search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Juste pour se souvenir des vacances, du soleil, du sable chaud sous nos pieds, des rires, du lac et de l’océan, des virées en vélo, des discussions de fin de soirée, des petits-dej au son des cigales. Juste pour savourer encore un peu tout ça. . . . . . Sur ce je vous laisse, je vais sniffer le tube de crème solaire. #vacances2019 #seignosse #nosombreslandaises
C’est pareil tous les ans, je devrais m’y habituer, mais non. Le retour à la ville, à la vie « normale », citadine, après nos vacances landaises... c’est toujours aussi déprimant. Je tourne en rond, rien ne m’amuse, j’ai juste envie de me gaver de films et de chocolat, ou alors d’écrire beaucoup. Mais je ne peux pas parce que j’ai les enfants avec moi. Et cette année, ils sont encore plus dépités que moi. Alors cet aprem on va mettre les maillots et allez nager à la piscine. Pour barboter encore un peu. Et puis au parc. Pour voir du vert. Et puis on s’habituera à ne plus vivre dehors, à ne plus entendre les cigales, à ne plus buller dans le hamac, on oubliera la nostalgie et on profitera du mois d’aout quand même. Et comme à chaque fois, je me demande : ça serait aussi bien, les vacances, si c’était tout le temps ? C’est le retour à l’habituel qui fait que c’est si dur ? Ou on n’est juste pas faits pour vivre dans le béton ? #deprimepostvacances
On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 718 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

10 astuces pour un télétravail serein

Télétravailler, c’est un rêve pour pas mal de monde. Ça l’était pour moi, et j’ai la chance d’avoir trouvé un poste qui me permet ce luxe.

Mais le home office, si il permet à mon sens une vraie amélioration de la qualité de vie, n’est pas non plus une solution parfaite. Comme je vous l’ai écrit un peu plus tôt, il a des avantages, nombreux. Et des inconvénients, réels.

Avec le recul de quelques mois de télétravail, je vous livre mes astuces pour travailler de la maison dans les meilleures conditions.

Top 10 !

1- Se connaitre

Le télétravail ne peut pas s’appliquer à toutes les professions. Mais il ne convient pas non plus à toutes les personnes. Pour pratiquer le home office dans de bonnes conditions, il faut être capable de travailler de façon autonome et savoir faire preuve de discipline. On réfléchit d’avantage en terme d’objectif, il faut donc être capable de gérer son temps en fonction des missions. Pour que le télétravail apporte un réel bénéfice, il faut aussi que ce qu’on y gagne dépasse ce qu’on y perd. S’éloigner de ses collègues et de l’énergie de l’entreprise, ça ne vaut le coup, à mon sens, que si ça permet d’éviter de longs trajets, par exemple.

2- Se faire confiance

Il y a quatre ou cinq ans, je n’aurais pas cru être capable de bosser de la maison. Je pensais que je n’arriverais pas à me concentrer si j’étais chez moi, que les tentations seraient trop fortes de squatter le canap avec un bouquin ou un film… Et puis j’ai été contrainte au télétravail pendant ma première grossesse, et je me suis aperçue que ça marchait très bien. En fin de compte, quand on a des objectifs fixés, et donc du travail à fournir, on le fournit tout simplement, où qu’on soit. Ce n’est pas tant une question de volonté, que de bon sens.

3- Fixer des limites

Quand le bureau est à la maison, il est accessible en permanence. Une certaine perméabilité s’installe entre les deux univers. Facile dans ces conditions de se laisser happer par les tâches en souffrance, les mails à finir, les dossier en retard. Et là, on perd pas mal des bénéfices espérés : au final, on se retrouve avec moins de temps dispo pour la famille, ou alors on est en stress parce que les enfants font du bruit et nous empêchent d’avancer. Si l’objectif est un meilleur équilibre entre vie pro et vie perso, il est impératif de fixer des limites. Décider que passée une certaine heure on ne touche plus à l’ordi par exemple, ou que les week-ends sont dédiés exclusivement à la famille.

4- Avoir un espace dédié

Toujours dans le même esprit, pour maintenir une séparation entre travail et maison, il vaut mieux avoir un espace distinct pour travailler. Avoir une pièce séparée est un luxe que tout le monde ne peut s’offrir… mais un bureau dédié est déjà très bien, même si c’est dans le salon ou la chambre. En ce qui me concerne, je prends bien soin de fermer mon ordi, ranger mes documents et mes stylos quand je finis ma journée. C’est ma façon de faire la transition, même si ça ne prend que quelques secondes.

5- Prévoir une ligne téléphonique dédiée

C’est une des premières choses que j’ai faites : prendre une seconde ligne, pro, sur mon portable. C’était inconcevable pour moi que des appels professionnels arrivent sur mon téléphone perso, surtout les soirs et les week ends. Avec cette option je sais d’où viennent les appels, et je peux bloquer les appels pro au besoin.

6- Communiquer

Pour palier à l’absence, pour ceux qui travaillent en équipe, il faut prendre soin de communiquer un max avec les collègues. Tous les moyens sont bons : téléphone, skype, mails, chats… Pour parler travail, mais aussi pour dire coucou ou prendre des nouvelles.

7- Aller au bureau de temps en temps

Quand c’est possible, ça fait du bien ! On peut en profiter pour caler les réunions, discuter des décisions importantes, et aussi prendre le temps de papoter de tout et de rien !

8- Savoir raccrocher

Est-ce que les collègues qui travaillent au bureau restent jusqu’à minuit ? Reviennent-ils le dimanche ? Non, en tout cas pas de façon récurrente. Le télétravail, c’est pratique quand on a des dossiers en retard, puisqu’on peut dépasser du cadre prévu initialement. Mais ça ne peut pas être tout le temps. A un moment, il faut savoir dire stop !

9- Prendre soin de sa motivation

C’est une chose précieuse, la motivation. Et quand on travaille à distance, qu’on ne voit pas son boss ou ses collègues, qu’on échange peu, quand on passe dans les locaux une fois de temps en temps seulement… on peut perdre le sentiment d’appartenance à une équipe, et sa motivation. Il faut garder ça en vue, pour pouvoir agir avant de plonger : demander des réunions, même si c’est pas skype, essayer de relancer les échanges, communiquer plus.

10- Le négocier !

Et pour tous ceux qui aimeraient télétravailler au sein de leur entreprise, vous avez de bons arguments à présenter ! En travaillant de chez vous, vous pourriez dégager de la place dans les locaux (et l’espace, ça coute cher). Vous seriez aussi plus productif : selon les boites dont les salariés télétravaillent, le gain de productivité serait de 40% ! Un employé qui travaille de chez lui, c’est aussi un employé qui s’absente moins, en cas de grève des transports ou d’enfant malade… Autant d’arguments à présenter aux patrons si l’aventure vous tente !

bureau maison du monde

Allez, un jour mon bureau ressemblera ptet à ça ! (Maisons du monde : joli, non ?)

workingmom

En attendant c’est plutôt ça… mais avec un plus joli stylo 😉

 

2 comments on “10 astuces pour un télétravail serein

  1. Alexandra dit :

    C’est tout à fait ça !
    Personnellement, j’ai essayé de m’aménager un bureau dans la chambre d’un des enfants (totalement libre pdt qu’il est à l’école, donc)… ben ça n’a pas marché, je suis toujours sur la table de la salle à manger 😉 Peut-être qu’il me faudrait un super beau bureau comme celui de Maison du Monde… en fait, c’est sur, c’est ça qui me manque !!!
    Sinon, j’ai lu avec profit un bouquin de Christie Vanbremeersch (http://www.amazon.fr/rep%C3%A8res-pour-mieux-travailler-chez/dp/2848995270/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1449735933&sr=8-1-fkmr0&keywords=christie+van+travailler) qui donne plein de pistes. Il ne solutionne pas tout mais propose des astuces sympa. Et surtout il contient des témoignages de personnes ayant des profils très différents.
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      J’adore, tu as toujours un livre (ou une page fb) sous le coude à me proposer, c’est cool !! Merci je vais voir si je peux trouver ce bouquin d’occase 🙂 Bon moi je suis où je peux, le plus souvent dans ma chambre mais parfois dans celle des gnomes, le salon, voire sur la terrasse 🙂 J’aimerais bien avoir un bureau. Non, en vrai, j’aimerais avoir un atelier pour faire de la couture et du bricolage. Et accessoirement, j’y mettrais mon ordi 🙂 .Bisous !!!

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :