search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Retrouver les galets, les falaises, le cri des goélands. Leurs mines ravies devant la mer et leurs pieds chaussés de bottes. Le vent qui nous emmêle les cheveux et les petites boutiques pleines de trésors. Retrouver Etretat comme une vieille amie dont on s’empresse de prendre des nouvelles, explorer les recoins, constater des changements et se dire que oui, quand mème, c’est bien la même. Kiffer même sous la pluie. Mettre les manteaux à sécher. Marcher avec les bottes et râler que ça fait mal aux pieds. Courir dans les galets en baskets et se faire tremper les pieds. Mes enfants non plus n’ont pas changé. #etrerat #notmandie #vacancesavecenfants #mykids #mignonsboulets
Nouvel article sur le blog. Parce que c’est important d’avoir de l’ambition dans la vie, voyez. Le lien est dans ma bio 😝 #cestpasgagné #blog #hiphop
La rentrée. Pour la plupart des enfants elle signifie retour à l’école. Pour ma douce c’est la reprise des RDV médicaux : les toxines, le suivi neuro et ophtalmo, les appareillages. Aujourd’hui c’est Necker, lundi prochain Nanterre, puis Necker à nouveau et encore après Montreuil. Retour à la vie de taxi, de salles d’attente, de temps suspendu. Et encore : on n’a pas encore trop besoin de s’emmitoufler dès qu’on met le nez dehors ! #pasvivementlhiver #polyhandicap #vieshopital #maladierare
• ECRIRE • Le carnet qui ne me quitte plus. Même un samedi après-midi au parc, alors qu’on se traine déjà 25 livres (25 !) empruntés à la médiathèque. Parce que je sais qu’en traversant la rue, en observant des passants, en me posant sur un banc, l’histoire qui se construit en ce moment dans ma tête et ne me quitte jamais vraiment va s’imposer d’une façon ou d’une autre. J’avais pris l’habitude de prendre des notes sur mon téléphone mais finalement, le carnet, on n’a pas fait mieux. Il y a un peu de tout dedans : des débuts de dialogues, des arbres généalogiques, des pistes abandonnées, des idées en vrac et d’autres qui s’organisent. Il y a les pages que je reconsulte souvent parce qu’elles sont la base de tout, et celles que j’ai barrées d’un gros NON mais que je n’arrive pas à arracher. C’est le chaos qui prend forme, les pièces éparses qui s’agencent, l’exploration tous azimuts qui se resserre vers le chemin, le seul, celui que mes personnages emprunteront à la fin. #ecrire #writer #autrice #roman #workinprogress #romanencours #prochainroman #ecrireunroman
Ma Douce se repose, les garçons sont à l’école, j’avale une tasse de thé et reprends mon cahier. Elle est là, l’histoire, elle volète dans mon esprit, jamais loin. Elle se dérobe puis surgit, grignote mes nuits, obsède mes journées, s’impose avec l’urgence de l’inachevé. Des vies s’écrivent, presque à mon insu, des vies qui ont le goût de la vérité quand elles n’existent que dans mon esprit. Nous cohabitons. Un monde dans ma tête. Vertige de la tendresse portée à des héros d’encre et de papier. #écrire #jenesuispasfollevoussavez
Le bonheur, c’est simple comme un tour en balançoire 🌟Fin de dimanche dans la verdure, avec du sable entre les orteils et de très grands arbres pour horizon. Les garçons ont roulé dans l’herbe, j’ai rempli mes yeux de vert. C’est le dépaysement d’un coup de RER, un air de vacances en plein Paris. #montsouris

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 731 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Le pharmacien, cet incompris

Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont un pistolet chargé qui trouvent leur pharmacien bien utile, et ceux qui se demandent à quoi sert le gus en blouse derrière le comptoir.

Alors bon. Ayant moi-même été une gusse en blouse derrière un comptoir pendant quelques années, j’ai décidé aujourd’hui de prendre la parole la plume le clavier pour défendre mes confrères et consoeurs opprimés maltraités incompris.

Le pharmacien d’officine, c’est un spécimen précieux. Contrairement à ce que la littérature, le cinéma ou la télé voudrait nous faire croire, le pharmacien n’est pas forcément le mec le moins bandant du monde (Madame Bovary), un con malaimable (Le père Noël est une ordure), un membre d’une industrie malfaisante (The constant gardener), un harceleur meurtrier (Desperate housewives), un écolo empoisonneur (Le pharmacien de garde), ou un gros bourge pété de thune (Scènes de ménage).

Et là déjà, après cette énumération, je me dis qu’il y a du taf pour réhabiliter la profession. Parce que messieurs-dames, nous sommes face à une injustice flagrante.

whatisthisshit

Le médecin à la télé ? Il sauve des vies. Il crie « faites-lui un scanner et un ionogramme tout de suite ou cet homme va mourir« , et tout le monde s’en fout que ça n’ait pas de sens.

clooney

Sa blouse, elle est cool. Il a un stéthoscope. Il détecte des maladies mortelles avant son premier café, il fait des trachéotomies avec des pailles de Mc Do et des césariennes avec des couteaux à beurre, il se retrouve dans des crashs d’avion/de train/ de ferry/ de voiture/ de cariole à bras, et dans tous les cas il sauve tout le monde. Ou alors il tient dans ses bras le mourant jusqu’à la fin, et c’est beau. Même parfois c’est un psychopathe/drogué/mal rasé à canne qui dit qu’il faut mentir aux patients, et c’est quand même un héros.

dr-house

Alors que le pharmacien… au mieux c’est le dealer qui file les cachetons au cool médecin drogué, et au pire… je vous renvoie au troisième paragraphe de ce texte.

Mais pourquoi, pourquoi, POURQUOI une telle différence de traitement ?

Jack-Nicholson

Ok le médecin diagnostique. Mais le pharmacien aussi est capable de reconnaitre des maladies. Les gorges qui piquent, les entre-orteils qui démangent, les yeux qui collent, et tous ces bobos-là, le pharmacien est capable de les identifier et de proposer quoi faire. Et sans faire payer de consultation (vous en connaissez beaucoup, des professionnels qui conseillent gratis ? Essayer avec votre garagiste ou votre généraliste, pour voir).

Alors non, les orteils qui puent, c’est pas glamour. C’est pas classe comme découvrir un angioglyome fulgurant de l’hippocampe cortical (oui je dis n’importe quoi, tout à fait), mais avouez qu’on a plus souvent des angines, des pieds d’athlète et des conjonctivites que des maladies gravissimes et imprononçables.

Ok le médecin prescrit. Mais le pharmacien il déchiffre les ordonnances. Et ouais. Et il a les médocs, et il explique comment les prendre, et tout ça.

drugs

Le pharmacien, c’est un gars pragmatique. Il a une blouse (un peu sale, le plus souvent), des stylos plein la poche droite, et de l’autre côté des trombones et des vieux élastiques. Il sait se servir d’un ordinateur, d’un lecteur de carte bleue. Il ne t’oblige pas à remplir un chèque à la main, lui. D’ailleurs souvent il ne te fait pas payer. Si c’est pas un mec sympa…

Voilà. C’était ma première pierre à l’édifice de réhabilitation des pharmaciens d’officine. La prochaine fois on verra pourquoi les pharmaciens roulent tous en BMW, et comment monter un trafic de Subutex avec son pharmacien de quartier.

Ill-Be-Back-Terminator

 

 

7 comments on “Le pharmacien, cet incompris

  1. Et pour les déchiffrer les ordonnances avec les écritures de médecins, il a bien du mérite… ! Rien que pour ça ils méritent une médaille !
    Et moi la mienne elle est top, elle m’a bien dépanné en couches gratuites (la honte je vais raconter ça…) en période de périnée fragile accompagné de belles quintes de toux !

    J'aime

  2. magdau dit :

    Très vrai, la blouse le plus souvent un peu sale! 😉 Bien vu, Amélie!

    J'aime

  3. ahahah j’ai bien ri, merci !

    Aimé par 1 personne

  4. Ma maman est pharmacien, et je ne fais confiance qu’à elle pour le moindre bobo ! Je l’appelle toujours avant d’aller chez le médecin… et après pour avoir son avis sur ce qui m’a été prescrit 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Ouiiii ! Pharma power, sister 😉

      J'aime

    1. Amélie dit :

      Haha merciiii à vous 😝

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :