search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Lancer des galets: une activité à part entière. Un sport, oserai-je dire. #jo2024
Fascinant, étonnant, un poil flippant. Visages nés des buissons à @les_jardins_d_etretat #art #etretat
Retrouver les galets, les falaises, le cri des goélands. Leurs mines ravies devant la mer et leurs pieds chaussés de bottes. Le vent qui nous emmêle les cheveux et les petites boutiques pleines de trésors. Retrouver Etretat comme une vieille amie dont on s’empresse de prendre des nouvelles, explorer les recoins, constater des changements et se dire que oui, quand mème, c’est bien la même. Kiffer même sous la pluie. Mettre les manteaux à sécher. Marcher avec les bottes et râler que ça fait mal aux pieds. Courir dans les galets en baskets et se faire tremper les pieds. Mes enfants non plus n’ont pas changé. #etrerat #notmandie #vacancesavecenfants #mykids #mignonsboulets
Nouvel article sur le blog. Parce que c’est important d’avoir de l’ambition dans la vie, voyez. Le lien est dans ma bio 😝 #cestpasgagné #blog #hiphop
La rentrée. Pour la plupart des enfants elle signifie retour à l’école. Pour ma douce c’est la reprise des RDV médicaux : les toxines, le suivi neuro et ophtalmo, les appareillages. Aujourd’hui c’est Necker, lundi prochain Nanterre, puis Necker à nouveau et encore après Montreuil. Retour à la vie de taxi, de salles d’attente, de temps suspendu. Et encore : on n’a pas encore trop besoin de s’emmitoufler dès qu’on met le nez dehors ! #pasvivementlhiver #polyhandicap #vieshopital #maladierare
• ECRIRE • Le carnet qui ne me quitte plus. Même un samedi après-midi au parc, alors qu’on se traine déjà 25 livres (25 !) empruntés à la médiathèque. Parce que je sais qu’en traversant la rue, en observant des passants, en me posant sur un banc, l’histoire qui se construit en ce moment dans ma tête et ne me quitte jamais vraiment va s’imposer d’une façon ou d’une autre. J’avais pris l’habitude de prendre des notes sur mon téléphone mais finalement, le carnet, on n’a pas fait mieux. Il y a un peu de tout dedans : des débuts de dialogues, des arbres généalogiques, des pistes abandonnées, des idées en vrac et d’autres qui s’organisent. Il y a les pages que je reconsulte souvent parce qu’elles sont la base de tout, et celles que j’ai barrées d’un gros NON mais que je n’arrive pas à arracher. C’est le chaos qui prend forme, les pièces éparses qui s’agencent, l’exploration tous azimuts qui se resserre vers le chemin, le seul, celui que mes personnages emprunteront à la fin. #ecrire #writer #autrice #roman #workinprogress #romanencours #prochainroman #ecrireunroman

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 733 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Lettre à toi, cher ami(e)

Toi mon ami(e), toi qui franchis aujourd’hui le seuil de notre maison, merci.

Merci d’être venu jusqu’à nous, déjà. Tu le sais (ou pas), mais se déplacer depuis qu’on est 5, c’est un avant-goût de la transhumance : c’est long, pénible et souvent parsemé de bouses. Merci spécialement à toi ami parisien, pour qui prendre la voiture est un acte de foi. Je sais que tu en doutes parfois, mais il y a bien une vie au-delà du périph, et je te promets de faire de mon mieux pour te prouver que les banlieues ne sont pas dangereuses. En tout cas pas comme on le croit.

Merci d’avoir enlevé tes chaussures en entrant. Merci de ne pas avoir hurlé en marchant en chaussette sur un Légo. Sur une petite voiture. Dans du jus d’orange.

Merci de ne pas avoir paniqué quand il s’est avéré que ce n’était pas du jus d’orange, mais peut-être du pipi, ou peut-être pas, difficile à savoir et nos enfants ont un sens de l’humour assez pénible en ce moment.

Merci de ne pas avoir bronché quand le Grand t’a accueilli avec un « bonjour monsieur pipi ». Merci de ne pas t’être formalisé quand le Petit a prouté à côté du bol de gressins. Merci d’avoir laissé les garçons manger toutes tes tomates cerises. Et d’avoir souri quand ils sont venus te rendre celles qui n’avaient pas bon goût.

Merci d’avoir ignoré la pile de linge sale en allant te laver les mains. Merci d’avoir relevé la délicieuse-et-pas-du-tout-chimique odeur du pousse-mousse mais pas les effluves corsées de la couche de la Mini.

Merci de ta patience face à nos conversations pour le moins hachées. Je sais comme il est frustrant de ne pas pouvoir finir une phrase sans être coupé par une demande, un cri ou un besoin pressant. Nous, on s’est habitués à stopper net nos phrases pour menacer un garnement ou aller essuyer des fesses, mais je conçois que de l’extérieur on ait l’air atteint d’un trouble de l’attention un peu cogné.

Merci pour tout, mon cher ami. Pour ne pas avoir souligné les cernes sous nos yeux, pour avoir souri à la Mini comme à ses frères, pour avoir amené un dessert qui fait plaisir aux enfants, pour avoir apporté une bonne bouteille qui nous donne l’impression de n’être pas que des parents.

Merci pour tout et au plaisir de venir nous aussi très bientôt marcher sur des Légos chez vous.

Bisous !

  

  

15 comments on “Lettre à toi, cher ami(e)

  1. daljaa dit :

    Ça a l’air super tu m’as convaincue, jpeux v’nir ?

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Mouahahaha ! Avec grand plaisir !! On devrait programmer ça en fait !! (Ils ont des phases pipi caca prout aussi, les tiens ??)

      J'aime

      1. daljaa dit :

        Pas vraiment non, rien de marqué. Mais tu sais, une phase « reine des neiges », c’est carrément pire, on échange ?

        Aimé par 1 personne

      2. Amélie dit :

        Ah ouais !! Carrément ! Enfin pas si ils chantent en français… Mais Let it go ? Je prends !

        Aimé par 1 personne

  2. Milady dit :

    très bien écrit ma belle !!! du vécu, du vécu 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Merci ! Ouaip, c’est sur que ça vit, par ici !

      J'aime

  3. Johanna Lara dit :

    au fromage, il a pris babybel ou filoutub?

    J'aime

      1. Johanna Lara dit :

        J’avais pas pensé au ficello, une valeur sûre!

        J'aime

  4. c’est une très jolie lettre pour tes ami(e)s !

    et j’ai ri aussi en lisant « Et d’avoir souri quand ils sont venus te rendre celles qui n’avaient pas bon goût. »

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Haha et ça c’est quand le petit ne vient pas te la cracher dans la main !

      J'aime

  5. petiteyaye dit :

    j’adore ton texte !! Difficile parfois de convaincre les amis de venir jusqu’en banlieue, mais à ce que je vois, ça en valait vraiment la peine !

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Merci !!! J’espère que ça en vaut la peine ! Ce qui est sur c’est qu’on assure dîner ET spectacle !

      Aimé par 1 personne

  6. éloely dit :

    Les fameuses phrases entrecoupées, je passe mon temps en plus à m’en excuser les pauv gens quelle patience il faut pour pas perdre le fil sans blague

    Aimé par 1 personne

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :