Rien ne m’appelle, rien ne m’attend

IMG_5617

C’est une petite phrase qu’a prononcée mon prof de yoga, Denis, lors d’un précédent cours.

Nous étions en Savasana, la posture du cadavre. Une posture faite pour la détente des muscles et de l’esprit, pour la relaxation. Allongé sur le dos, on décontracte tous les muscles, on laisse le corps reposer au sol, le souffle libre, l’esprit apaisé.

Et durant ce moment dédié au calme, ce jour-là, mon esprit n’arrêtait pas de mouliner. Autant pendant les postures précédentes, j’avais réussi à canaliser mes pensées en me concentrant sur la respiration et les mouvements, autant là c’était un assaut des pensées importunes. Le boulot, les tâches non terminées, les appels que je n’avais pas eu le temps de passer la veille et qu’il fallait que je note pour lundi, les mails non envoyés, les dossier du mois à venir. Après une semaine ultra-remplie et fatigante, pleine de journées stressantes, j’avais du mal à redescendre, à calmer l’afflux des idées. A peine allongée, immobile, laissée à moi-même, et hop ! retour au taf. Epuisant.

Calmer ses pensées, ça n’est pas une mince affaire, mais ça s’apprend. Parfois j’y arrive bien. Mais il y a des jours où c’est plus difficile que d’autres et là, avec mes bouffées de stress, je n’y arrivais pas du tout. Invasion totale et persistante.

Et puis mon prof, qui guidait ce moment de relaxation, nous a dit quelque chose du genre « Vous reposez sur le sol, vous êtes dans le moment présent« , et il a ajouté « Rien ne vous appelle, rien ne vous attend« .

Ça m’a fait un petit déclic. Rien ne m’appelle, rien ne m’attend. Je suis dans une salle de yoga, et je suis tranquille. Mon téléphone ne va pas sonner, aucun mail ne peut m’atteindre. Je ne suis en retard pour rien, ici. Et plus : aucun enfant ne va venir me réclamer un camion de pompier ou des rondelles de concombre. Pas de couche à changer, pas de Légo à ranger. Je suis libre, dans cette parenthèse.

Rien ni personne ne m’appelle, rien ni personne ne m’attend.

Je ne peux pas dire que je me suis trouvée illico en totale relaxation, mais cette phrase m’a aidée à apaiser -un peu- les fluctuations du mental. Et ça fait partie des avantages de suivre un cours avec un professeur : suivre une voix peut être vraiment salutaire.

Je vais garder cette phrase dans ma « boîte à outil », je pense qu’elle me resservira à nouveau prochainement ! Merci Denis 🙂

Je profite de ce post pour faire une annonce : je viens de créer un nouveau blog dédié au yoga ! Donc si ça vous intéresse vous êtes les bienvenus Sur la voie du yoga, où vous pourrez entre autres suivre mes aventures de prof de yoga en formation !

A très vite,

Amélie

 

Advertisements

13 réflexions sur “Rien ne m’appelle, rien ne m’attend

  1. Hahaha, attention, tu glisses sur la voie de la serial blogueuse 😉 Je vais de ce pas te suivre sur ton blog de yoga ! C’est le genre de choses que j’aimerais bien tester, pour apprendre un peu à lâcher-prise. Je suis allée récemment à un cours de sophrologie, sur les 30min je crois que je n’ai réussi à donner de l’air à mon esprit que 2 minutes mais j’étais déjà très fière !

    J'aime

    • C’est sur que deux blogs c’est ambitieux… well on verra bien ce que ça donne, mais j’avais envie ! Franchement 2 minutes de lacher-prise, c’est super ! Et je crois que plus on s’entraine mieux on y arrive, donc… à poursuivre ! ça t’a fait du bien ?

      J'aime

    • Bonjour Lydia ! L’offre de yoga sur Paris est super vaste, et je suis loin de connaitre tous les studios… Pour ma part je pratique en banlieue, donc ça ne va pas vous aider ! Ce que je pourrais vous conseiller, c’est peut-être de rechercher un professeur diplômé de l’IFY (Institut Grançais de Yoga), ce qui vous donnerait la certitude d’avoir un prof qui enseigne un yoga respectueux des origines, incluant aussi bien les aspects posturaux que la « philosophie » du yoga. Il y a une carte interactive sur le site de l’IFY (http://www.ify.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=432&Itemid=5) pour chercher les profs selon la localisation.
      Après, ça reste toujours une question de feeling, et finalement la seule chose efficace c’est de tester un cours pour voir si le courant passe. J’espère que vous trouverez !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s