J’écris, encore et toujours

Mon premier journal a un cadenas. Inutile bien sur, mais il me rassure quant au fait que mes secrets sont à l'abri. Dans ce carnet, je parle de Rozenn, qui me manque depuis le déménagement, et de la sortie au ciné où Svetlana et Bruno se sont embrassés devant Les portes du paradis. Vous croyez que c'est facile, vous, d'arriver dans …

Publicité