search instagram arrow-down

Ça se passe sur Instagram

Drôle de chose que l’inspiration... c’est un peu comme une boule à neige, comme cette bouteille à paillettes : par moments ça foisonne, ça part dans tous les sens, j’ai mille choses à mettre dans mon histoire, je les agite et les admire mais rien ne connecte, je n’arrive pas à établir de liens entre mes particules. Et puis en laissant faire le temps. En prenant une pause. En laissant retomber les particules au fond du bocal, quelque chose se dessine. Un début de cohérence, une trame. Vous voyez ? Comme quand on patauge dans l’eau et que le sable ou la vase rend tout opaque. Et puis en restant immobile, la transparence revient, la clarté. Aujourd’hui je crois que j’ai réussi à voir le fond du bocal. Pourtant hier j’aurais juré que j’en étais bien loin. Comme disait Alanis : « wait until the dust settles ». #glitters #bookstagram #livrestagram #ecrire
Mon « bureau ». Comme vous pouvez le constater, je tiens à maintenir une certaine distance entre l’écriture et la famille. Une distance très réduite. Ok, je fais mes recherches en massant les pieds de ma fille. Je prends des notes en surveillant son sommeil. Souvent j’écris avec ses frères qui jouent devant moi. Ok, y’a zéro distance mais de toute façon mon bureau c’est le canapé alors on ne peut pas dire que je ne l’ai pas cherché. #ecrire #enfantsextraordinaires #mykids #writing #autrice #homeoffice #merciikea #maviesurlecanapé
Ça et l’odeur de l’herbe coupée : 👌🏻 #nofilter #kifdujour #passiongazon
SE SOUVENIR. Je crois que si j’écris, si je tiens un journal depuis mon adolescence, c’est en grande partie par peur d’oublier. Il me faut tracer sur papier les histoires, graver la mémoire, la préserver à tout prix. Car j’ai peur de ça : des savoirs qui disparaissent, des anecdotes perdues, des vies ensevelies. J’ai peur des noms qui s’effacent et du vide ignorant. J’ai peur des erreurs qu’on refait parce qu’on a oublié. J’ai peur de perdre des morceaux de mon histoire, et peur que notre société occulte des pans de la sienne. Depuis quelques semaines je fais des recherches, prends des notes, je commence à construire une histoire qui parle de l’Histoire. Je n’avais pas réalisé qu’on approchait des 75 ans du D-day. Aujourd’hui je regarde ces commémorations avec une émotion profonde. Il n’y aura bientôt plus de vétérans. Nos grands-parents ou arrière-grands-parents ne pourront plus témoigner. Ne laissons jamais ces souvenirs-là s’effacer. #dday #6juin1944 #débarquement #omahabeach #utahbeach #junobeach #swordbeach #goldbeach #memory #worldwar2 #ecrire #souvenir
Et sinon, le beau temps revient quand ? #inde #india #rajasthan #amerfortjaipur #travel #roadtrip #roman
Quand on arrive à Jaipur par Amber Road, et qu’on jette un oeil sur le lac, à gauche, on a de grandes chances de tomber sur ça : le Jal Mahal, ou Lake Palace. Contrairement à ce qu’annonce Roshan Lal à Madie dans le roman, ce n’est pas un hôtel... mais il le deviendra peut-être un jour. Un truc fascinant à son sujet : le palais compte 5 étages mais quand le lac (en fait un réservoir d’eau pour la ville) est plein, 4 étages sont sous l’eau. Ça me donne rudement envie d’y retourner pour le voir en entier ! #jaipur #inde #india #incredibleindia #rajasthan #cestencoreloinlebonheur #roman #bookstagram #livrestagram #lire #funfact

Vis ma vie de…

Ça fait plaisir de vous voir

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog

Rejoignez 716 autres abonnés

Les vies dAmélie sur Facebook

Amélie Baumann-Thiriez Autrice

Follow Les vies d'Amélie on WordPress.com

Articles les plus lus

Avec des vrais morceaux de…

accouchement activité enfant activité sensorielle allaitement amour maternel blog famille blog maman bonheur bonheur en famille bébé colorant alimentaire couture DIY déco enceinte enfant enfant malade enfants famille Gif grossesse handicap Hema instagram maman masking tape monoprix washitape washi tape yoga

Archives

Pourtant je le sais, hein. Je sais bien qu’après l’hiver vient le printemps. Je le sais, j’en suis sûre, aussi sûre que mon Petit quand il récite les saisons. Et pourtant, ça me surprend à chaque fois. Balancez-moi une jonquille, trois primevères et un carré de ciel bleu, et je vais m’extasier pendant trois heures. Incroyable ! Des feuilles, des fleurs, des pousses et des bourgeons ! C’est comme un miracle, une récompense inespérée, une nouveauté exceptionnelle, le truc le plus fou que la Terre ait jamais vu. Le printemps.

Alors voilà : je le sais, mais chaque année je redécouvre, avec jubilation. Le pommier qui reprend vie. Le romarin qui se pare de bleu et les premières abeilles qui viennent l’explorer. Les petites plantes, sur la terrasse, qu’on croyait gelées, perdues, et qui ressuscitent. Les rues qui s’éclairent. Les branches qui prennent un mètre, d’un coup. Le soleil qui, à nouveau, se glisse dans le salon l’après-midi. Les pruniers qui se couvrent de pétales roses ou blancs, sur le chemin de l’école… Et les fraises, les premières gariguettes qu’on croque en faisant un voeu…

Peut-être que j’ai la mémoire courte. Peut-être que l’hiver me parait si long que j’en oublie qu’il a une fin. Ou peut-être que le printemps, avec sa folie et son foisonnement, est juste trop beau pour que je m’en souvienne complètement d’une année à l’autre. Trop sublime pour que les photos, celles qu’on regarde avec nostalgie au coeur de l’hiver, lui rendent justice.

Bref c’est le printemps, et comme chaque année j’ai le sentiment de recevoir un cadeau inestimable. Doublé cette année d’un autre cadeau :  la parution de mon roman. Ça aussi, c’est une sacrée surprise. Pourtant je le sais, depuis un bon moment, mais penser que mercredi mon livre ira se poser sur les étagères des librairies ne cesse de m’émerveiller. Finalement, je dois avoir la mémoire très courte. Très TRÈs courte. Ou c’est juste tellement beau que je n’arrive pas à y croire.

Re-bref, place aux petits bonheurs qui sentent bon les explorations en famille, les sorties au soleil et les sourires des mouflets :

Le ciel bleu, si bleu, se reflétant dans la Géode à la Villette. Bonheur d’une sortie avec les garçons et des camarades à la Cité des sciences. 

Expo « Cabanes » à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Les garçons ont aimé construire, déconstruire, explorer… Ma préférence est allée à celle-ci : une cabane tout en livres ! Sinon l’expo Cerveau (permanente) est top !

On a fait des crêpes. Au moins 4 fois. Et ceci est une création originale du Petit : la crêpe pigeon. 

Voilà. Donc ça sur le chemin de l’école. Et moi en dessous, en train de me contorsionner pour trouver le meilleur angle, et de rire de tant de douceur, de beauté, de rose et de bleu. 

On a vu nos premiers papillons de l’année, et on a eu envie d’en peindre aussi. 

Juste en levant les yeux… 

img_9170

Nous avons couru hier à l’expo Toutankhamon à la Villette. C’était beau. (et j’aimerais bien que les spécialistes se mettent d’accord sur qui était sa maman, parce que ça finit par m’embrouiller, cette affaire). 

img_9147

Et pour finir, j’ai replongé avec délice dans mes photos d’Inde. Elles m’ont beaucoup servi lors de l’écriture du roman, pour raviver les souvenirs et construire l’itinéraire de Madie, mon héroïne… J’en partagerai dans les semaines à venir sur mon compte Instagram. 

Voilà pour aujourd’hui, pour ce mois de mars plein de surprises et de renouveau… Sur ce je vous laisse, j’ai un jasmin à rempoter 😉

4 comments on “8 pics a week #80 (le printemps des possibles)

  1. Bigoudis77 dit :

    Bonjour Amélie,
    Moi aussi je l’adore ce printemps… J’ai vu sortir de terre mes petits crocus, les jonquilles de la forêt faire un tapis éblouissant, mon forsythia se paré centaines de petites étoiles jaunes… J’adore !!! Je ne m’en lasse jamais… Hier, j’ai commencé à mettre en pots mes petites graines, sur la terrasse, sous un beau rayon de soleil… Un pur Bonheur !!! Je revis, j’ai envie de faire pleins de choses, je sors de mon hibernation… J’attends avec une vive impatience, la sortie de votre livre, cette sublime aventure que j’ai commencé à partager avec vous… Moi aussi, je vais vous abandonner pour aller faire un petit tour de jardin…
    Très bel après-midi à vous… Et pleins de belles choses pour vous et votre jolie famille…
    Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Oh oui les forsythias ! Et les magnolias !! Il y en a un dans une rue proche, couvert de fleurs, c’est d’une splendeur… ça fait tellement de bien, cette beauté ! Je suis contente qu’on partage ça, ce pur bien-être de juste se poser au soleil les mains dans la terre ! Et vous plantez quoi ? Les garçons tiennent absolument à ce qu’on sème des graines de la papaye mangée la semaine dernière.. j’ai un doute quant à ce que ça va donner sous nos latitudes !
      Bon jardinage alors et merci merci merci pour le livre ❤

      J'aime

  2. Bigoudis77 dit :

    Cette année, je tente la plantation de différents petits piment du monde entier, petits poivrons et toutes sortes de menthes ( chocolat, ananas, bergamote, lavande…) J’adore la menthe, ça me fait donne un goût de pré-vacances !! Et surtout, avoir les doigts dans la terre, me fait sentir vivante…
    Baisers affectueux
    Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Amélie dit :

      Menthe chocolat ?? Oh mais ça m’intéresse drôlement, ça !! Les poivrons et piments c’est génial parce que c’est tellement joli en plus 🌶. Nous on adore faire pousser des tomates cerises, je suis accro à l’odeur des feuilles…

      J'aime

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :