8 pics a week #72 (petits bonheurs frisquets)

Oh dites, je suis en train de battre des records d’absence sur le blog. Je pourrais vous dire que le froid m’engourdit les doigts, ou que je suis débordée par les activités et rendez-vous des enfants, ou que je passe beaucoup de temps à cuisiner et pâtisser, ou que j’ai failli décéder d’une sinusite, toutes choses pas tout à fait fausses. Mais la vérité c’est que je tourne surtout en rond, occupée que je suis à : rêvasser à la prochaine histoire que j’ai envie d’écrire / stresser pour l’avenir du manuscrit que j’ai fini / écrire frénétiquement puis laisser tomber / m’efforcer de ne plus y penser histoire de reprendre une vie normale.

En formation de yoga, nous avons étudié le week-end dernier un sutra qui parle du duo indissociable « pratique persistante/détachement ». Je trouve la partie « détachement » trèèèèès difficile. Pour arriver à la pratique persistante, j’ai besoin d’une motivation (plaisir/passion/envie/désir de réussite… selon l’heure et le jour) qui rend le détachement d’autant plus difficile. En ce moment, je m’efforce donc de trouver le bon équilibre entre écrire, régulièrement, et garder une distance salutaire. Bref, pleine de bonnes résolutions (notez que je prends de l’avance pour 2018) (avec un peu de chance j’aurai ainsi laissé tombé mes résolutions de nouvel an avant le 1er janvier) (optimisation, toujours ), j’augmente la dose quotidienne de yoga et tente de calmer les trépidation de mon mental. Et je me rattache encore et toujours aux petits plaisirs, ceux qui donnent la saveur au quotidien.

Donc ces dernières semaines il y a eu…

Des fleurs pour égayer le salon, histoire de mettre de la couleur dans les journées grises. Si en plus c’est dans les bocaux Le Parfait de ma grand-mère, c’est encore mieux.

L’invasion des murs, par deux petits garçons qui se passionnent pour les trains. D’où les 4 mètres de rail au-dessus du canapé.

Le Grand qui prépare des exercices pour le Petit. C’était carrément trop chou !

En-dehors des trains, nous avons aussi les dinosaures, n’est-ce pas…

Ma Douce dans le taxi, qui attrape mon doigts et ne veut plus le lâcher. Nos longs trajets en tête-à-tête, qui passent plus vite avec des calins.

Un voyage vers l’Est, vers mes grands-mères. Et le goûter sur la nappe bien repassée, avec les confitures maison, évidemment.

ça, c’est une petite poupoule dans les bras de son arrière-grand-mère, et c’est bien beau

Une visite à la cité des Sciences et de l’industrie, avec passage obligé à la Cité des enfants. Les garçons ont adoré le chantier !

Et les jeux d’eau, c’était pas mal non plus.

 

Et puis doucement, on se met en mode Noël… mais ça, ce sera pour le prochain post.

Plein de bises et de douceur pour vous, profitez des petits bonheurs, et à bientôt (peut-être ;-))

Publicités

8 pics a week #71 (petits bonheurs de la rentrée)

Effectivement, la rentrée est déjà loin. Tellement loin que les vacances de Toussaint arrivent déjà ! Mais voyez-vous, avec ce soleil et ces températures, et les sandales que j’ai ressorties dimanche, et les aprèms en t-shirt, et les fins de journée au parc avec les enfants… je me crois de retour en été, à peine débarquée d’aout.

Donc petits bonheurs de rentrée, et si je me concentre assez je dois pouvoir oublier le froid, les doudounes et les bonnets, juste le temps q’ils redeviennent nécessaires (le plus longtemps possible, please).

Et en cette rentrée il y a eu…

Un retour à l’école, à la course pour atteindre le portail à l’heure, au cartable et aux devoirs. Mais c’est aussi le retour des débriefs de la journée, des gros bisous de 16h et des gouters avalés en riant. Et du calme à la maison pour la Mini et moi !

Un dimanche à Versailles pour participer aux Yogis du coeur. Avec un soleil de fou, des copines, et l’Orangerie du château rien que pour nous…

… 800 yogis sous les grandes arcades, ça fait un paquet de bonnes ondes.

Il y a eu des virées chez le primeur ou au marché, à croquer des raisins, tâter des potirons, et prendre les poireaux pour des sabres laser.

Une virée au parc de Sceaux, avec halte au théâtre de Guignol en plein air, avant d’aller se remplir les poches de marrons.

Nous avons testé de nouveaux magazines, et le Petit a beaucoup aimé Graou.

