8 pics a week #69 (petits bonheurs en couleur)

Cette semaine, j’ai mangé des biscuits comme s’ils étaient les premiers de ma vie. Étrange sensation, délicieuse à vraie dire : la texture, le goût, l’odeur. La façon exquise dont ils se mariaient aux myrtilles qu’on grignotait en même temps. Les couleurs de tout ce qui m’entourait me semblaient plus vives, plus réelles. J’avais l’impression d’être totalement dans ce moment, ce goûter partagé avec mes copines et leurs enfants. C’était presque mystique. Comme si j’étais… éveillée. Soit je suis sur la voie du Bouddha, soit j’ai fait un petit AVC, je ne sais pas mais c’était assez magique.

Depuis, je m’applique dès que j’y pense à retourner dans l’instant, à poser les yeux sur le monde comme si je le voyais pour la première fois. Evidemment à 7h du mat, quand je démonte un sèche-linge récalcitrant, je n’y songe pas. Mais il y a quand même eu pas mal de petits bonheurs en technicolor cette semaine.

Le lupin de la terrasse a fleuri, et j’adore voir les insectes venir y butiner. Il parait que les abeilles sont mieux en ville qu’à la campagne, maintenant, rapport aux pesticides, tout ça… Je vais m’appliquer à leur procurer plein de pollen.

3 de mes élèves au cours de yoga du mercredi, appliqués à dessiner sur leurs cahiers après les postures et leur séance de voyage imaginaire. J’adore ce moment de calme où ils s’appliquent, crayons à la main.

La Mini a de nouvelles attelles pour les pieds et les jambes. Ça fait un peu Robocop, mais un Robocop tout mignon avec des petits éléphants et des coeurs. Et ça a l’air de lui faire du bien.

On a ramassé nos radis. Pas tous bien gros, mais c’est quand même super cool d’aller tirer notre pitance directement de la terre. Vivement les fraises (si les escargots nous en laissent) !

J’ai lu, cette semaine. Oh ouais. Même que j’ai passé une partie du week-end à Biarritz dans une maison de retraite, et que j’ai adoré ça… mon bonbon de ces derniers jours : Tu comprendras quand tu seras plus grande, le deuxième roman de Virginie Grimaldi.

Un goûter sous le parasol, un parmi les nombreux -j’espère- repas que nous prendrons dehors cette année… premières cerises vite croquées, petits pieds doux sur la couverture, chants des oiseaux en fond sonore.

Bonne fin de week-end, bon début de semaine… collectez vos petits bonheurs !