What else ?

 

Astérix expliqué aux enfants

L’autre jour, nous avons regardé Astérix et le domaine des dieux avec le Grand Mouflet.

astérix et le domaine des dieux

On a bien rigolé, il a beaucoup aimé, surtout la potion magique. Mais l’après-midi d’après en jouant avec son frère…

– La ferme, Cumitus !

– Heu… Grand Mouflet ? On ne dit pas « la ferme », c’est pas joli.

– C’est pas joli, une ferme ?

– Non, « la ferme », c’est pas joli. C’est une façon de dire « tais-toi », mais pas une jolie façon.

– Ah d’accord maman. Alors… Tais-toi, Cumitus !

– CuBItus, chéri !

– Cubitus ? C’est quoi Cubitus ?

– C’est le nom d’un personnage. À ce moment-là le Centurion dit à Cubitus de se taire. Et c’est aussi le nom d’un os. Un os du bras.

– Cumitus c’est un os du bras d’un personnage ?

– CuBItus, coco. Non, le cubitus est un os du bras, mais dans le film il y a un personnage qui s’appelle Cubitus.

– Il s’appelle comme un os ?

– C’est ça. C’est rigolo, non ? D’ailleurs tu as remarqué, dans Astérix, les romains et les gaulois ont tous des noms qui finissent pareil.

– Ils finissent par… eil ?

– Non coco, ils finissent pareil, de la même façon. Astérix, Obélix, Idefix, Abraracourcix… ça finir par…

– Ix !

– Oui ! Et les romains, ça finit en -us : Cubitus, Appeuldjus, Potiminus…

– … Cenfurion…

– Heu…. ben non, Cenfurion ça ne finit pas par -us, et puis c’est Centurion, chéri.

– C’est quoi Centurion ?

– C’est un titre, un grade… disons que ça veut dire Chef. Le Centurion, c’est le chef de Cubitus, c’est lui qui commande.

– D’accord, par Toutati !

– Par ToutatiS, coco !

– Pourquoi par Toutatis ?

– Pourquoi… quoi ? C’est comme ça, c’est Toutatis.

– Ça veut dire quoi, par Toutatis ?

– Ça veut dire… heu… ben… c’est compliqué, coco

– Ça veut dire c’est compliqué ?

– Non, ça veut pas dire… rohlala, c’est compliqué à expliquer. Ça veut dire… non vraiment, je ne vois pas comment te l’expliquer, mon lapin. C’est un truc que disent les gaulois, voilà.

– Ok maman, c’est pas grave. Je vais demander à papa, c’est un Cenfurion pour les mots compliqués.
Astérix-Le-Domaine-des-Dieux-2014-Movie-Picture-01

Humpf. La prochaine fois, on regardera T’choupi je crois.