search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Drôle de chose que l’inspiration... c’est un peu comme une boule à neige, comme cette bouteille à paillettes : par moments ça foisonne, ça part dans tous les sens, j’ai mille choses à mettre dans mon histoire, je les agite et les admire mais rien ne connecte, je n’arrive pas à établir de liens entre mes particules. Et puis en laissant faire le temps. En prenant une pause. En laissant retomber les particules au fond du bocal, quelque chose se dessine. Un début de cohérence, une trame. Vous voyez ? Comme quand on patauge dans l’eau et que le sable ou la vase rend tout opaque. Et puis en restant immobile, la transparence revient, la clarté. Aujourd’hui je crois que j’ai réussi à voir le fond du bocal. Pourtant hier j’aurais juré que j’en étais bien loin. Comme disait Alanis : « wait until the dust settles ». #glitters #bookstagram #livrestagram #ecrire
Mon « bureau ». Comme vous pouvez le constater, je tiens à maintenir une certaine distance entre l’écriture et la famille. Une distance très réduite. Ok, je fais mes recherches en massant les pieds de ma fille. Je prends des notes en surveillant son sommeil. Souvent j’écris avec ses frères qui jouent devant moi. Ok, y’a zéro distance mais de toute façon mon bureau c’est le canapé alors on ne peut pas dire que je ne l’ai pas cherché. #ecrire #enfantsextraordinaires #mykids #writing #autrice #homeoffice #merciikea #maviesurlecanapé
Ça et l’odeur de l’herbe coupée : 👌🏻 #nofilter #kifdujour #passiongazon
SE SOUVENIR. Je crois que si j’écris, si je tiens un journal depuis mon adolescence, c’est en grande partie par peur d’oublier. Il me faut tracer sur papier les histoires, graver la mémoire, la préserver à tout prix. Car j’ai peur de ça : des savoirs qui disparaissent, des anecdotes perdues, des vies ensevelies. J’ai peur des noms qui s’effacent et du vide ignorant. J’ai peur des erreurs qu’on refait parce qu’on a oublié. J’ai peur de perdre des morceaux de mon histoire, et peur que notre société occulte des pans de la sienne. Depuis quelques semaines je fais des recherches, prends des notes, je commence à construire une histoire qui parle de l’Histoire. Je n’avais pas réalisé qu’on approchait des 75 ans du D-day. Aujourd’hui je regarde ces commémorations avec une émotion profonde. Il n’y aura bientôt plus de vétérans. Nos grands-parents ou arrière-grands-parents ne pourront plus témoigner. Ne laissons jamais ces souvenirs-là s’effacer. #dday #6juin1944 #débarquement #omahabeach #utahbeach #junobeach #swordbeach #goldbeach #memory #worldwar2 #ecrire #souvenir
Et sinon, le beau temps revient quand ? #inde #india #rajasthan #amerfortjaipur #travel #roadtrip #roman
Quand on arrive à Jaipur par Amber Road, et qu’on jette un oeil sur le lac, à gauche, on a de grandes chances de tomber sur ça : le Jal Mahal, ou Lake Palace. Contrairement à ce qu’annonce Roshan Lal à Madie dans le roman, ce n’est pas un hôtel... mais il le deviendra peut-être un jour. Un truc fascinant à son sujet : le palais compte 5 étages mais quand le lac (en fait un réservoir d’eau pour la ville) est plein, 4 étages sont sous l’eau. Ça me donne rudement envie d’y retourner pour le voir en entier ! #jaipur #inde #india #incredibleindia #rajasthan #cestencoreloinlebonheur #roman #bookstagram #livrestagram #lire #funfact

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 716 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Cette semaine, j’ai mangé des biscuits comme s’ils étaient les premiers de ma vie. Étrange sensation, délicieuse à vraie dire : la texture, le goût, l’odeur. La façon exquise dont ils se mariaient aux myrtilles qu’on grignotait en même temps. Les couleurs de tout ce qui m’entourait me semblaient plus vives, plus réelles. J’avais l’impression d’être totalement dans ce moment, ce goûter partagé avec mes copines et leurs enfants. C’était presque mystique. Comme si j’étais… éveillée. Soit je suis sur la voie du Bouddha, soit j’ai fait un petit AVC, je ne sais pas mais c’était assez magique.

Depuis, je m’applique dès que j’y pense à retourner dans l’instant, à poser les yeux sur le monde comme si je le voyais pour la première fois. Evidemment à 7h du mat, quand je démonte un sèche-linge récalcitrant, je n’y songe pas. Mais il y a quand même eu pas mal de petits bonheurs en technicolor cette semaine.

Le lupin de la terrasse a fleuri, et j’adore voir les insectes venir y butiner. Il parait que les abeilles sont mieux en ville qu’à la campagne, maintenant, rapport aux pesticides, tout ça… Je vais m’appliquer à leur procurer plein de pollen.

3 de mes élèves au cours de yoga du mercredi, appliqués à dessiner sur leurs cahiers après les postures et leur séance de voyage imaginaire. J’adore ce moment de calme où ils s’appliquent, crayons à la main.

La Mini a de nouvelles attelles pour les pieds et les jambes. Ça fait un peu Robocop, mais un Robocop tout mignon avec des petits éléphants et des coeurs. Et ça a l’air de lui faire du bien.

On a ramassé nos radis. Pas tous bien gros, mais c’est quand même super cool d’aller tirer notre pitance directement de la terre. Vivement les fraises (si les escargots nous en laissent) !

J’ai lu, cette semaine. Oh ouais. Même que j’ai passé une partie du week-end à Biarritz dans une maison de retraite, et que j’ai adoré ça… mon bonbon de ces derniers jours : Tu comprendras quand tu seras plus grande, le deuxième roman de Virginie Grimaldi.

Un goûter sous le parasol, un parmi les nombreux -j’espère- repas que nous prendrons dehors cette année… premières cerises vite croquées, petits pieds doux sur la couverture, chants des oiseaux en fond sonore.

Bonne fin de week-end, bon début de semaine… collectez vos petits bonheurs !

 

6 comments on “8 pics a week #69 (petits bonheurs en couleur)

  1. Lydie dit :

    Quelle fraîcheur ce billet
    Biz

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Bises à toi ! Chez nous il va faire super beai cette semaine apparemment, on va prendre soin de notre fraicheur 😉

      J'aime

  2. Il y a beaucoup de rose dans ces petits bonheurs ! J’ai toujours été fan des motifs proposés pour les appareillages, il y en a vraiment pour tous les goûts. (Les appareilleurs font vraiment un métier incroyable, ce sont des génies !)

    J'aime

    1. Amélie dit :

      Ah oui c’est vrai ! J’aime bien le rose moi ! Bon pour les motifs je ne suis pas toujours fan, mais là c’est quand même assez chou 😄 Je suis d’accord avec toi sur les appareilleurs, là en tout cas je crois qu’on en a trouvé un super, et j’espère surtout que ça va aider ma poulette. Plein de bises !

      J'aime

  3. Ca fait plaisir de te lire à nouveau plus régulièrement.
    Ils sont toujours si doux tes petits bonheurs…

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      J’étais sur un projet qui me prenait plein de temps, maintenant je retrouve le blog avec plaisir 😄 on verra combien de temps ! Ça me fait plaisir que tu sois passée, j’espère que tout va bien avec ta jolie fleur de printemps !!!

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :