Ikéa, t’as fumé ou quoi ? (le cas du catalogue)

Quand j'ai découvert Ikéa, j'avais moins de 20 ans et à peine trois francs en poche (oui, c'était encore des francs, je vous laisse décider si je suis vieille). Je suis tombée en amour tout de suite. Pour moi qui n'avais jamais mis les pieds dans un magasin d'ameublement ou de déco (campagnarde innocente que …

Publicité