Le Grand et la Mini, c’est une histoire d’amour, une vraie. Faut pas toucher à sa soeur, sinon gare !

Et reprise des cours de yoga ! Cette année, en plus des enfants, j’ai un cours adulte. Un autre genre de kif, une énergie différente, mais un vrai plaisir de les retrouver tous les lundis soir.

Une barbe à papa, un toboggan gonflable, et la sortie de classe prend un gout de fête foraine…

Je vous souhaite à tous une très belle semaine, pourvu qu’on puisse encore aller buller dehors et jouer dans les feuilles mortes !

8 pics a week #70 (petits bonheurs de l’été)

Oh comme il date, le dernier 8 pics a week ! Pour me rattraper, ce sera double dose de bonheurs en images. Alors depuis la fin des classes, il y a eu…

Mon Grand dans les fleurs, attendant que sa soeur sorte de l’hôpital. Dernière hospi pour la Mini, et nous avons bon espoir qu’elle n’aie pas besoin de nouvelle opération d’ici un moment. Les yeux vont bien, la gastrostomie est au top… Championne la Mini, et ses frères peuvent la couvrir de baisers en toute tranquilité ❤

La semaine de formation de yoga. 5 jours de pratiques, de cours, de méditation, de balades et de siestes au soleil. Surtout une petite semaine avec des camarades géniaux que j’aime de plus en plus. Promo Shantih au taquet !

Mon Petit qui s’est éclaté avec son Papi et a même appris, entre la plage et l’aire de jeux, à faire du vélo sans roulettes !

Pour ma Douce, les plus mignonnes sandales du monde, ramenées du Brésil s’il-vous-plait. (ils font les mêmes en 40 ??)

Les vacances, les copains copines des garçons qui s’invitent pour le petit déjeuner, et des parties de dames chevaleresques

Les pieds dans le sable. Que dire de plus ?

Les amis qui passent à la maison et nous aident à agrandir notre cabane dans les bois.

Des balades dans la forêt qui se terminent face à l’océan

La plage rien que pour nous, ou presque

Et les cris de joie des garçons dans le toboggan double looping du parc aquatique

Une halte chez Virginie et ses chéris, et des passions communes qui se dévoilent pour petits et grands

Le Futuroscope sous la pluie, mais avec le sourire. Plein les yeux au voyage extraordinaire et des lapins crétins vraiment crétins.

Une cousine russe qui aide le Grand à réviser son alphabet

Les tomates de notre jardin ! Depuis juillet nous mangeons notre production, quel kif !!

Un tour à l’arboretum, notre jardin préféré du coin.

Et puis ça. Le mot fin apposé à un manuscrit que je muris depuis des années. Peut-être même que j’aurai le courage de l’envoyer à des maisons d’édition. Peut-être bien qu’un jour il existera sur le papier. Un rêve peut-être réalisé ?

En attendant que mon roman vive -peut-être, donc- ailleurs que dans mon ordi, j’ai participé à un concours de nouvelles, et ça serait bien cool si vous pouviez me filer un coup de main ! Si vous voulez voter (en cliquant sur le bouton Like à côté du titre) pour l’une, l’autre, ou les deux, ça sera par ici pour Le secret et par là pour Tempus fugit !

Plein de bises pour ceux qui profitent de leurs vacances, encore plus à ceux qui bossent… et bon week-end à tous !

8 pics a week #69 (petits bonheurs en couleur)

Cette semaine, j’ai mangé des biscuits comme s’ils étaient les premiers de ma vie. Étrange sensation, délicieuse à vraie dire : la texture, le goût, l’odeur. La façon exquise dont ils se mariaient aux myrtilles qu’on grignotait en même temps. Les couleurs de tout ce qui m’entourait me semblaient plus vives, plus réelles. J’avais l’impression d’être totalement dans ce moment, ce goûter partagé avec mes copines et leurs enfants. C’était presque mystique. Comme si j’étais… éveillée. Soit je suis sur la voie du Bouddha, soit j’ai fait un petit AVC, je ne sais pas mais c’était assez magique.

Depuis, je m’applique dès que j’y pense à retourner dans l’instant, à poser les yeux sur le monde comme si je le voyais pour la première fois. Evidemment à 7h du mat, quand je démonte un sèche-linge récalcitrant, je n’y songe pas. Mais il y a quand même eu pas mal de petits bonheurs en technicolor cette semaine.

Le lupin de la terrasse a fleuri, et j’adore voir les insectes venir y butiner. Il parait que les abeilles sont mieux en ville qu’à la campagne, maintenant, rapport aux pesticides, tout ça… Je vais m’appliquer à leur procurer plein de pollen.

3 de mes élèves au cours de yoga du mercredi, appliqués à dessiner sur leurs cahiers après les postures et leur séance de voyage imaginaire. J’adore ce moment de calme où ils s’appliquent, crayons à la main.

La Mini a de nouvelles attelles pour les pieds et les jambes. Ça fait un peu Robocop, mais un Robocop tout mignon avec des petits éléphants et des coeurs. Et ça a l’air de lui faire du bien.

On a ramassé nos radis. Pas tous bien gros, mais c’est quand même super cool d’aller tirer notre pitance directement de la terre. Vivement les fraises (si les escargots nous en laissent) !

J’ai lu, cette semaine. Oh ouais. Même que j’ai passé une partie du week-end à Biarritz dans une maison de retraite, et que j’ai adoré ça… mon bonbon de ces derniers jours : Tu comprendras quand tu seras plus grande, le deuxième roman de Virginie Grimaldi.

Un goûter sous le parasol, un parmi les nombreux -j’espère- repas que nous prendrons dehors cette année… premières cerises vite croquées, petits pieds doux sur la couverture, chants des oiseaux en fond sonore.

Bonne fin de week-end, bon début de semaine… collectez vos petits bonheurs !

 

8 pics a week #68 (petits bonheurs de mai)

Une abeille zonzonne actuellement dans mon salon. Si l’on omet les cris du Grand, c’est tout à fait charmant. J’aime que les insectes se promènent chez moi, ça veut dire que les fenêtres sont ouvertes, que le printemps se fait enfin une place, que la nature reprend ses droits, qu’on peut se gaver de fraises et bientôt de melon, qu’enfin, enfin, il fait beau !

En plus nous avons planté des tonnes de choses sur la terrasse, même qu’on va avoir des radis et que pour la première fois j’ai un basilic toujours vivant alors qu’il est là depuis une semaine. The survivor basilic !

En plus du plus, cette année les fourmis n’ont pas trouvé le chemin qui les mène habituellement sous la table du salon, là où il y a de quoi nourrir une fourmilière de taille respectable après chaque repas, donc cette année, la Nature et moi, on est graves copines.

Bref je suis contente, les garçons sont en grande forme, la Mini et son papa font une sieste dans un rayon de soleil, c’est mercredi, et je ne désespère pas de ranger prochainement mes pulls dans le placard pour sortir enfin quelques robes légères et néanmoins chatoyantes (nan jrigole, y’a probablement rien de plus clair que du  bleu foncé, mais ce serait quand même l’été).

Et côté petits bonheurs ? Une jolie moisson entre averses et parasol :

L’anatomie, une passion sans cesse renouvelée chez mes garçons. J’ai trouvé un chouette livre puzzle chez Oxybul, qui anime gaiement les après-midis pluvieux et mon parquet un peu fatigué.

On a pendu la crémaillère chez Tata Claire, avec plein de douceurs acidulées, aussi pop et charmantes que son intérieur. Longue vie à ton chez-toi, tata !

Anatomie, le retour, avec le squelette qui a ici perdu ses organes. Nul doute que je retrouverai un poumon sous le canapé et un cerveau dans ma chaussure droite. La vie, quoi.

Quand je vous dis qu’on se gave de fraises ! Ma première « vraie » tarte aux fraises maison, avec une crème pâtissière à tomber et un super sablé breton dessous. Elle a bien rattrapé les macarons raplaplas que j’avais tentés la veille.

Preuve que mon basilic se porte bien ! Je l’ai gentiment mis à côté de la fougère, ils prennent l’ombre de concert à côté de la cabane des enfants. Vous saviez, vous, que le basilic n’aime pas le soleil direct ?

On s’est pris de bonnes giboulées de grêle, et le Petit a très logiquement dessiné des chaussettes pour qu’on n’attrape pas froid.

Ceci dit la seule en chaussettes c’est moi, puisque nos garçons passent leur vie en caleçon… Et dire qu’il chausse déjà du 33, ce Grand-là…

Oh ma terrasse ! Oh comme je l’aime !! Y’a des machins qui poussent partout, je ne me lasse pas de la regarder. Même que quand il pleut ça me réjouit parce que je n’ai pas besoin de sortir le tuyau d’arrosage. Le jardinage a un drôle d’effet sur moi.

Et la Mini championne a démarré son second stage de kiné Medek, chaussée comme une princesse, et sans pleurer ❤ Même qu’elle a fait des progrès !

Voilà pour les news, folks. J’espère que vous vous portez bien et que vous avez pu profiter des rayons de soleil ces derniers jours… collectez vs petits bonheurs et à bientôt !

8 pics a week #67 (petits bonheurs du printemps)

Oh ouais, ça faisait un bail… il y a eu des opérations pour la Mistouflette, des hospitalisations, des rendez-vous, plein de choses à faire. Et nous vlà déjà en vacances de Paques.

Ces dernières semaines, la nature s’est réveillée d’un coup, et c’est bien cool de pouvoir profiter enfin d’un environnement vert et fleuri. Y’a comme des envies de buller dans l’herbe, de pique-niquer, de regarder les nuages, et surtout de ranger les manteaux et les bottes en espérant ne plus les voir pendant un moment !

Donc sans trop de surprise, les petits bonheurs tournent pas mal autour de l’extérieur et du soleil enfin revenu :

Enlever les chaussures et mettre les pieds dans l’herbe

Admirer les flamands roses à la ménagerie du Jardin des Plantes

Retrouver les copains pour un apéro où on échange souvenirs et nouveautés, saucisson et idées politiques


Ressortir les arrosoirs pour prendre soin de nos nouvelles plantations. On attend les radis avec impatience !

Visiter Giverny, admirer les fleurs, flâner dans les petites rues…


Fabriquer un mandala avec ce que la nature nous offre, partager un joli moment (calme) avec les garçons

Se mettre à l’ombre

Bricoler une échelle/support pour les dernières plantes, y ajouter des bougeoirs en pensant aux prochaines soirées

Jouer aux billes à l’ombre du parasol

Profitez bien du beau temps si vous en avez l’occasion, et vive le printemps !

8 pics a week #66 (petits bonheurs frisquets)

Ouh la… plusieurs semaines sans 8 pics a week ! La faute au manque de lumière, au froid, à la fatigue, et un peu à la flemme aussi. En hiver on hiberne tous un peu, non ? J’ai trouvé ce mois de janvier vraiment dur, je suis contente qu’on s’en soit sortis !

On a cocooné un max entre les rendez-vous à droite et à gauche, sans forcément penser à prendre des photos, mais il y a eu plein de petits bonheurs, et nous sommes enfin (déjà ?) en vacances. Double ration de tartines, de câlins, de jeux, et une escapade bienvenue chez Mickey, idéale pour se dépayser sans faire de long trajet.

Et puis enfin, des photos ! Donc ces dernières semaines il y a eu…

Des anémones, histoire de mettre de la couleur chez nous malgré le ciel tout gris. Et puis aussi des feuillages, juste pour le plaisir de voir du vert. Et des tulipes ce matin, petit plaisir du retour du marché !

Une doucette qui a été très fatiguée, mais qui remonte un peu. Je lui ai bricolé un hamac sous la table et elle glousse gentiment quand on la balance. Cette poupoule sait apprécier les plaisirs simples ❤

La Mini a des chaussons tricotés main, mais moi j’ai des gros lapinous. Merci ma belle-soeur pour cette touche de chic, c’est juste ce qui manquait pour parfaire mon allure 😉

On passant par le parc de Sceaux, on a vu le grand bassin gelé, les mouettes alignées, des cormorans qui pêchaient, et perçu le bruit de la glace qui se fendait sous le soleil timide.

Le samedi aprèm, on sort nos pinceaux et on peint. Le Grand essaie l’aquarelle, le petit vide ses tubes de gouache, et je continue à remplir les pages de mon sketchbook avec bonheur

Adventure isle a rouvert à Disneyland, première fois que j’y mettais les pieds, et j’ai bien aimé. Bon ce n’est pas difficile, j’aime un peu tout là-bas ! Idéal pour faire une balade avec la mouflette quand le garçons s’amusent sur les manèges avec leur papa. Et ensuite, on baby-switche.

Où tu iras j’irai, Petit Jedi

Finir la journée par le spectacle Star Wars au Walt Disney Studio, avant d’aller se réchauffer à l’hôtel

A la maison, un nouveau jouet pour se mettre les pieds en l’air !

Et on a fait découvrir C’est pas sorcier aux garçons. C’était chouette de leur montrer cette émission qu’on adorait, on a commencé par le système solaire et c’était top !

Et voilà, première semaine de vacances qui s’achève tranquillement, notre programme se remplit pour la prochaine entre parc, maison, musée, en espérant qu’il fasse beau. On va continuer de prendre des forces et s’amuser avant que la Mini ne retourne à l’hôpital.

Plein de bises à vous qui passez par là, prenez soin de vous et pensez à collectionner les petits bonheurs !