search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Retrouver les galets, les falaises, le cri des goélands. Leurs mines ravies devant la mer et leurs pieds chaussés de bottes. Le vent qui nous emmêle les cheveux et les petites boutiques pleines de trésors. Retrouver Etretat comme une vieille amie dont on s’empresse de prendre des nouvelles, explorer les recoins, constater des changements et se dire que oui, quand mème, c’est bien la même. Kiffer même sous la pluie. Mettre les manteaux à sécher. Marcher avec les bottes et râler que ça fait mal aux pieds. Courir dans les galets en baskets et se faire tremper les pieds. Mes enfants non plus n’ont pas changé. #etrerat #notmandie #vacancesavecenfants #mykids #mignonsboulets
Nouvel article sur le blog. Parce que c’est important d’avoir de l’ambition dans la vie, voyez. Le lien est dans ma bio 😝 #cestpasgagné #blog #hiphop
La rentrée. Pour la plupart des enfants elle signifie retour à l’école. Pour ma douce c’est la reprise des RDV médicaux : les toxines, le suivi neuro et ophtalmo, les appareillages. Aujourd’hui c’est Necker, lundi prochain Nanterre, puis Necker à nouveau et encore après Montreuil. Retour à la vie de taxi, de salles d’attente, de temps suspendu. Et encore : on n’a pas encore trop besoin de s’emmitoufler dès qu’on met le nez dehors ! #pasvivementlhiver #polyhandicap #vieshopital #maladierare
• ECRIRE • Le carnet qui ne me quitte plus. Même un samedi après-midi au parc, alors qu’on se traine déjà 25 livres (25 !) empruntés à la médiathèque. Parce que je sais qu’en traversant la rue, en observant des passants, en me posant sur un banc, l’histoire qui se construit en ce moment dans ma tête et ne me quitte jamais vraiment va s’imposer d’une façon ou d’une autre. J’avais pris l’habitude de prendre des notes sur mon téléphone mais finalement, le carnet, on n’a pas fait mieux. Il y a un peu de tout dedans : des débuts de dialogues, des arbres généalogiques, des pistes abandonnées, des idées en vrac et d’autres qui s’organisent. Il y a les pages que je reconsulte souvent parce qu’elles sont la base de tout, et celles que j’ai barrées d’un gros NON mais que je n’arrive pas à arracher. C’est le chaos qui prend forme, les pièces éparses qui s’agencent, l’exploration tous azimuts qui se resserre vers le chemin, le seul, celui que mes personnages emprunteront à la fin. #ecrire #writer #autrice #roman #workinprogress #romanencours #prochainroman #ecrireunroman
Ma Douce se repose, les garçons sont à l’école, j’avale une tasse de thé et reprends mon cahier. Elle est là, l’histoire, elle volète dans mon esprit, jamais loin. Elle se dérobe puis surgit, grignote mes nuits, obsède mes journées, s’impose avec l’urgence de l’inachevé. Des vies s’écrivent, presque à mon insu, des vies qui ont le goût de la vérité quand elles n’existent que dans mon esprit. Nous cohabitons. Un monde dans ma tête. Vertige de la tendresse portée à des héros d’encre et de papier. #écrire #jenesuispasfollevoussavez
Le bonheur, c’est simple comme un tour en balançoire 🌟Fin de dimanche dans la verdure, avec du sable entre les orteils et de très grands arbres pour horizon. Les garçons ont roulé dans l’herbe, j’ai rempli mes yeux de vert. C’est le dépaysement d’un coup de RER, un air de vacances en plein Paris. #montsouris

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 731 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

En passant par le salon Autonomic (#handicap)

Il faisait bien beau. Les cannes blanches semblaient encore plus blanches sur le macadam. Les fauteuils roulaient sans bruit vers le hall 4.

Porte de Versailles, vendredi 10 juin 2016. En passant par le salon Autonomic Paris.

J’avais reçu l’invitation via la newsletter Hoptoys, un site dédié au matériel « pour enfants exceptionnels ». Hoptoys ayant un stand sur le salon, et moi aimant beaucoup Hoptoys (j’en parlais ici), j’ai eu envie d’aller jeter un oeil à leur espace, histoire de voir « en vrai » les jeux ou le matériel que j’avais repéré pour la Mini dans leur catalogue.

Et au passage, je me suis dit que ça serait intéressant de voir ce qu’Autonomic, salon dédié au handicap, au grand âge et au maintien à domicile, pouvait proposer d’autre.

Cette visite s’est avérée douce-amère.

Agréable, de voir autant de personnes en fauteuil roulant ou armés de cannes blanches, affairés, souriants, flânant, discutant. Le plus naturellement du monde, dans un espace sans trottoir trop haut, obstacle sournois ou allée trop étroite. Pour une fois, le handicap si souvent invisible dans notre société, trop souvent mis à l’écart ou ignoré, avait la priorité.

Agréable aussi, tous ces chiens ! De bons et beaux chiens, calmes, patients, nullement effrayés par la foule ou le bruit. Des chiens-guides, des chiens-aides.

Etonnants, ces vélos qui permettent de placer un fauteuil roulant devant, pour des balades en duo. Intéressantes, les cartes et documents en braille pour découvrir les plus beaux musées parisiens. Intrigant, le bus permettant de prendre un café dans le noir absolu, pour se retrouver un instant privé de la vue. Impressionnante, la diversité des fauteuils et installations, et toute la partie dédiée aux véhicules.

Perturbant, de me trouver là pour mon enfant. Une fois de plus, ce n’est pas tout à fait ce à quoi je m’attendais…

Heureuse de trouver tel modèle de poussette adaptée, de savoir qu’une prise en charge sécu est possible, et à la fois… le retour du petit pincement au coeur. C’est un soulagement, bien sur, de savoir que du matériel adapté existe pour la Mini, qu’on pourra l’installer confortablement même lorsqu’elle pèsera bien trop lourd pour rester dans sa poussette « normale ». Mais ça n’est tellement pas ce que j’imaginais pour elle.

Alors me voilà, les yeux embués avec mon prospectus de poussette/fauteuil, à me dire que je suis bien ridicule. Moi qui arpente ce salon sur mes deux pieds, qui pourrai ensuite aller prendre le RER sans galère, contrairement à tant de ceux qui m’entourent.

En allant vers le stand Hoptoys, j’ai croisé une petite fille qui riait, sanglée sur un fauteuil/vélo. Elle m’a fait un grand sourire, ses parents aussi.

J’ai regardé, longtemps, des bulles remonter dans une colonne et les fibres optiques changer de couleur, le mur sensoriel et les balles multicolores. J’ai commandé un nouveau jeu lumineux pour la Mini et on m’a offert du sable magique et des ballons.

Je suis repartie pleine de sentiments mêlés, comme un soir de pluie, sans trop savoir si c’était beau, triste, ou les deux à la fois.

Et puis la vie a repris son cours. On se posera les questions au fur et à mesure. On gèrera les problèmes quand ils arriveront. Avec des roues, des roulettes, ou n’importe quoi d’autre.

IMG_9568 IMG_9569 IMG_9570 IMG_9571 IMG_9572 IMG_9566

7 comments on “En passant par le salon Autonomic (#handicap)

  1. Mary dit :

    Comme je te comprends …Doux week end a votre petite famille . Je t’embrasse.

    J'aime

  2. Je n’ai jamais été confronté à cela mais j’imagine que chaque jour amène des réponses et vous fera avancer. Avec l’amour comme pilier.
    Des bises

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      On finit certains jours avec plus de questions que de solutions, mais après ça s’équilibre. On avance malgré tout, on profite quand même. Bisous !

      J'aime

  3. Mon coeur se serre en lisant ton article… Tu mets le doigts sur ce qui me freine dans l’idée de me rapprocher d’associations par exemple. Je ne sais pas si cela va me rassurer sur les possibilités de l’avenir, ou m’angoisser car tout cela c’est se confronter à ce qu’on n’imaginait pas bien entendu.

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      C’est vraiment les deux en même temps, pour moi. Des solutions pragmatiques, pour des problèmes qu’on aimerait ne pas avoir…

      J'aime

  4. lydie dit :

    En vous lisant j’ai eu l’impression d’arpenter les allées de ce salon .. je retiens une chose vous avez raison « chaque chose en son temps » .. grosses pensées pour vous et votre belle Mini ..

    Aimé par 1 personne

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :