search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Juste pour se souvenir des vacances, du soleil, du sable chaud sous nos pieds, des rires, du lac et de l’océan, des virées en vélo, des discussions de fin de soirée, des petits-dej au son des cigales. Juste pour savourer encore un peu tout ça. . . . . . Sur ce je vous laisse, je vais sniffer le tube de crème solaire. #vacances2019 #seignosse #nosombreslandaises
C’est pareil tous les ans, je devrais m’y habituer, mais non. Le retour à la ville, à la vie « normale », citadine, après nos vacances landaises... c’est toujours aussi déprimant. Je tourne en rond, rien ne m’amuse, j’ai juste envie de me gaver de films et de chocolat, ou alors d’écrire beaucoup. Mais je ne peux pas parce que j’ai les enfants avec moi. Et cette année, ils sont encore plus dépités que moi. Alors cet aprem on va mettre les maillots et allez nager à la piscine. Pour barboter encore un peu. Et puis au parc. Pour voir du vert. Et puis on s’habituera à ne plus vivre dehors, à ne plus entendre les cigales, à ne plus buller dans le hamac, on oubliera la nostalgie et on profitera du mois d’aout quand même. Et comme à chaque fois, je me demande : ça serait aussi bien, les vacances, si c’était tout le temps ? C’est le retour à l’habituel qui fait que c’est si dur ? Ou on n’est juste pas faits pour vivre dans le béton ? #deprimepostvacances
On a pédalé (pour changer du paddle). On a glissé (surtout les enfants parce que mes fesses à moi passaient moyen sur le machin). On a vu un cormoran (étonnamment sociable) et des crabes (timides). On a laissé le soleil descendre sur la plage, retiré les lycras et laissé les derniers rayons nous chauffer gentiment le dos. On s’est demandé si on verrait bien les étoiles. On s’est passés à la balayette avant de remonter dans la voiture. On a laissé du sable dans la baignoire. On a fini le gâteau basque et picoré des olives. On a traîné dans le hamac et puis on est partis au lit. On est en vacances, quoi. #landes #seignosse #soustons #family #mykids #pedaloavectoboggan #cestbeauleprogres
Elle nous a apporté les cafés. Elle s’est penchée sur la Mini, toute sage dans sa poussette. Elle a demandé « elle m’entend ? ». Et comme on a dit oui, elle lui a murmuré des mots doux en lui caressant la joue. Et puis elle lui a fait des bisous. Et la poulette a roucoulé de bonheur. Ça n’a l’air de rien, ça, mais moi ça m’a remuée. Assez pour que je me retrouve à tamponner mes yeux avec la serviette du restaurant. Qu’une personne inconnue s’intéresse à ma fille, autrement que pour la plaindre ou nous plaindre. Autrement qu’avec de la peur ou de la tristesse dans le regard. C’était beau, je peux même pas vous dire comment. Cilou, si vous passez par ici : vous avez un peu flingué mon maquillage mais MERCI. #handicap #enfantsextraordinaires #maladierare #amour
Quelle aventure, une séance de signatures... j’ai noté les prénoms mais ce sont les visages qui me revenaient, hier soir, alors que je glissais dans le sommeil. Les sourires, les encouragements, les mots gentils, les « on vous revoit pour le prochain ! ». Il y a eu des rires, des accolades et même quelques larmes. Il s’est passé des choses fortes hier, beaucoup plus puissantes que j’aurais pu imaginer. Bien sûr, sur les centaines de visiteurs du Cultura, seul un petit nombre a eu envie de venir me voir, et un encore plus petit a passé le cap d’acheter le premier roman d’une autrice inconnue. Mais ces rencontres-là... punaise ! Alors s’ils passent par ici j’envoie une bise particulière à l’étudiante en pharma qui cherche sa voie, à Jarod et Kellia, les collégiens les plus cool de Belle Ep’, à Lola, à Cynthia et sa puce Maïly, à la sublimissime Janica, à Mathilde, à Tom, à Laurent... merci à tous, du fond du coeur. Merci à ceux qui ont papoté avec moi, à ceux qui ont dit « c’est pas ma came mais félicitations », à ceux qui n’avaient pas les moyens mais qui ont bavardé quand même, merci, vraiment. Et un big Merci aussi à l’équipe @culturafr de @centre_commercial_belle_epine, pour leur gentillesse, leur enthousiasme... et leur patience face à mes 2000 « bonjour, c’est mon premier roman ! » de la journée. #premierroman #dedicaces #signature #bookstagram #lire #lecteurs #incroyable #justebeau #livrestagram
On n’a pas de jardin, pas de vue, pas d’horizon dégagé ni de grande étendue sauvage. On n’a qu’un bout de terrasse avec des dizaines de fenêtres en vis-à-vis, un rectangle de ciel au-dessus et un arc de soleil délimité par les immeubles voisins. Mais de notre carré de briques, de dalles et de béton, on a fait une petite oasis où poussent des haricots, des tomates, des tas de fleurs ; où les escargots, les abeilles et les enfants sont très heureux. On peut poser une micro-piscine et une nappe pour pique-niquer. On peut buller sur le tapis, bouquiner sous le parasol mais pas bronzer dénudé. On peut mettre juste les pieds dehors pour regarder la pluie tomber sans se faire mouiller. C’est un peu le fouillis, le bazar, un bric à brac, mais ça a l’odeur du jasmin et de la terre désaltérée 💛 #presqueunjardin #natureenville #terrassewithnoview #mykids

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 718 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Pourtant je le sais, hein. Je sais bien qu’après l’hiver vient le printemps. Je le sais, j’en suis sûre, aussi sûre que mon Petit quand il récite les saisons. Et pourtant, ça me surprend à chaque fois. Balancez-moi une jonquille, trois primevères et un carré de ciel bleu, et je vais m’extasier pendant trois heures. Incroyable ! Des feuilles, des fleurs, des pousses et des bourgeons ! C’est comme un miracle, une récompense inespérée, une nouveauté exceptionnelle, le truc le plus fou que la Terre ait jamais vu. Le printemps.

Alors voilà : je le sais, mais chaque année je redécouvre, avec jubilation. Le pommier qui reprend vie. Le romarin qui se pare de bleu et les premières abeilles qui viennent l’explorer. Les petites plantes, sur la terrasse, qu’on croyait gelées, perdues, et qui ressuscitent. Les rues qui s’éclairent. Les branches qui prennent un mètre, d’un coup. Le soleil qui, à nouveau, se glisse dans le salon l’après-midi. Les pruniers qui se couvrent de pétales roses ou blancs, sur le chemin de l’école… Et les fraises, les premières gariguettes qu’on croque en faisant un voeu…

Peut-être que j’ai la mémoire courte. Peut-être que l’hiver me parait si long que j’en oublie qu’il a une fin. Ou peut-être que le printemps, avec sa folie et son foisonnement, est juste trop beau pour que je m’en souvienne complètement d’une année à l’autre. Trop sublime pour que les photos, celles qu’on regarde avec nostalgie au coeur de l’hiver, lui rendent justice.

Bref c’est le printemps, et comme chaque année j’ai le sentiment de recevoir un cadeau inestimable. Doublé cette année d’un autre cadeau :  la parution de mon roman. Ça aussi, c’est une sacrée surprise. Pourtant je le sais, depuis un bon moment, mais penser que mercredi mon livre ira se poser sur les étagères des librairies ne cesse de m’émerveiller. Finalement, je dois avoir la mémoire très courte. Très TRÈs courte. Ou c’est juste tellement beau que je n’arrive pas à y croire.

Re-bref, place aux petits bonheurs qui sentent bon les explorations en famille, les sorties au soleil et les sourires des mouflets :

Le ciel bleu, si bleu, se reflétant dans la Géode à la Villette. Bonheur d’une sortie avec les garçons et des camarades à la Cité des sciences. 

Expo « Cabanes » à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Les garçons ont aimé construire, déconstruire, explorer… Ma préférence est allée à celle-ci : une cabane tout en livres ! Sinon l’expo Cerveau (permanente) est top !

On a fait des crêpes. Au moins 4 fois. Et ceci est une création originale du Petit : la crêpe pigeon. 

Voilà. Donc ça sur le chemin de l’école. Et moi en dessous, en train de me contorsionner pour trouver le meilleur angle, et de rire de tant de douceur, de beauté, de rose et de bleu. 

On a vu nos premiers papillons de l’année, et on a eu envie d’en peindre aussi. 

Juste en levant les yeux… 

img_9170

Nous avons couru hier à l’expo Toutankhamon à la Villette. C’était beau. (et j’aimerais bien que les spécialistes se mettent d’accord sur qui était sa maman, parce que ça finit par m’embrouiller, cette affaire). 

img_9147

Et pour finir, j’ai replongé avec délice dans mes photos d’Inde. Elles m’ont beaucoup servi lors de l’écriture du roman, pour raviver les souvenirs et construire l’itinéraire de Madie, mon héroïne… J’en partagerai dans les semaines à venir sur mon compte Instagram. 

Voilà pour aujourd’hui, pour ce mois de mars plein de surprises et de renouveau… Sur ce je vous laisse, j’ai un jasmin à rempoter 😉

4 comments on “8 pics a week #80 (le printemps des possibles)

  1. Bigoudis77 dit :

    Bonjour Amélie,
    Moi aussi je l’adore ce printemps… J’ai vu sortir de terre mes petits crocus, les jonquilles de la forêt faire un tapis éblouissant, mon forsythia se paré centaines de petites étoiles jaunes… J’adore !!! Je ne m’en lasse jamais… Hier, j’ai commencé à mettre en pots mes petites graines, sur la terrasse, sous un beau rayon de soleil… Un pur Bonheur !!! Je revis, j’ai envie de faire pleins de choses, je sors de mon hibernation… J’attends avec une vive impatience, la sortie de votre livre, cette sublime aventure que j’ai commencé à partager avec vous… Moi aussi, je vais vous abandonner pour aller faire un petit tour de jardin…
    Très bel après-midi à vous… Et pleins de belles choses pour vous et votre jolie famille…
    Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Oh oui les forsythias ! Et les magnolias !! Il y en a un dans une rue proche, couvert de fleurs, c’est d’une splendeur… ça fait tellement de bien, cette beauté ! Je suis contente qu’on partage ça, ce pur bien-être de juste se poser au soleil les mains dans la terre ! Et vous plantez quoi ? Les garçons tiennent absolument à ce qu’on sème des graines de la papaye mangée la semaine dernière.. j’ai un doute quant à ce que ça va donner sous nos latitudes !
      Bon jardinage alors et merci merci merci pour le livre ❤

      J'aime

  2. Bigoudis77 dit :

    Cette année, je tente la plantation de différents petits piment du monde entier, petits poivrons et toutes sortes de menthes ( chocolat, ananas, bergamote, lavande…) J’adore la menthe, ça me fait donne un goût de pré-vacances !! Et surtout, avoir les doigts dans la terre, me fait sentir vivante…
    Baisers affectueux
    Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Menthe chocolat ?? Oh mais ça m’intéresse drôlement, ça !! Les poivrons et piments c’est génial parce que c’est tellement joli en plus 🌶. Nous on adore faire pousser des tomates cerises, je suis accro à l’odeur des feuilles…

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :