L’âge adulte, ou la fin de la procrastination

En faisant du rangement dans le blog, je suis retombée sur un brouillon d’article. J’y parlais de l’âge adulte, de ce que ça représente pour moi. Et au terme d’un long et fascinant débat avec moi-même, j’aboutissais à la conclusion que l’adultitude, ça devait plus ou moins correspondre au fait de savoir hiérarchiser ses priorités, accepter ses responsabilités, et surtout arrêter de procrastiner.

J’étais bien contente de moi, dans ce petit article. Du linge que je ne laissais plus traîner, de la vaisselle que je ne laissais plus s’empiler, de la déclaration d’impôts que je m’empressais d’expédier, bref de ma merveilleuse capacité à ne plus remettre au lendemain ce que je pouvais faire illico.

L’article commençait par « j’ai 35 ans ». J’en ai 39 maintenant. Voilà voilà.

Mais je posterai cet article un jour, hein. Faut juste que je le finisse. Ça et la vaisselle.

3 commentaires sur « L’âge adulte, ou la fin de la procrastination »

  1. Bonjour Amélie,
    J’adore… Et je suis totalement d’accord avec vous… Aujourd’hui, j’en ai 54 et un peu moins d’empressement à ce que tout soit aussi parfait !! Profiter de l’instant présent est désormais mon leitmotiv…
    Très belle soirée à vous et pleins de bonnes choses pour vous et votre jolie famille…
    Isa

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s