search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids
Moi aussi je veux flotter et nager ! Ou quand tu rêves de plonger dans les pages de ton propre roman 😂 D’ailleurs, il est frais, ce bouquin ! Comme un sorbet à la fraise, m’a-t-on dit une fois. Du coup si vous ne savez plus quoi faire pour lutter contre la canicule, vous pouvez toujours le lire 😇. Allez, je retourne à mon ventilo. #cestencoreloinlebonheur #premierroman #feelgoodbook #bookstagram #livrestagram #moinscherquunvoyageennorvege
On a atteint des températures où la moindre image d’eau me donne envie d’y plonger. Si vous êtes comme moi, voilà, c’est cadeau. On serait pas bien, là ? Un plouf et ensuite on sèche sur les marches. Et puis re-plouf. Et puis une glace, un kulfi qui sent la cardamome et la cannelle. Et puis re-plouf. Oh ouais. #inde #india #canicule #dreamlake

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 717 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

6h30, j’entends du fond de mon rêve (Jack Black cuisine des spaghettis et je le déteste, aucune idée de comment, pourquoi ou de wtf) ma fille qui s’exprime. Elle ne pleure pas. Ne râle pas tout à fait, mais on dirait quand même bien que quelque chose la chagrine. J’attends sournoisement quelques secondes, histoire de voir si mon chéri aurait l’intention de bouger. Si par hasard la Mini se rendormirait. Juste quelques secondes. Juste assez pour que la mauvaise conscience prenne le pas sur la flemme. Je me lève.

6h32, je navigue vers le salon, évite une petite voiture, marche sur un Légo.

6h33, à la lueur d’une petite lampe, je trouve ma fille  bien éveillée, les cheveux collés de vomi, trempée jusqu’au bas du dos. Chic, le vomi, c’est vraiment ce que je préfère dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne.

6h35, pendant que je déshabille la poulette, j’entends des pas dans le couloir. J’y trouve un Petit ensommeillé qui  allume méthodiquement toutes les lumières. J’éteins, prends le petit zombie par la main, le remets dans son lit. Le Grand ronflotte au-dessus.

6h38, la Mini est déshabillée, essuyée. Good job. Vais chercher des fringues et des draps propres. Avec un peu de chance dans 5 minutes je dors.

6h39, la Mini renifle, tousse, et régurgite à nouveau. Je retourne chercher un gant humide. Évite un Légo, glisse sur un livre.

6h42, pleine de bonnes intentions, j’emporte le linge sale dans la cuisine pour le mettre dans la machine. La machine est pleine. Ça me rappelle que le doudou a besoin de polos propres. Et secs. Justement je vois un polo qui fait coucou à travers le hublot. Je tente donc de transvaser le linge mouillé-propre vers le sèche-linge. Il est plein.

6h43, je cherche le panier à linge.

6h46, le panier à linge a servi de bateau aux garçons, je le vide le plus doucement possible dans leur chambre, le Petit proteste faiblement contre l’extinction arbitraire des lumières.

6h48, retour à la cuisine avec le panier, la Mini en a marre d’être à poil et râle dans son lit, le Petit rallume dans le couloir, cette journée me fatigue déjà. Je voudrais juste aller dormir, c’est possible ou bien ?

6h49, sèche-linge vidé, linge mouillé transféré, je programme la machine et appuie sur « départ ».

6h49 et demi. Ça fait clac et puis plus rien. Les plombs ont sauté.

Fuck.

Il fait tout noir.

6h49 trois quarts. Le Petit crie depuis sa chambre « maman arrête d’éteindre les lumières ! »

6h50, à tâtons, je cherche la lampe de poche dans le meuble de l’entrée, shoote dans la poussette, qui tombe, pousse un juron puis un petit cri quand j’allume la lampe et me retrouve face à mon reflet dans le miroir de l’entrée. Note pour moi-même : penser à se démaquiller le soir. Je ressemble à Alice Cooper. Ou à un panda.

6h51, je cherche à la lueur de la lampe torche le fusible correspondant au sèche-linge. Tout est marqué : four, plaques, lave-linge, plafonnier, frigo. Pas de sèche-linge. Quel est le fils d’andouille qui a étiqueté les fusibles ? Je n’ai pas mes lunettes, mais je crois bien reconnaitre mon écriture… Pardon maman.

6h52, je crois me souvenir de l’emplacement du fusible. Au pire je les essaie tous, de toute façon c’est mort pour retourner au lit. Je prends le sachet avec les fusibles supposément neufs. Je me félicite de l’avoir rangé à côté du compteur. J’ai attrapé le sachet par en bas. Tous les fusibles tombent par terre et roulent. Je m’accroupis pour les ramasser, m’assied sur la poussette, qui retombe. Note pour moi-même : penser à mettre une culotte avant de m’étaler par terre.

6h53, j’appuie sur tous les boutons, je disjoncte, rejoncte, pousse des bidules, de toute façon parmi les 50 fusibles, pas un seul n’a la bonne taille pour remplacer celui qui est -peut-être- celui du sèche-linge. Ça fait clac, et la lumière revient. Victoire du portnawac sur l’électricité. J’attends quand même un peu en priant que rien ne prenne feu.

7h, ma fille est changée, habillée, dans un lit propre. Un polo sèche dans la salle de bain. Obligations maternelles et épousales remplies, je vais faire sa fête au gros boulet qui a encore fait disjoncter la maison. Je n’aime rien tant que bricoler de l’électroménager avant le petit-déjeuner, c’est évident.

7h30, le chéri fait mine d’entrer dans la cuisine et rebrousse chemin. Probablement que la vision du rejeton illégitime d’Alice Cooper et d’un panda, armé d’un cruciforme, devant un sèche-linge désossé, n’est pas très engageante de prime abord. Ou alors le tas de linge mi-mouillé-propre mi-vomi lui a barré le passage.

8h30, ils sont tous partis, ont même réussi à grapiller dans la cuisine de quoi manger malgré mes grognements exaspérés.  Le chéri avait l’air presque à l’aise dans son polo à moitié sec. Après avoir écumé les forums à la recherche de l’info qui me permettrait de réparer la panne, je décide de faire comme la reine des neiges : let it go. Je tape Darty dans google.

La prochaine fois, je ne me lève pas.

 

 

 

12 comments on “J’aurais mieux fait de rester couchée

  1. Allychachoo dit :

    Hahaha, le beau début de journée merdique ^^ Ça me rappelle une de nos soirées… 22h, le fiston pleure. Mon mec monte, j’entends son « merde, il s’est vomi dessus » 1 seconde avant que les plombs ne sautent (vomi et panne, nos histoires ont beaucoup en commun 😂). Impossible de rétablir le courant, je fais quand même couler un bain dans le noir histoire de laver le môme quand même. Miracle, la lumière revient, et je me fais engueuler car il y a de l’eau partout. Euh, oui mais non, c’est le tuyau qui fuit et innonde tout, à réparer en urgence… Inutile de te dire que quand on s’est couchés, on s’est dit qu’on avait eu la dose !

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Non ! Vomi + panne + fuite ??? je m’incline, tu es la prêtresse de la soirée pourrie ! Respects et admiration forever, moi si en plus y’avait eu une fuite, je pense que j’aurais trucidé quelqu’un !

      J'aime

  2. Cynthia Kanaie dit :

    Ah ah ah ma pauvre ! Toutefois j’ai bien ri et je me suis très bien imaginée à ta place, étant donné que moi aussi je suis la reine des scénarios catastrophes à peine réveillée !
    Et pourquoi tant de haine envers Jack Black ? il est pourtant sympa non ? xD

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Mais je n’ai aucune idée de pourquoi je le détestais autant ! En principe je le kiffe plutôt bien… ptet il avait mis de la coriandre dans les spaghettis ? Le mystère demeurera. Je compatis sincèrement, pense à moi pour ta prochaine cata, on est sisters de mouise matinale 😉

      J'aime

  3. Pardon de mettre un j’aime à cette matinée si pourrie mais j’ai beaucoup trop ri. (Et les gifs sont vraiments bien choisis…) et puis tu es une mère géniale. Tout ça mérite un minimum d’applaudissements quand même 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Héhé j’ai résisté à mettre du roi Arthur partout… Kaamelott forevaaaaaaa !!! Merci merci *révérence reconnaissante*

      Aimé par 1 personne

  4. Lydie dit :

    Mille excuses mais me suis Bien
    Marrée à la lecture de ton billet. J’espère que tu as pu te reposer ensuite une
    Fois tout le monde dehors ?:)

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Que nenni, on a filé à l’hôpital pour les attelles de la Mini, pis on avait aussi rdv avec la maitresse du grand l’aprem. Cette nuit ptet… je me dis que demain ça ne peut pas être pire !

      J'aime

  5. Rachel dit :

    Haha, l’alliance bébé qui vomit + tâche ménagère avant le lever du soleil (ou après son coucher) à un potentiel comique incommensurable, c’est sûr ! 🤣 Et bravo, t’as assuré !!

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Meuh mais même pas ! D’habitude j’arrive à le réparer, ce sèche-linge ! Là j’ai séché lamentablement (contrairement à lui, RIP, il ne sèchera plus rien). Grmbgrmblgrmbl

      J'aime

  6. Jocelyne dit :

    C’est pas bien je sais mais j’ai trop ri tu t’es quand même bien débrouillée j’espère que le prochain lever sera meilleur!
    Jocelyne de Nantes

    J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :