search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Y’en a une qui ronronne et une qui glousse et je vous assure que c’est une magnifique façon de démarrer la semaine 😍. Alors oui, parfois (quand le cat nous réveille à 5h du mat, quand on la retrouve plongée dans la poubelle, quand elle est malade...) je me dis qu’adopter un chat quand on a déjà 3 enfants et un quotidien compliqué, c’était ptet un poil maso. Mais quand je la vois se laisser tirer les oreilles par la Mini, je me dis que ce n’était pas si fou, finalement. C’est juste plus d’amour dans la maison. Beau lundi à tous ! #enfantsextraordinaires #mykids #cat #catsandkids
Le Grand est resté à la maison aujourd’hui et a eu envie de faire une partie de ce beau jeu de 7 familles dédié aux femmes inspirantes. La Mini sur mes genoux a attrapé celle-là qui lui va tellement bien 💛. Ma petite guerrière, mon enfant exceptionnelle qui a eu une semaine difficile mais gazouille à nouveau ce matin. Si vous cherchez des cadeaux de Noël inspirants pour filles et garçons, je ne saurais trop vous conseiller d’aller faire un tour chez @toplatoys. #mykids #enfantexceptionnel #maladierare #jeuxnongenrés #topla
« Cat on mat ». Oeuvre éphémère à récurrence aléatoire. Chat naturel sur tapis synthétique. Novembre 2019. #catsareart #yogacat #yoga
Lancer des galets: une activité à part entière. Un sport, oserai-je dire. #jo2024
Fascinant, étonnant, un poil flippant. Visages nés des buissons à @les_jardins_d_etretat #art #etretat
Retrouver les galets, les falaises, le cri des goélands. Leurs mines ravies devant la mer et leurs pieds chaussés de bottes. Le vent qui nous emmêle les cheveux et les petites boutiques pleines de trésors. Retrouver Etretat comme une vieille amie dont on s’empresse de prendre des nouvelles, explorer les recoins, constater des changements et se dire que oui, quand mème, c’est bien la même. Kiffer même sous la pluie. Mettre les manteaux à sécher. Marcher avec les bottes et râler que ça fait mal aux pieds. Courir dans les galets en baskets et se faire tremper les pieds. Mes enfants non plus n’ont pas changé. #etrerat #notmandie #vacancesavecenfants #mykids #mignonsboulets

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 734 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

« Long time no read », m’écrivait-on joliment hier sur Instagram… Long time, c’est sûr, puisque je m’aperçois que même mes clichés d’Étretat son restés au chaud dans le téléphone. Étretat, c’était aux vacances de Toussaint, et pour moi qui compte (comme beaucoup de parents j’imagine) en périodes scolaires, c’est déjà bien bien loin. On a même eu d’autres vacances depuis ! Tout ça pour dire que ce fichu temps passe trop vite, que ma légendaire flemme ne s’améliore nullement quand la température descend et qu’il est temps de me secouer pour remédier à ce retard.

On n’a qu’à dire que je profite de cette période propice aux résolutions pour me mettre un coup de pied aux fesses (genre je vais poster régulièrement et ça commence maintenant) juste avant que le jour le plus déprimant de l’année ne vienne tout ficher par terre.

Donc au cours de la dernière semaine du dernier mois du dernier trimestre, nous avons glané nos petits bonheurs ici et là à commencer par :

img_8434

Etretat ! Trois nouveaux jours dans cette ville découverte au printemps, parce qu’on avait tellement aimé qu’il fallait qu’on y retourne ! Cette fois on est passés par Airbnb, et notre petite maison à deux pas de la plage (et de tout le reste) était bien cool.

img_8437

Arriver de nuit, foncer sur la plage, retrouver le bruit des galets, celui des vagues, la falaise au loin, l’odeur de la mer… Kiffer malgré la pluie et le froid, kiffer jusqu’à de plus sentir nos doigts et retourner se mettre au chaud en rêvant déjà au lendemain. 

Explorer chaque flaque à la recherche de bestioles, jouer avec les anémones sans oser les toucher du doigts. Tomber dans les flaques aussi, parfois. 

Et lancer des galets. Encore et encore, le plus loin possible, pendant des heures. 

Se dire que oui, la vie est mieux à la plage. Imaginer comment ça serait de vivre là, ou ailleurs, mais les pieds dans l’eau… 

Autre lieu, autre ambiance : les garçons en vadrouille à la grande galerie de l’évolution, après une expo sur les météorites et avant… 

img_8643

… la féérie d’Espèces en voie d’illumination au Jardin des plantes. C’était beau, ces structures lumineuses dans le jardin et la ménagerie. Un peu magique, même. 

img_8645

Un tour au ciné, avec le sentiment de vivre quelque chose d’un peu hors du commun. Le réalisateur et le compositeur/musicien du film Pachamama présents pour l’avant-première au ciné d’à côté. On a vu et entendu des instruments millénaires, écouté ces deux hommes parler de leur projet, tout fiers de le voir enfin projetés en salle. Et on a aimé. 

Les citrouilles d’Halloween qui squattent la table du salon. On a mangé le potimarron depuis la photo mais les deux autres sont toujours là, indétronables. Les enfants ont beau dire que ce n’est plus la saison, je les trouve bien où elles sont. Les paris sont ouverts pour savoir jusqu’à quand nous pourrons les admirer. 

Et j’ai enfin trouvé des plantes qui survivent à mon manque flagrant de compétences horticoles : des cactus. De gentils cactus qu’on arrose tous les deux mois. Parfait pour moi. 

Et puis enfin, je suis allée voir l’expo qui me faisait de l’oeil depuis septembre : Mucha au musée du Luxembourg. Magnifique.

Décembre chez nous, c’est aussi le retour de la patinoire. Joie d’enfiler des patins encore chauds du locataire précédent, de se martyriser les pieds une heure durant, de craindre le coup de lame fatal qui ne manquera pas de nous atteindre. Non en vrai, c’est quand même un peu fun. Surtout pour les enfants. 

Et des biscuits ! Des tonnes de sablés pour Noël, pour les amis, les maitresses, la famille… Et aussi des cookies, des canistrelles, et encore des sablés… 

Et pour finir, joie de voir nos garçons toujours plus mignons avec leur soeur, leur petite mignonne adorable et douce soeur qui rit de leurs caresses et de leurs chansons. 

Voilà ! Je suis à jour de nos petits bonheurs, jusqu’à la prochaine rechute de procrastination !

Je vous souhaite à tous une très belle, très douce, très heureuse nouvelle année. Je vous souhaite par dessus tout d’y trouver des tonnes de petits bonheurs !

A bientôt (ou pas),

Amélie

4 comments on “8 pics a week #79 (petits bonheurs retardataires)

  1. Isa dit :

    Ravie de vous revoir parmi nous Amélie… vous nous manquiez…
    Je vous souhaite également une merveilleuse année 2019 faite de milliers de petits bonheurs, de merveilleux moments passés avec vos proches… le temps défile tellement vite… qu’elle soit douce et agréable pour vous et votre jolie petite famille…
    A très bientôt.
    Isa

    PS : J’attends la sortie de votre livre avec impatience…

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Merci Isa, ce sont des voeux qui me vont droit au coeur ! Je vous souhaite aussi un max de douceur et de joie, à partager avec ceux qui vous sont chers 💛 Et merci pour le roman, j’ai les chocottes alors savoir qu’il est attendu avec bienveillance, ça me rassérène un peu 😂 par contre la sortie est finalement prévue pour avril 😓

      Aimé par 1 personne

  2. mithrowen dit :

    Oh Mucha c’est superbe! Je suis allée voir son musée à Prague. J’y ai acheté une magnifique affiche qui est toujours dans son carton, flemme oblige…

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Hahaha la flemme, cette qualité formidable qui nous laisse le temps de bien réfléchir où placer les oeuvres d’art 😉 Je suis tellement contente qu’ils aient fait une expo Mucha ici. La dernière était en 1980 si j’ai bien lu, donc je suis contente d’avoir chopé celle-ci ! Pour Prague.. ma foi on verra une autre fois !

      Aimé par 1 personne

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :